MAURITANIE: L’IGNORANCE ET L’INDIFFÉRENCE!

J’ai été très choqué et indigné, qu’après la qualification de la Mauritanie à la 32ème édition de la CAN au Cameroun, de découvrir encore sur la toile que certains frères et soeurs africains ne savent même pas qu’il y a des Noirs, Haalpulaar(Ful6e), des Soninko, des Wolofs, des Bamana… en Mauritanie. Oui, des Noirs qui sont des Mauritaniens authentiques, de souche, d’origine et non des simples fils des immigrés Ouest-africains! Apparemment ils ignorent complétement l’histoire du peuplement, des empires et autres royaumes traditionnels dans notre sous région.
Il faut reconnaitre aussi que la politique raciste de la diplomatie mauritanienne a si bien réussi que partout dans le monde on croit que la population mauritanienne est à 100% maure(Bidhane) et que la Mauritanie doit rimer avec mauritude!
Quel est le noir mauritanien membre d’une délégation, étudiant à l’étranger qui n’a pas été victime de cette méprise dans certains pays?  » Vous êtes mauritanien , vous êtes arabe? » ou « Vous êtes « Naar », donc vous parlez arabe ou hassaniya »!!!

Pour ceux qui ne connaissent pas l’histoire, la Mauritanie actuelle est une création artificielle du colonisateur français et elle se situe sur les ruines de l’ancien Tekrour, Ghana, Fouta , Waalo, terres où se sont créées, puis individualisées et developpées ces nationalités négro-africaines( pulaar, soninké, wolof, bambara, sérère…). Oui, la Mauritanie n’était pas terra ex nihilis avant l’arrivée des Arabo-berbères!

En réalité si on se réfère à l’histoire la population noire est autochtone et tout tend aussi à prouver qu’elle est majoritaire en Mauritanie. Nous n’en tirons pas naturellement prétexte pour exiger l’installation d’un pouvoir exclusivement noir à Nouakchott. Et comme nous le soulignions dans notre historique « Manifeste du Négro-mauritanien opprimé » de 1986, pour les Noirs, le fait d’être majoritaire et de se référer à une antériorité de l’occupation ne suffisent pas pour contrôler ce pays. L’Afrique du Sud sous l´Apartheïd était un exemple édifiant. Les Afrikaners sont d’origine européenne. Ils représentaient 3 millions sur les 25 que comptait le pays. Mais, ils sont arrivés à dominer celui-ci par le moyen de la violence politique, policière, militaire et par la domination économique et c’est la même politique inique et cynique qui est appliquée aujourd’hui en Mauritanie dans le silence et l’indifférence de la communauté internationale et africaine.
Nos frères et voisins africains attendront certainement comme disait l’autre, le jour où les européens ou américains, en panne d’une bonne cause à défendre dénonceraient enfin ce qui se passe dans ce pays si proche, alors bien sûr ils feront les choeurs. Et nos artistes trouveront subitement l’inspiration, nos poètes leurs muses, nos griots dépoussiéront leurs koras, nos journalistes leurs plumes, nos panafricanistes et « droits de l’hommistes » leurs voix, pour chanter les vaillants HÉROS assassinés dans les geôles de l’État raciste à Oualata, Djreïda, Inal, N’beyka et à Azlat , s’indigner de cette belle négritude bafouée et dénoncer enfin cet autre Apartheïd sahelien au pays de l’Azizanie.

Notre souhait le plus absolu serait que ces questions de couleur, de pourcentage passent au second plan pour laisser place aux seuls critères de compétence et de patriotisme.
Et comme je le soulignais hier après la magnifique et historique victoire de nos Mourabitounes : Elle est belle la Mauritanie quand elle est en harmonie et assume avec fierté sa diversité et ses identités!

Merci encore à nos jeunes joueurs et futurs ambassadeurs d’avoir rendu aujourdhui l’autre Mauritanie oubliée plus visible et plus audible en dehors de nos frontières.
Ebène et sable en harmonie, Noirs et Beydanes unis, tu revivras ma Mauritanie.

Demain il fera jour et la lutte continue!

Kaaw Elimane Bilbassi Touré

Publicités

Kassataya – Journée internationale du livre africain : La Mauritanie à l’honneur.

Le Cadre de Concertation et de Dialogue des Mauritaniens de la Diaspora en collaboration avec l’Institut Culturel Panafricain et l’Association Traversée des Mauritanides organisent une journée internationale consacrée au Livre africain et mettent à l’honneur la littérature mauritanienne et sa poésie.

Le livre mauritanien a connu ces dernières années de profondes mutations qui se sont répercutées sur la création, la diffusion et la pratique de la lecture. Ces dernières considérées comme des enjeux de la littérature mauritanienne seront analysées et discutées tout au long d’une journée d’échanges et de débats avec des universitaires spécialistes, des éditeurs, des journalistes, des écrivains et des traducteurs mauritaniens et internationaux.

Objectifs

L’objectif de cette journée de réflexion est de créer un lieu de rencontres entre auteurs, écrivains mauritaniens et internationaux, le public et les ressortissants de la diaspora mauritanienne et initier des réseaux de ressources, de médiation, de rencontres interprofessionnelles pour les acteurs ou étudiants qui se destinent aux métiers du livre.

Voulant associer convivialité et Culture, des associations de développement agissant dans le domaine de l’action sociale, culturelle et éducative de jeunes, sont conviées pour échanger à travers des actions de volontariats au bénéfice de la collectivité. Les différentes associations parleront de formations et de soutien de projet associatifs en s’inscrivant dans des processus d’insertion sociale ou professionnelle. Cette journée d’échange contribuera également au développement de nouvelles initiatives en favorisant des contacts productifs et des échanges d’information avec différents partenaires publics et privés.

Née de l’envie de réunir auteurs, libraires, éducateurs culturels et lecteurs autour du livre mauritanien et africain, de développer les liens unissant lecteurs et écrivains, une de nos missions est d’encourager et développer les échanges entre ces deux pôles avec une programmation culturelle autour des livres et de la lecture afin de favoriser le dialogue interculturel.

NB : Gratuit, sans inscription préalable, repas compris (12h-13h)

LES CONFÉRENCIERS

Professeur Abdel Wedoud Ould Cheikh

Abdel Wedoud Ould Cheikh est Professeur émérite en Ethnologie et anthropologie sociale. Après des études de philosophie, d’anthropologie et de sociologie à la Sorbonne (Doctorat de sociologie en 1985 à l’université Paris V, HDR d’anthropologie à l’EHESS en 1999), il a travaillé comme chercheur à l’Institut Mauritanien de Recherche Scientifique (1978-1987) qu’il a dirigé de 1987 à 1989.

Il a ensuite enseigné dans les universités de Nouakchott (1990- 2002), de Strasbourg (2002-2004) et de Lorraine (2004-2011). Ses travaux et publications portent essentiellement sur l’organisation tribale dans l’espace saharien, sur l’islam confrérique ouest-africain, sur l’anthropologie historique et politique des mondes arabes et africains.

Biographie succincte :

Etat et société en Mauritanie. Cinquante ans après l’Indépendance. Essai, Khartalla, 2014

Éléments d’histoire de la Mauritanie. Essai. Nouakchott : Institut mauritanien de recherche scientifique, 1988

Nomadisme, islam et pouvoir politique dans la société maure précoloniale (XIème siècle – XIXème siècle) : essai sur quelques aspects du tribalisme. 1985

Dictionnaire zénaga-français: le berbère de Mauritanie présenté par racines dans une perspective comparative, 2008

Les problèmes actuels du nomadisme sahélien : le cas de la Mauritanie. Nouakchott : Institut mauritanien de recherche scientifique, 1986

Amadou Elimane Kane, Ecrivain

Amadou Elimane Kane est poète et écrivain. Il ancre son œuvre dans la vision d’une Afrique sans complexe et tournée vers sa renaissance. Sa poésie est faite de mélopées et de rythmes, traversée par un souffle puissant qui entraine le lecteur dans l’univers emblématique de l’auteur. Le poète détient aussi l’art ancestral de dire la poésie. Il est le fondateur de l’Institut Culturel Panafricain et de Recherche de Yene au Sénégal.

Amadou Elimane Kane est lauréat du Prix International de la Renaissance Africaine décerné en 2006 à Paris, du Prix du Penseur de la souveraineté – LEGS-Africa (Leadership, Éthique, Gouvernance, Stratégies pour l’Afrique) décerné le 25 mai 2016 à Dakar, Sénégal et du Prix littéraire FETKANN ! Maryse Condé 2016 – Mémoire des Pays du Sud Mémoire de l’Humanité, catégorie Poésie, mention spéciale du jury pour le caractère pédagogique de l’action poétique de l’ensemble de l’œuvre, décerné le 24 novembre 2016 à Paris.

Biographie :

Les Rayons de la calebasse, Poésie, éditions Nouvelles du Sud, 1995,

La Parole du baobab, Poésie, éditions Acoria, 1999,

Poèmes de l’an demain, Poésie, éditions Acoria, 2000

Le palmier blessé, Poésie, éditions Acoria, 2005

Le Songe des flamboyants de la renaissance, Poésie, éditions Acoria, 2008

L’ami dont l’aventure n’est pas ambigüe, récit, éditions Lettres de Renaissances, 2013

Enseigner la lecture/écriture et l’oralité : à la rencontre de 14 poètes sénégalais contemporains, anthologie poétique, éditions Lettres de Renaissances, 2013

Les soleils de nos libertés, roman, éditions Lettres de Renaissances, 2014

Enseigner la poésie et l’oralité, pédagogie, éditions Lettres de Renaissances, 2014

Une si longue parole, roman, éditions Lettres de Renaissances, 2015

Enseigner le dire poétique : les compétences de l’oralité, pédagogie, éditions Lettres de Renaissances, 2015

Liberté poétique, anthologie avec les élèves du collège Lucie Faure de Paris, éditions Lettres de Renaissances, 2015

Paroles nomades, anthologie avec les élèves du collège Charles Péguy de Paris, éditions Lettres de Renaissances, 2015

Un océan perlé d’espoir, roman, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Les fondements historiques du panafricanisme expliqués à la jeunesse, essai, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Enseigner apprendre à apprendre par la poésie, l’oralité et la citoyenneté, pédagogie, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Poésie citoyenne, anthologie avec les élèves du collège Lucie Faure de Paris, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Les saisons parlent aussi, conte poétique, avec les élèves du collège Charles Péguy de Paris, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Moi, Ali Yoro Diop ou la pleine lune initiatique, roman, éditions Lettres de Renaissances, 2016

Moi, Rokhaya Diop ou la négresse fondamentale qui déplie le temps, roman, éditions Lettres de Renaissances, 2017

Moi, Sidia Diop ou l’astre d’espérance de la Sénégambie au Brésil, roman, éditions Lettres de Renaissances, 2018

Abderrahmane Ngaïdé, Auteur et Professeur d’histoire

Abdarahmane Ngaide est Historien et Professeur au département d’Histoire de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar. Il est l’auteur de plusieurs articles publiés dans des revues spécialisées et de nombreuses contributions dans des ouvrages collectifs.

Il est également essayiste, romancier et poète. Il est membre suppléant du comité exécutif du Conseil pour le Développement de la Recherche en Sciences Sociales en Afrique (CODESRIA) depuis décembre 2011. Il prépare un livre-entretien avec le Professeur Boubacar Barry, historien.

Biographie :

La Mauritanie à l’épreuve du millénaire, Ma foi de « citoyen » Études africaines

Suintements de couleurs sous fichues banderoles Essai sur l’art de l’in-vu

JE…KREYOL : Littérature Poésie Afrique subsaharienne Monde Caraïbes Guadeloupe Sénégal

L’écriture est un Sabot d’Anesse: Préface de Mr le Maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall Littérature poésie Afrique subsaharienne Sénégal

Ode assilahienne Poètes des cinq continents Littérature poésie Afrique subsaharienne

L’esclave, le colon et le marabout. Le royaume peul du Fuladu de 1867 à 1936 Préface du professeur Boubacar Barry Études africaines Anthropologie, ethnologie, civilisation, histoire Littérature poésie Afrique subsaharienne

Les voix abyssales de Bissau ou les douleurs de la mémoire Préface du professeur Ibrahima Sow ; postface de Mustapha El Qadéry Coédition Harmattan

Dans le creux de l’errance, Poèmes Abderahmane Ngaïde Littérature poésie Afrique subsaharienne Sénégal

Le Bivouac suivi de Fresques d’exil Coédition Harmattan Sénégal Harmattan Sénégal littérature romans, nouvelle Afrique subsaharienne Sénégal.

Séance de dédicaces, discussions autour des écrivains et poètes suivants (9h-12h): Pr. Sy Hamdou Raby, Ousmane Dia, Dia Abdoulaye, Abdoul Ali War, Sidi N’diaye, Oumar Diagne, Nanou Moukolonga, Abdarahmane Ngaide, Safi Bâ, Mohamed Yahya Ould Ciré, Yacouba Diagana, Ousmane Dia artiste peintre

Forum des associations avec la participation des associations suivantes (9h-12h) : Association Contre la Tuberculose et Maladies Endémiques (ACTUME), Diaspora Halaybe pour le Développement et la Solidarité DHDS, Association des Jeunes Mauritaniens de France (AJMF), Association France Mauritanie Partage (AFMP), Association Fédération des Travailleurs Africains en France et Europe (FETAFE), Association développement hirnague boossoya, (ADHB), Association des Ressortissants de Selibaby en France (ARSEF), Africa Diaspora News (ADN), Association des Ressortissants Djeolois en France (ARDF) et Eeraango Debbo (ED). Association Développement Rindiaw (ADR), Association des ressortissants de Jooke (ARJ), Solidarité Entraide Kaédi-Djéol (SEKAD), Association Ressortissants Kaédiens en France (ARKF), Radio Toulde, Fédération des associations de Fimbo (FAF)

Avec la participation des personnes suivantes (Panel) : Sidi Tidjane Gueye Président de la FETAF, Pr Abdel Wadouf Ould Cheikh, Pr Abdarahmane Ngaidé , Pr. Amadou Elimane Kane Pr Sy Hamdou Raby, Dr. Hassane Kebe chercheur et acteur social, , Diallo Seydou Nourou Enseignant chercheur et journaliste à Kassataya, Dr Toure Mamadou, Dem Abdoul Aziz cofondateur de la Voix du Peuple, Oumar Dia Président DHD Diaspora Halaybe, Baba Ould Kher Président Association France-Partage, Dr Paul Kananura Président Institut Mandela, Maitre Bâ Ngari avocat à Paris, Dr Cheikhna Mohamed Wagué dit Youba chercheur et acteur social, Oumar Kane Président ACTUME, Ciré Bâ écrivain et acteur social, Ndongo Aboubacri acteur social, Dr Sidi N’Diaye chercheur et acteur social, Mariame Kane Présidente AFMAF, Diawara Issa Mancega Acteur social et politique, Dramé Baidy Président du Haut Conseil des Maliens de France, Babagalle Kide acteur social et écrivain, Baba Ould Jiddou, acteur social, Maître Abou N’Diaye, avocat au barreau de Nouakchott, Konde Mahamadou Représentant collectif des émigrés en France, Mohamed Salem Ould Moutaly Représentant de l’Association des jeunes mauritaniens de France, Soumare Aboubacar Représentant de la coalition internationale des migrants, Abdellahi Ould Oumar Secrétaire Général de l’Association des jeunes mauritaniens de France, Sakho Elhadj acteur social, Dia Ousmane écrivain et acteur social, Ousmane Bâ acteur social, N’Diaye Amadou Tijan Président Association Rindiaw, Moulaye Dioum acteur social, Kane Mamadou Alhoussein acteur social, Ousmane Dia artiste peintre, Koundou Soumaré acteur social, Toulaye Deme actrice sociale, Abou Ngaide étudiant doctorant, Amar Niokane acteur social, Fall Amadou acteur social, Oumar Sall acteur Social, Haby Zakaria Konte actrice sociale, Amadou Alpha Bâ acteur social, Sow Boubacar acteur social, Thierno Koundio acteur social, Sileye Koundio acteur social, Alhousseinou Ly acteur social, Youba Dianka acteur social, Abdoul Deme acteur social, Dia Abdoulaye acteur social, Jamal Sow professeur de philosophie et acteur social, Dia Abdoul (Vigouroux) chef d’entreprise et acteur social Moussa Watt Ingénieur en hydrologie, Ibra Khady Ndiaye journaliste à IkNews, Dia Amadou Directeur des programmes Radio Toulde…

Contact: Dr Sao Ousmane Cadre.DiasporaRIM@yahoo.com : tel (0033)0616789081

Source : Dr Sao Ousmane

Communiqué de presse : Des écoliers primés par “LES PRIX EXCELLENCE GANBANAAXU” à Selibaby.

Ce vendredi 26 octobre 2018 au sein du lycée 1 de Selibaby, s’est tenue la cérémonie annuelle de remises des prix décernés par la DREN (Direction Régionale de l’Education Nationale) Guidimagha en présence des autorités régionales . Cette année en collaboration avec les instances régionales de l’Education Nationale, notre mouvement GANBANAAXU FEDDE s’activant dans la société civile ayant trait à la défense des droits humains, a contribué avec 4 prix décernés . Le volet ÉDUCATION fait partie des plans d’action de nos associations, l’initiative de cette année auprès des services régionaux de l’Éducation revêt une importance capitale pour nos prochains projets dans ce domaine. Ainsi nos chaleureux remerciements vont à Mr le Dren DAH OULD DIDIYÉ et à toute son équipe, pour leur disponibilité. Les 4 élèves lauréats récipiendaires des prix EXCELLENCE GANBANAAXU sont : pour le Collège 2 Selibaby, Daouda Adama AW et El hadi Ali Sghair et pour le Collège 3 Selibaby, Inimech Ely et Béchir Diby Sow.

La mise en place de cette action de participation citoyenne, a été dirigée et suivie par notre doyen CHEIKHNA COULIBALY. Cet instituteur à la retraite, père du rappeur engagé Papa Hamady Coulibaly alias Yimbi Kuma, a été assisté par quelques jeunes dynamiques. Ces derniers sont Oumar Doumbia, Soulé Diarra et Souleymane Coulibaly. Nous sommes reconnaissants à leur dévouement gracieux et le saluons honorablement en toute fraternité.

Selibaby 26 octobre 2018

Pour la communication GANBANAAXU FEDDE

NE PLUS SE MENTIR ! Par Claudy SIAR

Photo; village martyr de #OradoursurGlane

Des citoyens africains se plaignent de leurs dirigeants. Mais au moment des élections, leurs votes vont à ceux dont ils dénoncent abondamment l’exercice du pouvoir prétextant qu’il n’y a pas d’autre choix ! Certains acceptent même d’offrir leurs votes contre de l’argent.

OUI LES ÉLECTIONS SONT SOUVENT TRUQUÉES ! MAIS À QUEL MOMENT ET AVEC QUELLE CONVICTION LE PEUPLE REFUSE T’IL, PAR TOUS LES MOYENS, LE VOL DE SON VOTE ?

« L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort…seule la lutte libère ! » disait #Sankara.
Une phrase que j’ai voulu populariser voilà près de 15 ans en l’introduisant dans les génériques et jingles de Couleurs Tropicales – RFI afin que tout le monde fasse son autocritique !

Chaque jour, je rencontre des femmes et des hommes capables de prendre le pouvoir et d’instaurer une nouvelle société, pour une nouvelle civilisation en Afrique.

Si nous continuons à avoir peur de notre ombre et à faire des calculs égoïstes à court terme, si nous poursuivons sur la voie de la peur du lendemain sans y avoir travaillé…
alors l’Afrique restera le continent où l’on se sert et dont la population est servile.

S’UNIR POUR BÂTIR C’EST GRANDIR ENSEMBLE.

Bon dimanche la famille ❤️

Crédit source : Post Facebook Claudy Siar du dimanche 9 septembre 2018.

ARMEPES-FRANCE : Communiqué des REMERCIEMENTS par DIALLO Cheikh.

Je tenais à vous remercier chaleureusement pour la présence massive de tous, et même plus encore, pour votre participation à ce grand événement qui s’est tenu ce dimanche 26 Août 2018.
La présence de chacune et chacun , a joué un rôle prépondérant à la réussite de cet événement.
L’ambiance était conviviale et chaleureuse. Tout ce que nous espérions en préparant cet événement.
Merci encore à vous et à très bientôt lors d’un nouvel événement. Nous constatons que l’esprit ganbanaaxu prend de l’ampleur de jour en jour, la famille grandit au fur et à mesure et les esprits s’émancipent à la vitesse Grand V. Merci aux bénévoles, aux membres de l’exécutif pour leur soutien inconditionnel, mention spéciale pour l’équipe Événementiel et surtout le cabinet des femme qui ont abandonné leur époux, leurs enfants pour que cette journée soit une réussite totale . Je vous remercie en mon nom et au nom de tous pour cette participation massive, tous ensemble nous vaincrons l’injustice, l’intolérance et l’hypocrisie. Tous ensemble nous pourrions instaurer l’égalité des chances dans les compétences et le mérite. « Nous ne pouvons pas aujourd’hui lire l’histoire de notre vie avec des lunettes des gens qui ont vécu il y’a 1200 ans« . Ganbanaaxu est ce mouvement transnational qui appelle à la réforme de soninkara. Nous n’avons plus le droit de lâcher parce qu’un esprit tordu n’est pas content ici et là . Ensemble nous iront jusqu’au sommet alors restons ensemble quoi qui arrive. Merci à toutes et tous d’avoir donné de la couleur et de l’amour dans ces moments de retrouvaille unique.

Diallo cheikh, secrétaire-adjoint ARMEPES-FRANCE.

COMMUNE DE DAFORT : LES ENGAGEMENTS DU CANDIDAT DU PARTI RAVAH

《■COMMUNE DE DAFORT : ÉLECTIONS MUNICIPALES 2018

Le candidat du Parti RAVAH s’engage :

~Une fois élu, j’organiserai une grande rencontre de concertation entre ttes les forces vives de la commune pour revitaliser la vie communale dans la transparence (Gestion administrative et financière)

~J’entreprendrai des démarches soutenues auprès de la direction régionale de l’éducation nationale (DREN), afin que la qualité du système éducatif soit promue davantage dans ttes les écoles de la commune.

~ J’apporterai mon soutien aux coopératives féminines et au tissu socio économique local.

~ Je ferai des campagnes ponctuelles de sensibilisation auprès de la jeunesse contre l’utilisation des produits nuisibles et déviants, et pour la proposition des activités culturelles saines.

DAFORT 24/8/18

Le candidat du Parti RAVAH Bakary Ousmane DIALLO dit Samba Sidi Diallo》

Source crédit : le candidat RAVAH

TOURNOI FOOT L’EED 2018: LA FINALE S’ANNONCE POUR LE 18/08/18!

Notre BLOG a assisté aux 2 matchs de demi-finales ce dimanche 12 Août 2018 à la Courneuve. Le premier match opposant Selibaby à l’équipe de Diogountoro, s’est terminé aux tirs au but après 1 – 1 à l’issue du temps réglementaire avec la victoire de l’équipe de la capitale régionale du Guidimagha mauritanien. La deuxième demi-finale très attendue entre Dafort tenant du titre et l’équipe de Diaguilly, championne de l’édition 2015, a été gagnée par les « Diables Rouges » de DAFORT par le score de 2 – 1 dans un match relativement mouvementé.

Ainsi la finale de ce tournoi estival devenu une activité conviviale de l’ONG l’EED, opposera DAFORT à SELIBABY le 18 Août 2018.

■ci-après le dernier communiqué Facebook du président de l’EED Waly Diawara :

La finale du Tournoi se deroule le samedi 18 Août 2018 au Parc des Sports de la Courneuve 51 Avenue Roger Salengro – 93120 La Courneuve.
C’est avec une immense joie que nous vous accueillerons à cette occasion. Nous comptons sur votre présence à partir de 12h pour la cérémonie de clôture. Ensemble, nous allons fêter la compétition de la solidarité et du developpement avant la journée culturelle du 08 septembre 2018

☆☆☆BELLE FINALE À TOUS☆☆☆

Notre bref photoReportage du 12/08/18

le président l’EED Waly Diawara