● Désigné homme du match Mauritanie-Mali : Hemeya Tanji dédie son prix aux Mauritaniens

CAFOnline – L’attaquant mauritanien Hemeya Tanji a dédié son prix TotalEnergies de l’homme du match à tous les Mauritaniens du monde.

L’attaquant du FC Nouadhibou a inspiré la qualification historique de son équipe pour les quarts de finale du Championnat d’Afrique des Nations, TotalEnergies mardi.

« Remporter ce prix est un honneur pour moi et pour le peuple mauritanien. Je suis aussi heureux que n’importe quel fan de football mauritanien. C’est une victoire pour tout le peuple mauritanien », a déclaré Tanji avec un sourire jusqu’aux oreilles lors de la conférence de presse d’après-match au stade Miloud Hadefi d’Oran, en Algérie.

Tanji a été une source d’inspiration avec et sans le ballon, faisant continuellement des courses en avant pour perturber la défense malienne.

Il s’agit de la première victoire enregistrée par les Mourabitounes, qui avaient auparavant enregistré six défaites en six matches au CHAN et contraint l’Angola à un match nul et vierge lors de leur entrée en lice dans le Groupe E.

Tanji, 24 ans, a ajouté : « Nous avons travaillé très dur pour participer à ce tournoi et maintenant que nous sommes qualifiés, nous sommes très heureux d’avoir gagné et d’être en quart de finale. »

La Mauritanie affrontera maintenant ses voisins sénégalais dans le deuxième quart de finale le 27 janvier au stade du 19 mai 1956 à Annaba à 19h00 GMT.

©️ via https://cridem.org/C_Info.php?article=762728

🇧🇷 Pelé – Le ROI du football ⚽️ représentait beaucoup plus qu’un génie athlète précoce !

Edson Arantes do Nascimento 1940 – 29 décembre 2022

Avant le Mondial 1958 en Suède avec son éclosion formidable, divers restes et préjugés raciaux voire racistes étaient mis en avant pour expliquer les échecs de 1950 et 1954, en chargeant certains joueurs….Noirs.

• Morceaux choisis tirés du journal français l’Équipe du vendredi 30 décembre 2022 :

En 1950, l’équipe brésilienne était défaite et perdait le tournoi chez elle, ainsi… « Les coupables sont vite trouvés. Ils sont tous noirs : le gardien Barbosa, les défenseurs Bigode et Juvenal. Ces deux derniers ne joueront plus un seul match pour le Brésil… »

« En 1954, les joueurs de couleur seront de nouveau accusés de perdre leurs nerfs sous la pression après l’élimination consommée face à la Hongrie (2-4). Quatre ans plus tard, un psychologue, João Carvalhaes, est chargé d’examiner les joueurs à la préparation de la coupe du monde en Suède. Il s’oppose à la sélection du Noir Pelé, trop jeune pour supporter la pression d’une coupe du monde,…. »

« En devenant un phénomène mondial, Pelé adresse une claque magistrale aux préjugés raciaux qui gangrènent son pays : oui, le dieu du football est noir. »

Ainsi à 17 ans seulement lors de cette coupe du monde, avec son génie de crack , il bouscula un monde d’abjects clichés anti-Noirs.

✍️🏿KS pour le BLOG

● LE CAMEROUN ÉCARTE 21 JOUEURS D’UN TOURNOI U17 POUR NON-RESPECT DE L’ÂGE

La Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a annoncé mercredi que 21 joueurs sur les 30 convoqués pour le tournoi U-17 de l’Uniffac Limbe 2023 ont été écartés après avoir échoué au test d’âge requis par la FIFA.

Dans un communiqué publié sur le site web de la Fédération camerounaise de football fin décembre et repris ce dimanche par la presse internationale, celle-ci révèle que 21 joueurs sur les 30 convoqués pour le tournoi U17 de l’UNIFFAC Limbe 2023 ont été écarté après avoir failli à l’IRM visant à déterminer leur âge.

Des IRM révélants des âges non-conformes
Le test médical en question est une IRM du poignet avec laquelle les médecins peuvent vérifier l’âge des joueurs avec 99% de certitude en analysant la maturation des os. Ce test est destiné à empêcher les équipes de se battre de manière inégale sur le terrain, surtout dans les catégories jeunes.

« La Fédération camerounaise de football informe l’opinion publique que dans le cadre des préparatifs du tournoi UNIFFAC Limbe 2023, qualificatif au prochain championnat d’Afrique des nations des U17, 21 joueurs sur les 30 actuellement en stage ont été recalés à l’issue des tests de l’IRM, écrit la FECAFOOT sur son site. Ils ont aussitôt été sortis du groupe. Des mesures ont immédiatement été prises pour leur remplacement numérique. »

« Mettre un terme aux tripatouillages sur les états civils »
En revanche, aucune information concernant de potentielles sanctions individuelles visant les joueurs en question. Il faut dire que la liste des Lionceaux convoqués initiallement par Jean-Pierre Fiala n’avait pas été dévoilée. Même si la fédération a annoncé que les joueurs concernés avaient débuté les entraînements à Mbankomo le jour-même du communiqué.

La fédération dirigée par Samuel Eto’o précise tout de même: « Cette action est la résultante des instructions rigoureuses données par le Président de La FECAFOOT agissant sous mandat du COMEX, aux fins de mettre un terme aux tripatouillages sur les états civils qui ont, par le passé, terni l’image de l’instance faîtière du football camerounais. La FECAFOOT exhorte tous les acteurs, en particulier les éducateurs, à veiller au respect des âges par catégorie. »

AC

©️ via https://rmcsport.bfmtv.com/football/le-cameroun-ecarte-21-joueurs-d-un-tournoi-u17-pour-non-respect-de-l-age_AV-202301010260.html

● Légende du football, le Brésilien Pelé est mort | (L’Équipe)

Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, est mort ce jeudi à 82 ans, à l’hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo. Trois fois champion du monde, le Brésilien restera à jamais une légende du football, et du sport en général.

Ces allers-retours entre sa résidence de Guaruja et l’hôpital Albert-Einstein de Sao Paulo laissaient présager du pire depuis quelque temps. L’inexorable est arrivé ce jeudi après-midi : Pelé est mort, terrassé par le cancer à l’âge de 82 ans. L’information a été confirmée à l’agence AP par son agent Joe Fraga. Et le nombre de personnes en deuil se compte en centaine de millions.


Longtemps considéré comme le meilleur footballeur du monde, il a depuis été contesté par Diego Maradona et Lionel Messi, mais il y aura toujours débat, et Pelé est sans aucun doute parti avec ses certitudes. Le triple champion du monde (1958, 1962 et 1970) a toujours veillé à ce qu’on écrive sa légende, et quiconque a revu des images a vite compris que ce n’était pas qu’une question statistique. Alors peu importe qu’il ait marqué 800, 1 000 ou 1 200 buts selon qu’on compte les amicaux, les matches de jeunes ou même les entraînements, Pelé a surtout marqué l’histoire du football, et puisque c’est le plus populaire de tous les jeux du monde, du sport dans son ensemble.

Quand « Dico » est devenu « Pelé »
Edson Arentes do Nascimento est né à Tres Coraçoes, une petite ville située entre Belo Horizonte, Sao Paulo et Rio de Janeiro, le 21 octobre 1940 (selon les registres de l’état civil) ou le 23 octobre 1940 (selon la paroisse). Ville qu’il a quittée avec sa famille alors qu’il était âgé de deux ans pour s’installer à Bauru, dans l’État de Sao Paulo. Fils d’un footballeur amateur, Dondinho, il fut d’abord surnommé Dico par sa famille : puis il est devenu « Pelé » quand son père a constaté que le gamin n’arrivait pas à prononcer le nom de Bilé, le gardien de Vasco de Gama, qu’il appelait « Pilé ».

Le héros de la Coupe du monde 1958
Après avoir fréquenté plusieurs clubs dans sa jeunesse (Sete de Setembro, Canto do Rio, São Paulinho, Amériquinha, Bauru AC), il rejoignit Santos, en 1956, et fut titulaire dès sa deuxième saison. L’année 1957 marqua aussi son arrivée en sélection mais le surdoué se révéla à la planète foot en remportant la Coupe du monde en 1958. Blessé, il fut forfait pour les deux premiers matches contre l’Autriche (3-0) et l’Angleterre (0-0), mais joua les quatre suivants, inscrivant le but de la victoire contre le pays de Galles en quarts (1-0), un triplé contre la France en demies (5-2) et un doublé contre la Suède en finale (5-2). Il fut évidemment accueilli en héros à son retour au Brésil. Quatre ans plus tard, il remportait une nouvelle Coupe du monde, mais presque sans jouer : blessé dès le deuxième match, c’est en spectateur qu’il assista au triomphe de ses compatriotes.

Un calvaire au Mondial 1966, la « Dream Team » en 1970
Sa troisième Coupe du monde, en 1966, aurait pu être la dernière. Agressé par le Bulgare Zhechev dès le premier match de la phase de groupes, il n’a pas disputé le suivant et se fit sévèrement tacler par le Portugais Joao Morais lors du troisième, celui de l’élimination. Le « Roi » quitta le Mondial blessé et meurtri. Il prit du recul avec la sélection pour se concentrer sur sa carrière avec Santos. Revenu en sélection depuis 1968, Pelé participa à sa quatrième et dernière Coupe du monde, en 1970, au Mexique. L’année de la « Dream Team ». Pour la première fois, le football était retransmis en direct et en couleurs, d’un continent à l’autre, via le satellite. L’icône participa, cette fois, à tous les matches, pour le bilan suivant : quatre buts et six passes décisives, notamment celle à destination de Carlos Alberto pour le quatrième but en finale contre l’Italie (4-1).

L’attaquant parfait
L’Équipe l’a d’ailleurs sacré athlète du siècle en 1981, alors que le Brésilien s’était retiré quatre ans plus tôt à peine après une pige de trois saisons aux États-Unis, sous les couleurs du New York Cosmos, histoire de promouvoir le soccer, de remporter un dernier titre et de marquer quelques dizaines de buts supplémentaires. Mais c’est à Santos, entre 1957 et 1974, que Pelé a marché sur l’eau (six titres de champion et deux Libertadores, entre autres).

Une fidélité au pays anachronique avec nos yeux du XXIe siècle, une époque où, si tout ne se passe pas en Europe, tous les grands y passent un jour. Cela a pu, a posteriori, altérer le statut du roi. Pourtant, si Pelé est une légende, c’est qu’il a réuni le football d’avant et celui d’après, concilié la spontanéité et la performance. Gracieux comme peu, puissant comme personne, il fut l’attaquant parfait, et aurait probablement été le seul à pouvoir débarquer dans le football moderne sans avoir besoin de mise à jour. Ce n’est qu’une fiction, et la réalité est aujourd’hui moins joyeuse. Pelé est mort, mais il y a longtemps qu’il est éternel.

Ministre des sports de 1995 à 1998
Après la fin de sa carrière, Pelé a mis sa notoriété au service de certaines causes. Il devint ambassadeur de l’ONU en 1977, mais, dix ans plus tôt, alors qu’il était encore joueur, la guerre entre le Nigéria et le Biafra s’était arrêtée pendant deux jours pour que la population assiste à un match de bienfaisance organisé à Lagos par le Brésilien. Ambassadeur à l’UNICEF pour l’éducation, il a participé dans son pays à des campagnes de prévention contre les drogues. Entre 1995 et 1998, il a été ministre des Sports. Une loi porte son nom, adaptation de l’arrêt Bosman au Brésil.

©️ via L’Équipe https://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Legende-du-football-le-bresilien-pele-est-mort/1372044?xtor=CS1-633

● Le Mondial 2022 au Qatar s’est ouvert | Mot du Blog

Crédit 📷 via FB Al-Jazira English

Qatar est un émirat religieusement encarté d’obédience salafo-wahabite si je ne me trompe pas. Quand on voit ce que les Qataris osent franchir en matière d’ouverture par rapport aux rigidités quasi anathèmiques attribuées à certaines visions et compréhensions du prêche salafo-wahabite, on peut dire que l’espoir est permis. Ainsi au sein de nos milieux indigents intellectuellement et économiquement, il est temps de revoir les prêt-à-penseés qui sont diffusées par un apprentissage sournoisement belliciste. Cet apprentissage se reclamant « salafi » n’est rien d’autre q’un abrutissement certain qui se développe à terme parmi nos masses populaires. Quelle tristesse de constater qu’on fasse l’apologie d’un fatalisme braqué là où on a soif et faim…!?

À la place de la promotion de l’intelligence, ce courant salafo-wahabite nègre qui gesticule dans nos communautés, prêche un suivisme obsessionnel quasi maladif. Une police psychologique s’installe peu à peu et les vocations pour des grandes visions de développement multidimensionnel se trouvant brimées, certains prêcheurs répètent les textes et font fi des contextes. Schizophrènes, ils deviennent socialement et religieusement, la société en pâtit affreusement. Le dénuement matériel suit en toute logique le vide intellectuel construit par une pâle répétition. Les petits gourous répétiteurs se font dans leurs imaginaires, leur îlot émirat chariatique 2.0. Quand ça prêche, ils jugent, indexent, condamnent, refoulent, étiquetent, excluent et lancent l’anathème sur toute autre voi(x)e de compréhension.

Dans le discours d’ouverture, l’officiel Qatari a fait référence au monde arabe juste après le Qatar, et ça a du sens profond pour lui et normalement ça devrait avoir un autre sens alerte pour le monde musulman non arabe surtout du côté africain. Pour lui, la fierté liée à la nation arabe n’est pas la fierté liée à l’oumma islamique, et il n’a pas tort. Aux autres nations musulmanes non arabes de se raviser sur certains paradigmes existentiels. À chacune de s’organiser selon ses priorités sur Terre, chez nous, certains lettrés sous cette même coloration salafo-wahabite sont en furie d’excitation pour contrer certains de nôtres qui refusent la soumission sociale dans l’esclavage par ascendance intra-muros. Un vrai questionnement civilisationnel est à relever en l’occurrence, le saoudien wahhabite ne dirait pas qu’un houthi « chiite » saoudien serait un descendant d’esclaves qui se rebelle. Les nations dotées d’une certaine dignité peuvent durement s’affronter en guerres intestines (civiles, politiques, confessionnelles…) mais ils s’évitent en interne l’asservissement esclavagiste.

Qu’on arrête nos éléments porteurs du prêche vide intellectuellement dans nos communautés. J’avais lu une fois sur la famille Al-Saoud, notamment sur l’actuel prince M Ben Salman qui aurait 2 frères hautement diplômés (haute technologie et finance). Chez nous, certains qui se réclament de leur obédience salafo-wahabite, veulent qu’on rase les murs intellectuellement et économiquement dans nos enclos d’imaginaire puritanisme miséreux.

Il y’a du travail…beaucoup de travail !

✍️🏿 KS pour le BLOG

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Ballon d’or 2022 | L’avant-centre français Karim Benzema sacré.

« C’est le ballon d’or du peuple » Karim Benzema

À bientôt 35 ans, l’attaquant tricolore du Real Madrid remporte la plus convoitée des récompenses individuelles pour le haut niveau du football mondial. À son compteur 5 ligues des champions UEFA dont la dernière édition où il a survolé en finissant meilleur buteur (15 buts).

Un grand buteur doté d’une intelligence de jeu phénoménale, celui qui est surnommé Nueve (9) mérite grandement ce sacre. Ainsi cette soirée de gala du 17 octobre 2022 à Paris, a été la sienne devant un parterre de stars et de représentants du football européen. Son trophée lui a été remis par l’une de ses deux idoles d’enfance au football (Ronaldo du Brésil et Zidane) , le français Zinedine Zidane. Ce dernier a été le dernier joueur français ayant remporté le trophée il y’a 24 ans (1998).

Bravo KB9, bien mérité !

Top 10 du classement

✍️🏿KS pour le BLOG

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● DANIEL RIOLO : POGBA ET SES « VIEUX AMIS »

Alors que l’imbroglio entre Paul Pogba et son frère Mathias prend un tour judiciaire (une enquête a été ouverte début août), l’éditorialiste de RMC Sport, Daniel Riolo, pilier de l’After, revient sur ces entourages qui font souvent plus mal qu’ils ne protègent.

Vous vous souvenez de la légende et de la phrase qui allait avec: « Ne pas oublier d’où on vient ». Il n’y avait pas une interview de joueur sans que le propos soit assorti de cette phrase ! La mode est passée. La légende s’est éteinte. On a rangé le gros « pipeau » au placard.

Depuis des années, les histoires les plus folles circulent sans qu’il soit possible d’en faire état publiquement. Pas de preuve, pas d’enquête. Kurzawa, Matuidi, des noms tombaient. Ils seraient bousculés par de vieux amis. Eux comme d’autres paieraient une « protection ». L’idée est qu’il faut verser un impôt aux « vieux amis » du quartier.

Le phénomène serait considérable. Difficile à imaginer. Soit le joueur fait entrer ses « vieux amis » dans les deals, soit il paye une protection, des services en tout genre difficile à cerner.

L’entourage est devenu un terme un peu flou et commode pour parler de personnes malveillantes

Sur les cinq dernières années, quasiment chaque été, le transfert de Kanté au PSG a été évoqué par les médias. Au moment de me renseigner sur la faisabilité du transfert, à chaque fois « on » m’a dit: « jamais Kanté ne reviendra en France, il a trop de problèmes avec des gens du 92 » Difficile d’en savoir plus.

Dans l’affaire de la sextape qui a vu Benzema être finalement condamné, c’est encore « l’entourage » de jeunesse qui a plombé la star du Real. L’entourage est devenu un terme un peu flou et commode pour parler de personnes malveillantes qui ont connu le joueur avant qu’il ne devienne riche, avant qu’on puisse le racketter.

Avec l’affaire Pogba, pour la première fois, une affaire éclate au grand jour. Paul Pogba a porté plainte et une enquête est en cours. Pour la première fois, on visualise, on a des détails. En mars, au moment du rassemblement des Bleus, Pogba en visite au quartier a été enlevé. Il doit payer une protection de 13 millions d’Euros. Ses « vieux amis » font peser une pression sur lui depuis des semaines. A Manchester puis à Turin, ils ont rôdé autour de chez lui.

Une ubuesque affaire de marabout
Son frère ainé est dans l’affaire.

C’est lui qui menace de révéler des choses « terribles » sur Paul. En gros, il veut discréditer son frère et ruiner sa carrière. Mathias Pogba s’est exprimé sur Twitter. Un réseau social qui autorise visiblement le racket et le chantage en direct. Parmi les révélations, une ubuesque affaire de marabout. Pogba aurait voulu marabouter Mbappé. Une histoire de fous, absurde qui ferait rire si elle n’était pas vraie. Et beaucoup d’éléments nous poussent malheureusement à y croire.

D’un point de vue sportif, il va devenir difficile d’envisager que Pogba et Mbappé aillent ensemble à la Coupe du monde. Mais je ne suis pas certain que le foot et le mondial soient les premières préoccupations de Paul Pogba en ce moment.

Par Daniel Riolo

©️ Via https://rmcsport.bfmtv.com/football/daniel-riolo-pogba-et-ses-vieux-amis_AV-202208290250.html

● Football : indignée, la Mauritanie quitte un tournoi des -15 ans et dénonce une fraude sur l’âge des adversaires

Le Figaro – La sélection des moins de quinze ans mauritanienne a décidé de quitter une compétition après un match contre la Sierra Leone perdu 6-0.

Les images parlent d’elles-mêmes. D’un côté (en blanc), une sélection de la Mauritanie avec des adolescents de moins de quinze ans formée d’adolescents en pleine croissance, aux gabarits divers. De l’autre, une équipe de Sierra Leone (en bleu) affichant des espoirs de taille adulte, similaire à celle des arbitres sur la pelouse.

La présentation des équipes avant le match entre les deux sélections lors d’un tournoi international en Afrique avait déjà alimenté la suspicion sur l’âge réel des joueurs sierra-léonais censés avoir moins de quinze ans.

Les doutes se sont confirmés un peu plus tard avec la lourde défaite de la Mauritanie (6-0), incapable de répondre au défi physique des joueurs adverses.

Indignée et suspectant une triche, la Mauritanie a donc préféré se retirer de la compétition organisée au Liberia en publiant un communiqué qui en dit long sur l’amertume des dirigeants.

«Nous avons été signalés par de nombreux observateurs que l’âge de certaines des équipes participant sur le terrain est très loin de l’âge légal pour participer à ce championnat», a expliqué la Fédération mauritanienne, inquiète pour la santé de ses jeunes pousses «exposées à des blessures graves». La Mauritanie est la seule sélection à avoir quitté la compétition.

«Nous ne devrions pas tolérer ou encourager de telles pratiques», ont conclu les dirigeants de l’État de l’Afrique du Nord-Ouest qui ne remettent toutefois pas en cause l’adhésion du pays à l’organisation de la compétition.

Par Gilles Festor

©️ Via cridem https://cridem.org/C_Info.php?article=758837

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Sadio Mané roi d’Afrique, encore sacré Ballon d’Or !

La cérémonie des CAF Awards 2022 avait lieu ce jeudi et c’est Sadio Mané qui est de nouveau reparti avec le Ballon d’Or africain.

Le football africain était à l’honneur ce soir avec les CAF Awards 2022. Écartée du paysage depuis trois ans à cause de la pandémie de Covid-19, la cérémonie faisait son grand retour ce jeudi à Rabat, au Maroc. La soirée a d’ailleurs débuté avec un prix pour le club marocain du Wydad AC, sacré meilleur club africain de l’année. Champions du Maroc, ils ont également remporté la dernière édition de la Ligue des champions africaine.

Le prix de meilleur espoir du continent est ensuite revenu au jeune Pape Matar Sarr. L’ancien Messin, qui évolue désormais à Tottenham, devance l’Ivoirien Karim Konate, nouvelle recrue du RB Salzbourg, et le Tunisien de Manchester United Hannibal Mejbri.

Sans surprise, le Sénégal a été distingué après sa victoire à la CAN 2022. Les coéquipiers de Sadio Mané reçoivent ainsi le prix de la meilleure sélection d’Afrique et Aliou Cissé est sacré meilleur entraîneur de l’année. C’est également un Sénégalais a inscrit le plus beau but de l’année. Un ciseau acrobatique somptueux signé Pape Ousmane Sakho sous les couleurs du Simba SC.

Enfin, la soirée s’est terminée en beauté avec le nouveau sacre de Sadio Mané. À défaut de remporter le Ballon d’Or – qui semble promis à Karim Benzema cette année – le nouvel attaquant du Bayern Munich rafle son deuxième Ballon d’Or africain consécutif. Il devance au classement son ancien coéquipier Mohamed Salah (Liverpool) et son compatriote Edouard Mendy (Chelsea).

Chez les femmes, c’est la Nigériane Asisat Oshoala (FC Barcelone) qui a remporté le titre de meilleure joueuse africaine de l’année après avoir inscrit 24 buts toutes compétitions confondues avec les Blaugrana et obtenu une qualification pour la Coupe du monde féminine 2023 avec les Super Falcons.

©️ Via – https://www.sport.fr/football/sadio-mane-roi-dafrique-encore-sacre-ballon-dor-920309.shtm

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Football – RIM | Nouakchott King’s remporte la Coupe du Président

16 juillet 2022 dans le joli stade fonctionnel Cheikh Boïdiya à Nouakchott,  FC Nouadhibou et Nouakchott King’s ont assuré un match plaisant lors de cette finale. 2 buts partout à l’issue du temps réglementaire et les 30 minutes de prolongations n’ont pas changé le score au final.

Et tard dans la nuit Nouakchottoise, les joueurs de Nouakchott King’s prennent le dessus sur leurs adversaires lors de la séance des tirs au but (4-2).

À noter les sifflets contestataires d’une partie du public quand le président de la République M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani allait donner le coup d’envoi symbolique sur le terrain. L’expression d’une certaine insatisfaction ambiante dans l’opinion concernant la gestion des affaires publiques de l’ex Général de l’armée mauritanienne élu en juin 2019 lors d’un forcing électoral très douteux. À deux ans de la fin de son mandat, aujourd’hui on a l’impression que ses volontés de pacification de la vie sociale et politique dans le pays sont débordées par les tenants systémiques de la vielle école de gouvernance basée sur une certaine conflictualité. Concertations politiques suspendues, cherté de la vie quotidienne pour le citoyen, refus de reconnaissance officielle pour certains partis politiques (RAG et FPC) entre autres… À suivre, le temps presse, presse Mister President !

✍️🏿KS pour le BLOG

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR