18-02-2018 16:54 – FFRIM : Immersion au sein d’un système opaque (Par Khally Diallo)


Essirage – Le football mauritanien a existé administrativement dans les années 70 et précisément avec l’arrivée à sa tête d’hommes sérieux et intègres comme, le père de tous, feu Fall Thierno un éducateur dans l’âme s’en suivra notre tonton Gueumine Cheguer, ensuite viendront les jeunes générations à savoir Boukreiss, Moulaye Abass pour ne citer que ceux là.

Des premiers dirigeants de la fédération, à la jeune génération, avaient une seule chose en commun et sur laquelle beaucoup sont d’accord c’est leur amour profond du football et surtout pour la jeunesse. Malheureusement, ils n’avaient pas bénéficié de beaucoup de moyens pour mieux servir leur pays qu’ils chérissaient tant. Ils avaient seulement un grand stade et des terrains ensablés sur lesquels des talents ont honoré le football mauritanien.

A l’époque, il est vrai qu’on n’investissait pas comme aujourd’hui dans le sport mais il y avait du jeu et donc du foot même à l’échelle continental, nous étions respectés.

Par la suite, viendra l’intouchable, l’actuel président de FFRIM qui crie à qui veut l’entendre qu’il a la bénédiction du sommet de l’état et qu’il est le protégé de l’ancien colonel à la retraite et maire de Zouerate (et surtout bras droit et grand ami, très apprécié, de son excellence le président de la république).

Les pouvoirs publics n’ont donc pas lésiné sur les moyens et ont apporté total soutien à la fédération en donnant des millions voire des milliards sous forme de subventions mais aussi de directives au ministère de la jeunesse et des sports qui accompagnent obligatoirement tous les bons vouloir du prince et président de la FFRIM.

La fédération mauritanienne de football, vue de loin, est une très belle image et des gens comme nous qui ne connaissent pas grand chose au football ont l’impression que le président fait des miracles pour notre football mais si vous prenez le temps de vous approcher et d’ausculter cette fédération vous serez déçus de sa gestion mais surtout de la corruption qui gangrène cette institution.

En voici quelques exemples :

Le fameux et très beau FFRIM Awards, une cérémonie digne d’une nuit à Hollywood organisée par la fédération mauritanienne de football depuis 4 ans. Cette nuit est organisée annuellement avec la même routine et est orchestrée par les ténors. Il n’y a aucun appel d’offre et tenez vous bien , le lieu dans lequel est organisé la cérémonie s’appelle « les Ambassador » et « Traiteurs » appartiennent à la famille du président de la FFRIM, rien que pour la location du lieu et le service traiteur, pour seulement 500 personnes invitées, le président de la fédération de football a accordé à sa propre famille (Propriétaire du lieu ) un chèque d’une valeur de plus de 10 millions MRO.

Parmi les artistes invités, une artiste est programmée chaque année car elle est l’épouse d’un directeur d’une société de téléphonie qui est le sponsor officiel de l’équipe nationale.

La cérémonie des FFRIM Awards qui ne dure qu’une demi-soirée couterait elle plus chère que les trophées des vainqueurs du championnat national et de la coupe ? Il y a donc incontestablement dans la gestion de FFRIM Award une certaine gabegie.

2 –l’invitation de stars internationales de football pour rehausser la beauté de l’évènement : le président de la fédération met des millions d’ouguiya en prise en charge des billets d’avions, leurs hôtels, et malgré toutes ces dépenses accordées aux hôtes, ces même stars internationales reçoivent des perdiems et cela en dépit de leur richesse, ces footballeurs internationaux sont aussi sans scrupules.

Ces millions dépensés pour financer le tourisme des stars, qui en profitent pour découvrir la Mauritanie à leur manière, pouvaient être versés aux milliers de pauvres et indigents qui dorment dans nos rues ou même servir à acheter des crampons aux joueurs pour éviter ainsi que notre entraineur continu d’entretenir son commerce de crampons.

3-la construction du très beau siège de la fédération mauritanienne de football, qui a été confiée au gré à gré à un très proche du président de la fédération alors que ce projet est un financement de la FIFA.

L’homme choisi comme seul fournisseur et pistonné à la FIFA par le président de la fédération est aussi l’usurier, l’homme qui gère le vrai business du président de la FFRIM au sein de la fédération.

C’est cet homme qui gère les billets d’avions, les réservations d’hôtels, quand les équipes nationales se déplacent..

Pour chaque déplacement de l’équipe nationale locale ou équipe A, la fédération décaisse 75 millions MRO qu’elle arrondit souvent à 100 Millions. Pour aller au Sénégal voisin, en France ou au Botswana c’est le même montant qu’on décaisse car tous les déplacements ont presque la même facture ce qui est très bizarre vue les distances qui séparent la Mauritanie du Sénégal, de la France ou du Botswana terrible non ?

Savez-vous que ce même gérant du business du président de la FFRIM quand l’équipe nationale se déplace c’est à lui que la fédération de football fait appel pour leur faire une avance en liquidité et c’est lui officieusement qui suit le circuit administratif et financier jusqu’à la sortie au trésor public car il est réputé être très efficace dans les suivis de l’argent, une fois que le circuit financier terminé, il récupère son argent et cela nous pousse à nous poser les questions suivantes : quel est l’intérêt du monsieur de faire tout cela ? Y a-t-il anguille sous roche dans cette affaire ?

Vous rappelez-vous des détournements d’argent des stades et la surfacturation qui avaient couté à madame Cissé Mint Boyde son poste, c’est ce même homme providentiel qui en était l’artificier chers lecteurs.

4 – Saviez-vous que du temps de feu Fall Thierno à Abass, à la fédération les clubs ont toujours tous voté de la première à la troisième division mais depuis l’arrivée du prodige et grand manipulateur président ce système de vote a été supprimé pour lui donner les pleins pouvoirs

Avant l’actuel président, plus de 200 clubs avaient droit au vote mais depuis son arrivée, il a bluffé tout le monde avec une technique très rusée qui consiste à faire croire que la FIFA aurait demandé que la Mauritanie réduise les clubs qui votent sinon notre pays ne recevra pas de subvention. De ce fait, le président de la FFRIM a convaincu puis a supprimé les clubs de deuxième division et de troisième division.

Même les membres du bureau fédéral ne votent plus, seule la première division, les présidents des ligues régionales dont la plus part sont acquis à sa cause (pots de vin) et une commission peuvent voter ce qui réduit plus de 200 clubs sur l’ensemble du territoire national à 33 personnes qui votent alors qu’au Sénégal plus de 400 clubs votent et cela s’est passé devant le président de la FFRIM puisque c’est lui même que la très controversée CAF avait envoyé pour superviser les dernières élections au Sénégal. Au Maroc plus de 300 clubs votent, voila qui fait de notre actuel président de la fédération un cerveau dans le faux et la ruse et il réussit bien ses coups car la plupart des présidents des clubs en Mauritanie ignorent les règlements et ceux qui les maitrisent et qui se hasardent à les expliquer aux autres sont considérés comme des ennemis à abattre, alors que les futures élections sont prévues en Mai 2019 et les règles de vote sont truquées à l’avance.

N’est-il pas nécessaire de remettre les vraies règles à savoir le vote de tous les clubs de football comme dans tous les pays ?

Devant cet état de fait, les autorités mauritaniennes doivent ordonner les États généraux du football ou elles seront complices de toute cette situation.

5- Savez vous que le chargé de communication de la fédération a été recruté pour ne plus critiquer ce qui s’y passait !?

N’oublions pas que l’actuel chargé de communication de la FFRIM est fondateur d’un célèbre site appelé maurifoot, il dénonçait avec véhémence la mauvaise gestion de la fédération et que le président de la FFRIM avait à l’époque juré qu’il allait acheter le silence de ce dernier et cela devant témoins et finalement cela fut fait et depuis que le chargé de communication a pris fonction si vous vous hasardez à critiquer la fédération il vient en rescousse et vous manque de respect car vous attaquez son bienfaiteur, vous attaquez son île au trésor.

6- Savez vous qu’après le téléthon organisé par la fédération en 2013/2014 et qui avait bénéficié du soutien de toutes les autorités car instruction reçue de donner de l’argent devant les caméras et dans les locaux de la TVM à l’époque avait attiré l’attention de l’Inspection Générale de l’Etat ( IGE) et cette même Inspection ayant décelé d’énormes manquements avait ordonné que cela soit réglé mais le puissant et protégé président de la fédération de football est monté lui aussi vers le sommet de l’état pour faire appel à son protecteur et le dossier à été clos. Pendant ce temps ceux qui n’ont pas de bras longs subissent quotidiennement la foudre des règlements de comptes politiques, ethniques ou tribaux.

La fameuse lutte contre la gabegie a-t-elle des limites érigées en règle d’or pour sauver tous ceux qui ont une protection, des amis puissants, proche du pouvoir ? Est-elle sélective ?

Il est inconcevable que des citoyens d’un même pays ne soient pas traités ni surveillés de la même manière (le cas de Ousmane Wone cueilli dans son bureau) alors qu’à la fédération mauritanienne de football, l’IGE n’a plus remis pied depuis plus de 3 ans.

En conclusion

Nous ne pouvons pas fermer les yeux sur ce qui se passe dans notre chère Mauritanie sans réagir. Celui qui ferme les yeux devant une injustice consent. Ainsi, en défenseur des intérêts de la patrie nous appelons à la mobilisation de tous pour que les gabegistes tels que le président de la FFRIM rendent compte afin que nous puissions développer notre fédération et ce même au-delà de notre pays. Il faut reconnaitre que la gouvernance de son excellence monsieur le président Mohamed ould Abdel Aziz a investi comme jamais avant elle dans le football mauritanien.

Il est important pour nous que la probité, l’honnêteté et la droiture soient des valeurs que l’on récompense et que la corruption soit combattue et sanctionnée.

A quoi sert de mettre des subventions énormes dans le football sans aucune surveillance alors que dans les plus petits projets d’états des comptables y sont envoyés alors qu’à la fédération mauritanienne règne un laisser-aller total.

Chers lecteurs, je suis très conscient de faire des mécontents en divulguant toutes ces informations, mais en tant que citoyen ayant dédié ma vie à ma patrie je suis prêt à dire la vérité car nous n’avons que la Mauritanie et pas une autre nationalité. Ce pays est le nôtre et nous avons un droit de regard sur tout ce qui se fait au niveau de toutes nos institutions.

J’ai déjà pris toutes mes précautions car je sais que je me bats contre une machine répressive et qui est plus puissante que moi qui suis sans bras long mais sachez que j’ai Allah comme protecteur.

Au moment ou nous mettons cet article en ligne les arbitres de la FFFRIM ont des impayés depuis 2 semaines alors que depuis une semaine une tente monumentale et climatisée appartenant aux AMBASSADOR est devant le stade Cheikha Boidiya pour accueillir une réunion internationale de la FIFA et cerise sur le gâteau le président de la FFRIM a ordonné au gardiens et agents de sécurités de se raser les barbes avant l’arrivée des hôtes et cela nous pousse à cette réflexion, la franc-maçonnerie souhaite-t-elle élire domicile en Mauritanie ou est-ce pour éviter d’être fiché comme des terroristes ?

Dans notre prochain article, nous parlerons du contrat de l’entraineur et mettrons en lumière beaucoup de zones d’ombres dans ce contrat mais aussi sur les huit millions MRO confisqués en 2012 par le manageur général de l’équipe nationale également bras droit du président de la fédération de football.

KDR Conscience Libre et Positive

Crédit source: http://www.cridem.org

Publicités

Tournoi l’EED 2017, quelques clichés lors de la remise des trophées. 

L’entraîneur de l’équipe de DAFORT et l’un de ses joueurs. 

Certains responsables de la délégation DAFORT participant à la soirée l’EED et une membre de l’équipe l’EED. 

La délégation DAFORT à la soirée l’EED 

Une partie de l’équipe de DAFORT.

Les écoliers vacanciers à l’honneur lors de la soirée 

Le trophée primant le journaliste sportif Lassana Camara de Mauritaniefootball 

Le primé meilleur joueur du tournoi, Papis Cissé en casquette accompagné du responsable sport AJDF Gagny Sylla et d’autres joueurs.

Une partie de l’équipe ORGANISATION l’EED.

Le Graal Trophée de la compétition remis à l’équipe de DAFORT édition 2017.

Lors de la soirée de Gala l’EED, ce samedi 16 septembre 2017 à Aubervilliers, l’équipe de DAFORT a reçu son trophée de vainqueur du tournoi football l’EED 2017. Notre blog n’ayant pas pu assister à l’événement pour une large couverture, s’est contenté d’un recoupement arbitraire à travers diverses sources via les réseaux sociaux pour étoffer ce bref aperçu. Selon un témoin participant à la soirée, le déroulé de la cérémonie a été très riche. Film, expositions , discours présidentiel, remise des trophées et des récompenses et des prestations artistiques ont été les moments phares de la rencontre.  

Côté sportif, on ose un focus sur le sacre de DAFORT. En effet l’équipe de DAFORT qui a remporté l’édition 2017 du tournoi football l’EED le 26 août dernier , a été honorée officiellement comme Championne.

Sources reprises et écrites par K.S


Un SAMEDI Foot de l’EED: Photos-reportage de notre blog.

Ce samedi 15 juillet 2017 à l’occasion de la 5ème journée de la compétition organisée par l’association l’EED  (Ensemble pour l’Espoir et le Développement), notre blog a effectué un passage au stade Auguste Delaune à Aubervilliers. Dans cette ville du 93 de la petite couronne francilienne, le premier match du jour  a opposé les Diables Rouges de Dafort à l’équipe de Tachott Botokholo. Ce match de la poule C a été remporté par Dafort avec un but d’écart (3-2). À la fin de ce match, nous avons eu quelques contacts avec l’équipe organisatrice (l’EED) du Tournoi qui est sa 3ème édition. Pour rappel, nous avions réalisé une brève couverture de la finale de la première édition  (2015) entre Dafort et Diaguily sorti premier vainqueur de cette compétition (https://soninkideesjose.wordpress.com/2015/10/18/photoreportagefinalediaguily-vainqueur-de-la-finale-contre-dafort/).

Lors de notre échange avec le président Waly DIAWARA  dans un local annexe aménagé en bureau mobile, nous avons pu écouter un discours ambitieux et plein d’assurance sur les objectifs et les orientations de l’association l’EED. Le maître MOT qui surgit; c’est de fédérer toutes les forces vives pour mieux organiser les SOLIDARITÉS par des procédés inédits. Avec le concept de l’EED, l’idée du développement se veut transversale par laquelle le public visé et accompagné est aussi et surtout un acteur principal. Le président DIAWARA a insisté sur la nécessité d’appuyer le secteur éducatif qui peut permettre à l’individu de n’a pas être exploité. Le leader associatif a aussi révélé que le tournoi de football de l’EED est désormais homologué au district de la Seine-Saint-Denis au sein de FFF (Fédération Française de Football). Il assure que l’évolution vise à terme la mise en place d’une équipe en voie de professionnalisation qui participera aux compétitions régionales par catégories. 

La finale de cette édition est prévue le 26 Août prochain, et nous espérons y assister inshAllah. Que le meilleur gagne..!


Bonne continuation….l’EED..!


Planning complet du Tournoi  (document l’EED)

Avec le président de l’EED Waly DIAWARA rencontré brièvement sur les lieux.



Quelques éléments du service organisationnel et secouriste (en polo blanc)


Les joueurs de DAFORT en rouge dans le match.


Le staff  contrôleur et commissaire des matchs. 

La buvette d’une équipe l’EED 

Le stand adhésions l’EED


Le trio arbitral très « africain » composé d’un comorien, d’un camerounais et d’un malien.


Le public lors du Match Dafort – Tachott Botokholo (le score 3-2)





Réalisé par  -K.S-



Détournement du montant du transfert d’Aly Abeid et El Id : la preuve du virement espagnol

  •  
  • Voici la preuve du virement bancaire de la somme de 75000€ effectué le 24 Février 2016 par le Club espagnol LEVANTE sur un compte ouvert par la Fédération mauritanienne de football, suite au transfert d’El Hacen El ID et Aly Abeid de l’ASAC Concorde à Levante en Espagne. Fédération mauritanienne de Football (FFRIM) a t-il le droit de recevoir le montant du transfert de Hacen et Aly sur son compte ?.Selon nos informations , la FFRIM aurait produits des fausses factures , ouvert un compte bancaire de façon opaque avec la complicité d’un membre influent exclu par la direction de Concorde pour ouvrir ce compte bancaire auprès de la banque marocaine « Attijariwafa Bank » afin de détourner les fonds. Le club de Concorde demande son argent auprès du club espagnol après plusieurs relances auprès de la fédération mauritanienne de foot , Levante aurait porté plainte auprès du tribunal de Valence contre le président de la FFRIM, Ahmed Ould Yahya et la FFRIM pour détournement de fonds,trafic d’influence et corruption….



    Crédit source : http://www.mauritaniefootball.com

    EURO 2016, plus politique que sportif pour la France Hollando-Valls.

    image

    Le bal de la coupe d’Europe s’ouvre ce soir en France. À quelques heures du match d’ouverture qui opposera l’équipe de France à la Roumanie, il est important de rappeler la situation socio-politique qui prévaut actuellement dans l’Hexagone. En effet depuis plusieurs mois, une loi dite réformatrice du code de travail, est initiée par l’exécutif français dont le président de la République et son premier ministre battent tous les records de l’impopularité. La loi Elkhomri pour ne pas dire “Elconnerie” ne rassure pas les milieux syndicaux. Parmi ces derniers, la CGT qui est de loin la plus déterminée, essaie d’inverser la vapeur qui serait largement à l’avantage du gouvernement qui suivrait les intérêts du patronat au détriment des travailleurs . Les grèves se suivent dans divers secteurs professionnels dont celui des transports en commun. Bref cette France qui accueille l’Europe du Foot, est flippante socialement et politiquement, et espérons qu’elle le sera moins footballisquement. Un sacre tricolore au bout de cet EURO 2016, le 10 juillet prochain, aura un impact très important plus que sportif. L’exécutif dirigé par le duo Hollando-Valls, spécule beaucoup sur le parcours des Bleus, afin de se faire une hypothétique  santé sur le plan politique. L’échéance présidentielle d’avril 2017 arrive à grands pas, avec l’extrême droite de la blonde Marine en embuscade, et le risque d’un effacement pur et simple d’une voi(e)x socialiste au second tour, la bande du président Hollande compte beaucoup sur une ferveur populaire autour d’un éventuel succès Bleu. Le sport très lié à la fibre émotionnelle, en l’occurrence le football , pourrait être l’opium du citoyen. Comme dirait l’autre, tout se passe dans la tête. Avec le timide rebond au niveau de l’emploi, une victoire Bleue donnerait un truc salutaire au moral français. Ainsi Monsieur Hollande sortira rapidement de son vrai faux suspens quant à une éventuelle candidature. La bande à Pogba et Griezman, qui rentre en lice ce soir, joue plus qu’un trophée sportif pour cette France de 2016.

    Allez les Bleus, La France Joue Gros…!!!

    Au final, sportivement que le meilleur gagne.

    K.S

    Le commentateur de Bein Sport présente ses excuses à la Mauritanie après avoir déclaré que la FFRIM « a eu recours à la naturalisation de joueurs sénégalais »

    image

    Le commentateur du match Mauritanie -Gambie pour le compte de la chaîne BeIn Sport, l’Algérien Adel Khalou, a présenté ses excuses à la Mauritanie sur sa page Facebook après avoir déclaré que la FFRIM « a eu recours à la naturalisation de joueurs sénégalais pour renforcer les rangs des Mourabitounes ».

    Les déclarations de ce journaliste qui ignore apparemment que la Mauritanie est riche de sa diversité arabe et africaine, ont provoqué une vague d’indignations des mauritaniens, ce qui a poussé Adil Khalou à présenter ses excuses au peuple mauritanien et a révélé qu’il a été induit en erreur par un ami mauritanien « apparemment pas au fait de l’évolution du football dans le pays », précise-t-il dans un post sur sa page Facebook.

    Source crédit : elhourriya.net

    Posté avec WordPress pour Android

    15-02-2016 11:11 – Ousmane Dembélé et ses valeurs tirées de ses origines mauritaniennes

    image

    Mauritanie Football – Il n’a pas encore 18 ans tout rond et il fait pourtant déjà hurler de joie le public de l’ancien stade de la route de Lorient.

    Ousmane Dembélé est l’un de ces joueurs qui émerveillent les fans, font rêver les enfants et brisent les reins des défenseurs adverses. Vif, rapide, puissant, percutant, excellent dribbleur, la nouvelle pépite du Stade Rennais impressionne.

    Doté d’un coup de rein phénoménal, Ousmane Dembélé multiplie les appels sur son côté contre Angers lors de la dernière journée du championnat de France de Ligue1 et ne compte pas les sprints balle au pied.

    Avec ou sans ballon, le Franco -mauritanien est une fusée. Capable de jouer aux trois postes de l’attaque, sur les côtés ou dans l’axe, extraterrestre , Ousmane Dembélé se sent nettement plus à l’aise sur les ailes, là où il a de l’espace pour laisser parler sa vitesse. Objets de toutes les convoitises , le natif de Vernon , garde les pieds sur terre.

    Le nouveau diamant à polir du football mondial est content d’avoir une double culture mauritanienne et française. La double culture, c’est une aubaine et une source de motivation qu’il ne faut pas négliger…. Originaire de la Mauritanie , le jeune Ousmane est fier de ses origines et le revendique comme un atout qui l’aidera à franchir les paliers.

    Très attaché à la terre de ses ancêtres à Waly Diatang (à coté de Kaédi , dans le Gorgol), comme tous les binationaux, le jeune Dembélé suit de près l’évolution du foot mauritanien, compte venir passer ses vacances en Mauritanie où vit encore une partie de sa famille, ce qui lui permettra de rencontrer un public qui suit ses performances à travers les réseaux sociaux.

    Crédit source : Mauritaniefootball.com

    Posté avec WordPress pour Android