Droit de réponse du Président de la FFRIM

​Nous avions repris ici l’article de mis en cause, voici la réponse de l’intéressé.

Alors que j’accomplissais le cinquième pilier de l’Islam (pèlerinage à la Mecque), le site mauritaniefootball.com a publié une information sans fondement au sujet des indemnités de transfert des joueurs Hacène El Id et Ali Abeid à l’UD LEVANTE, à laquelle l’auteur, pour des desseins inavoués et par acharnement contre ma personne, a tenu à associer mon nom. Pour autant que je devais réagir sur le coup, je me suis réservé le droit de réponse au moment opportun, compte tenu de l’importance du rite religieux que j’accomplissais.
Face à cette allégation mensongère, je tiens à apporter ces précisions dans le but d’éclairer l’opinion sportive nationale.
Dans le souci -bien compris- de rétablir la vérité et par respect à l’opinion sportive nationale, je me fais le devoir de retracer toute la genèse de cette affaire.
En septembre 2014, l’Équipe Nationale U20 a pris part à la 31ème édition du tournoi amical international COTIF.  Dans les rangs de cette équipe évoluaient Hacène et Id et Ali Abeid. Vite repérés par les agents-recruteurs présents, de nombreux contacts ont été noués avec ces deux joueurs.
À ce moment précis, aucun contrat ou licences en cours de validité ne liaient les deux joueurs à l’ASAC CONCORDE. C’est pourquoi, ils ont fait appel à moi pour superviser les contacts avec les agents intéressés afin d’en assurer le succès.  
Les joueurs en question étant encore mineurs, et donc non habilités à signer un contrat professionnel avec l’UD LEVANTE, ils devraient alors attendre encore deux ans pour atteindre l’âge de majorité et conclure un contrat avec leur nouveau club.
Au cours de cette période, j’ai pris à ma charge personnelle les frais de déplacement des deux joueurs vers l’Espagne et leur ai rendu de nombreuses visites pour m’enquérir de leurs conditions de séjour. Ce faisant, mon seul et unique souci est de parvenir à les enrôler dans un club professionnel pour l’intérêt de l’Équipe Nationale, d’abord et le soutien à l’ASAC CONCORDE, leur club d’origine, d’autre part.  Là, il sied, à mon sens, de rappeler, ne se serait-ce que pour la postérité, que j’ai toujours tenu compte des difficultés financières de ce club et agi en conséquence, en le supportant, à ma propre charge et quatre saisons durant, convaincu en cela de son rôle éminemment positif dans la promotion de notre football et de son statut d’important pan de l’histoire de notre football.
À la même période, j’ai invité personnellement à ma charge le président du Club pour une visite en Espagne afin de veiller personnellement à l’aspect relevant des compétences du Club dans la transaction.
Là, il me plait de préciser que le journaliste, auteur de cette toile de mensonges a séjourné dans le même hôtel que la délégation de l’Équipe Nationale, en compagnie de certains individus qui se présentaient pour des agents de joueurs dans l’optique de les associer à toute éventuelle transaction. Ensemble, ils ont quitté l’hôtel nuitamment et sur la pointe des pieds, laissant derrière leurs factures d’hôtel et une note salée d’extras de plus de 1000 euros sur leurs communications que j’ai du régler à l’hôtel par souci de préserver l’image et la renommée du pays face à cet agissement irresponsable de ceux qui se prévalaient du titre de citoyens mauritaniens. Le responsable de ce groupe n’était autre que l’auteur de cet article.
Au terme d’un accord conclu entre l’UD LEVANTE et les deux joueurs en question après avoir atteint la majorité,  le Club a procédé au transfert des montants dus au titre dudit transfert au compte de la Fédération et ce conformément à la nouvelle réglementation de la FIFA en la matière qui fait obligation de faire passer tout montant dû à un transfert de joueur par sa Fédération pour sécuriser toutes les transactions et pouvoir, le cas contraire, prendre les mesures disciplinaires contre la Fédération, réputée unique interlocuteur de la FIFA. 
Ces précisions apportées, je tiens, à toutes fins utiles,  à souligner :
1- que je suis suffisamment à l’abri du besoin pour détourner les fonds d’un club que j’ai négociés et obtenus du club espagnol UD LEVANTE pour le bien dudit club et des deux joueurs. Si mon objectif était tel, je n’aurais pas eu à supporter l’ASAC CONCORDE à mes propres frais quatre ans durant pour un montant total dépassant de loin celui dont mauritaniefootball.com m’accable à tort.
2- le manège savamment orchestré par Monsieur Lassana Camara, auteur de ce mensonge grossier sur son site, est de m’amener à prendre contact avec lui pour obtenir des subsides matériels. À cet égard, je ne peux m’empêcher de dire que Monsieur Camara ne semble pas encore me pardonner et me tient rigueur pour des doléances qu’il a dû formuler à mon égard et que j’ai rejetées pour leur caractère inconvenant, doléances que je me garde bien de citer ici par pudeur et respect à ceux lisent ce droit de réponse.
La même période a coïncidé avec un vide juridique au niveau de l’ASAC CONCORDE, dont le mandat du bureau exécutif venait à expiration.
En effet, en réponse à une circulaire de la FF RIM (document n°1), exigeant aux clubs affiliés de renouveler leurs instances  dirigeantes  en cas d’expiration du mandat, conformément à leurs statuts respectifs,  le Président de l’ASAC CONCORDE, par correspondance  officielle en date du 25 Janvier 2016 (document n°2), le 1er Vice-président et le Secrétaire Général de l’ASAC CONCORDE ont notifié à la Fédération l’expiration du mandat de son bureau exécutif, et demandé de surseoir au versement des montants de transfert des deux joueurs jusqu’à la tenue d’une assemblée générale élective de l’ASAC CONCORDE.
En réponse à cette requête signée par le Vice-président,  le Secrétaire Général et les membres de l’ASAC CONCORDE, le Comité Exécutif de la FF RIM, a décidé, à l’unanimité,  d’accéder à cette demande de l’ASAC CONCORDE de surseoir au transfert des dits montants à l’ASAC CONCORDE en attendant la régularisation de la situation administrative et juridique du Club.
Comme suite à une relance de la FF RIM au sujet  de la tenue de l’Assemblée Générale pour  le renouvellement du Bureau Exécutif de l’ASAC CONCORDE, le Président sortant a demandé de lui accorder un délai supplémentaire allant jusqu’à la fin de la saison en cours pour accomplir la formalité. Encore une fois, nous avons accédé à la demande de l’ASAC CONCORDE. Pour autant, l’Assemblée Générale n’a pas été organisée à ce jour.
Face à cette obstination à ne pas se conformer à la légalité et afin d’éviter à ce club-phare la rétrogradation en division inférieure, nous avons mis en place un comité de normalisation (document n°3), avec pour missions de gérer les affaires courantes du Club et de préparer une assemblée générale dans les trois mois qui suivent. Ce comité de normalisation est composé de membres représentant les deux parties en conflit et d’un représentant de la Fédération.
Au terme de cette mesure administrative, la FF RIM a procédé au virement des sommes provenant du transfert des joueurs Hacène El Id et Ali Abeid, pour un montant de 65.000 euros (document n°4).
Quant au quote-part des deux joueurs, il leur a été versé, contre décharge, le 30 Mars 2016, lors de leur présence à Nouakchott, à l’occasion des matchs Mauritanie vs Gambie et Gambie vs Mauritanie, comptant pour les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations « Gabon 2017 » (document n°5).
3- N’eut été l’impératif légal de faire passer les dits montants par le compte de la Fédération, en tant que tutelle du football mauritanien, nous aurions demandé et exigé leur transfert directement dans le compte de l’ASAC CONCORDE. Là, il importe également de préciser que la Fédération, dans sa stature de pourvoyeur de fonds aux clubs à hauteur de 150 millions d’UM cette année, peut bien se passer de montants aussi dérisoires.
Enfin , je ne saurai terminer sans en appeler à la vigilance et au sens de discernement de l’opinion publique nationale face à ces campagnes de dénigrement orchestrées par des médias dirigés par des personnages faisant fi des règles les plus élémentaires de déontologie, de convenance et de commodité.
PJ :

– Lettre circulaire de la FF RIM adressée aux clubs affiliés de se conformer à leurs statuts

– Correspondance de l’ASAC CONCORDE en date du 22 Janvier 2016 (document n°2)

– Une copie de la décision de la FF RIM, mettant en place un comité de normalisation (document n°3)

– Un avis de la même banque attestant que le montant en question a été viré dans le compte de l’ASAC CONCORDE, le 7 Septembre 2016 (document n°4)

– Décharges des joueurs Hacène El Id et Ali Abeid de leur quote-part sur le montant total du transfert (document n°5)

– Relevé bancaire délivré par ATTIJARI-Wafa Bank de Nouakchott attestant que ledit montant a toujours été conservé en toute sécurité dans un compte FFRIM ouvert spécialement à cet effet dans ses livres jusqu’à son virement dans le compte de l’ASAC CONCORDE (document n°6)
Ahmed OULD YAHYA

Crédit Source : PAGE FACEBOOK   RMI-INFO.COM

Le commentateur de Bein Sport présente ses excuses à la Mauritanie après avoir déclaré que la FFRIM « a eu recours à la naturalisation de joueurs sénégalais »

image

Le commentateur du match Mauritanie -Gambie pour le compte de la chaîne BeIn Sport, l’Algérien Adel Khalou, a présenté ses excuses à la Mauritanie sur sa page Facebook après avoir déclaré que la FFRIM « a eu recours à la naturalisation de joueurs sénégalais pour renforcer les rangs des Mourabitounes ».

Les déclarations de ce journaliste qui ignore apparemment que la Mauritanie est riche de sa diversité arabe et africaine, ont provoqué une vague d’indignations des mauritaniens, ce qui a poussé Adil Khalou à présenter ses excuses au peuple mauritanien et a révélé qu’il a été induit en erreur par un ami mauritanien « apparemment pas au fait de l’évolution du football dans le pays », précise-t-il dans un post sur sa page Facebook.

Source crédit : elhourriya.net

Posté avec WordPress pour Android

15-02-2016 11:11 – Ousmane Dembélé et ses valeurs tirées de ses origines mauritaniennes

image

Mauritanie Football – Il n’a pas encore 18 ans tout rond et il fait pourtant déjà hurler de joie le public de l’ancien stade de la route de Lorient.

Ousmane Dembélé est l’un de ces joueurs qui émerveillent les fans, font rêver les enfants et brisent les reins des défenseurs adverses. Vif, rapide, puissant, percutant, excellent dribbleur, la nouvelle pépite du Stade Rennais impressionne.

Doté d’un coup de rein phénoménal, Ousmane Dembélé multiplie les appels sur son côté contre Angers lors de la dernière journée du championnat de France de Ligue1 et ne compte pas les sprints balle au pied.

Avec ou sans ballon, le Franco -mauritanien est une fusée. Capable de jouer aux trois postes de l’attaque, sur les côtés ou dans l’axe, extraterrestre , Ousmane Dembélé se sent nettement plus à l’aise sur les ailes, là où il a de l’espace pour laisser parler sa vitesse. Objets de toutes les convoitises , le natif de Vernon , garde les pieds sur terre.

Le nouveau diamant à polir du football mondial est content d’avoir une double culture mauritanienne et française. La double culture, c’est une aubaine et une source de motivation qu’il ne faut pas négliger…. Originaire de la Mauritanie , le jeune Ousmane est fier de ses origines et le revendique comme un atout qui l’aidera à franchir les paliers.

Très attaché à la terre de ses ancêtres à Waly Diatang (à coté de Kaédi , dans le Gorgol), comme tous les binationaux, le jeune Dembélé suit de près l’évolution du foot mauritanien, compte venir passer ses vacances en Mauritanie où vit encore une partie de sa famille, ce qui lui permettra de rencontrer un public qui suit ses performances à travers les réseaux sociaux.

Crédit source : Mauritaniefootball.com

Posté avec WordPress pour Android

Presse Sportive: Lassana Camara de MauritanieFootball.com, devenu membre de l’AIPS.

image

image

Le fondateur et rédacteur en chef du site MauritanieFootball.com, Lassana Camara vient d’être accrédité officiellement à la célèbre AIPS (Association Internationale de la Presse Sportive) . Cet organisme très prisé par le journalisme sportif est basé à Lausanne en Suisse. Cette adhésion de notre compatriote de MauritanieFootball.com lui permet un accès direct à tous les événements sportifs mondiaux. Et cette facilité supplémentaire donnera l’occasion au natif de Dafort d’enrichir son expérience journalistique au grand bonheur de son audience et ses suiveurs via différents canaux. Nous lui souhaitons une très bonne continuation.

K.S

Posté avec WordPress pour Android

30-11-2015 18:00 – Mauritanie : Lassé, le président de la République interrompt la Supercoupe

image

Afrik.foot – Disputée samedi en présence du président de la République, Mohamed Ould Aziz, la Supercoupe de Mauritanie a été interrompue peu après l’heure de jeu pour directement déboucher sur la séance des tirs au but. Une décision ordonnée par le chef de l’Etat. Il faut le voir pour le croire…

Si au niveau de sa sélection nationale la Mauritanie tend à démontrer par ses résultats qu’elle est l’une des nations montantes sur le continent africain, certaines pratiques que l’on pouvait penser – à tort- révolues, sévissent encore au niveau locale. La Supercoupe de Mauritanie en a été le triste exemple, avec comme personnage central le président de la république, Mohamed Ould Aziz, auteur de pratiques d’un autre temps.

Disputée samedi 28 novembre à Nouadhibou dans le cadre des célébrations du 55e anniversaire de l’accession à l’indépendance du pays, la rencontre qui a opposé le FC Tevragh Zeina à l’Association Culturelle et Sportive du Ksar a brutalement été stoppée à la 63e minute de jeu alors que les deux formations ne parvenaient pas à se départager (1-1).

Lassé de devoir attendre une demi-heure de jeu supplémentaire et une éventuelle prolongation, mais surtout pressé par son programme en cette journée de festivités, le chef de l’Etat a tout bonnement ordonné que les deux équipes en viennent directement aux tirs au but.

La politique par le football

Décision exécutée dans la foulée, devant tous les officiels et les pontes de la Fédération mauritanienne, tous silencieux face à cette violation des règles qui régissent le ballon rond. Face au tollé provoqué par cette décision, la Fédération s’est pour l’heure murée dans un silence qui en dit long.

Une bien mauvaise publicité dont elle se serait passée volontiers, preuve s’il en fallait encore pour une fois de plus pointer du doigt la main-mise du pouvoir politique sur le sport en général et le football en particulier sur le continent.

De quoi donner du grain à moudre aux détracteurs d’un football qui souffre déjà de bien de maux. Pour l’anecdote, c’est le FC Tevragh Zeina qui l’a finalement emporté, face à une ACS du Ksar dépitée après être revenue au score… pour rien.

Crédit source: http://www.cridem.org

SoninkIdees-J’ose by K.S

PhotoReportage/Finale:Diaguily, vainqueur de la finale contre Dafort.

image

image

image

image

image

image

image

Le trophée au capitaine de Diaguily

Comme attendu, la première édition du tournoi foot inter-villageois des Mauritaniens de France ferme les rideaux par la finale Dafort – Diaguily. En ce dimanche 18 octobre 2015, au stade Auguste Delaune à Aubervilliers, les équipes se sont affrontées dans un match quasi équilibrée, tout en notant une légère maîtrise technique du côté de l’équipe de Diaguily. La première période s’est soldée par un 0-0 sec et à l’entame de la seconde, Dafort ouvre vaillamment le score par Diadie Maya Kamara. Dans l’évolution du match, les joueurs de Diaguily redoublent leur pression pour revenir dans la partie, et leurs efforts ont été récompensés par une égalisation dans les arrêts de jeu. Il faut noter que 2 cartons rouges ont été brandis par l’arbitre Djimé Cissé de Tachott-Barané, un à chaque équipe. La gestion du temps de la rencontre vers la fin fait débat, car les minutes des arrêts de jeu paraissant interminables selon les sources de Dafort, d’où l’égalisation de Diaguily.

Après le coup de sifflet final, les équipes étant à l’égalité, la loterie de tirs au but a été favorable aux joueurs de Diaguily qui remportent le trophée de la première édition du tournoi organisé par les Boullyens de France.

Comme du déjà vécu amer pour Dafort… !!!

La finale 2014 du tournoi inter-villageois à Nouakchott, avait la même affiche Dafort-Diaguily, avec Diaguily sorti vainqueur au final. Il est à noter que les deux finales ont eu plusieurs similitudes, Dafort qui mène en premier et Diaguily égalise et gagne à la séance des tirs au but. Diaguily étant le village le plus auréolé du Guidimakha au football, ses joueurs ont certainement une avance psychologique et une assurance décomplexée pour aborder les rendez-vous clés. Dafort apprendra à travers ces deux échecs au bout afin de rectifier le tir la prochaine fois inch’Allah. Qui vivra verra…

Mention honorable aux Boullyens…!!!

Les initiateurs de cette manifestation sportive ont réussi leur coup de maître. En effet, les Boullyens de France ont réuni l’international Soninkara du Guidimakha via ce tournoi inter-villageois. Les ressortissants du Guidimakha se sont vus dans la fraternité, la courtoisie et l’échange, il faut rendre l’honneur à ceux qui sont à l’origine de cela. Un Grand Merci et Chapeau aux gens de Boully.

Rendez-vous à l’édition prochaine 2016 inch’Allah .

SoninkIdees-J’ose by K.S

Dimanche 18 Octobre 2015 à 10h c’est la finale du tournoi de football des mauritaniens de France organisé à Aubervilliers

image

Diaguily contre Dafort, c’est l’affiche de la finale de « l’Edition 2015 » du tournoi de football des mauritaniens de France qui aura lieu ce dimanche 18 octobre 2015 à 10h Stade Auguste Delaune (Fort d’Aubervilliers) au 35 rue Hélène Cochennec 93300 Aubervilliers.

Le coup d’envoi sera donné par l’Ambassadeur de Mauritanie en France et le Maire d’Aubervilliers en présence de plusieurs responsables des villes et villages qui ont participé à cette compétition.

La rencontre amicale mauritanienne de France du football, est une première pour les mauritaniens de France. Une compétition qui a débuté le 25 Juillet 2015 à Aubervilliers réunissant pour cette « édition 2015 » les ressortissants de seize villes et villages de la Mauritanie et deux villages du Mali. Une innovation sportive à l’initiative des jeunes de Boully en France.
Cette compétition a pour but de créer un élan de fraternité et de cohésion entre les ressortissants des villes et villages de Mauritanie en France autour d’un évènement sportif. Ce tournoi, qui se veut un moyen de communication et d’échange entre les ressortissants mauritaniens, permet aussi d’enraciner une amitié et une solidarité partagées.

Les valeurs traditionnelles sportives, du respect de soi de l’adversaire, des règles du jeu, de la solidarité, de l’esprit d’équipe, du goût de l’effort…, ont été parfaitement respectées par l’ensemble des participants à cette compétition. Les organisateurs félicitent sans exception les joueurs, représentants, responsables, publics….pour leurs sens des responsabilités et du respect.

L’événement 2016 est déjà en préparation.
Les candidatures de vos villes et villages sont à adresser à :

Monsieur Yassa Diawara
Par mail : abcd.boully@gmail.com

Une grande journée sera organisée dans les prochains jours pour fêter la fin du tournoi. A cette occasion et en présence des représentants de villes et villages, de notre représentation diplomatique à Paris, de la municipalité d’Aubervilliers et nos partenaires, il y ‘aura la cérémonie de remise des récompenses individuelles et collectives. Un échange –débat sera organisé autour de l’organisation de l’édition 2016 suivi d’un concert animé par des artistes internationaux.

Waly Diawara

Source crédit: lecalame.info

SoninkIdees-J’ose by K.S