● Mauritanie : 1 750 000 de dollars du gouvernement américain pour appuyer le processus électoral

Cridem – L’annonce a été faite mardi 28 mars par l’ambassade des Etats-Unis en Mauritanie sur sa page Facebook.

« L’Ambassadeur Kierscht a lancé ce matin [28 mars] l’activité Kofo Sugande « Choix du peuple », avec un représentant du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, le Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), des représentants de l’USAID Mauritanie, et des représentants du Consortium pour les élections et le Renforcement du processus politique », indique l’ambassade américaine.

« Cette activité de 1 750 000 $, financée par le gouvernement américain, travaillera avec les organisations de la société civile et la CENI pour élargir la participation des citoyens, accroître l’inclusivité et améliorer l’administration du cycle électoral de 2023, ainsi que des futurs cycles électoraux », ajoute un communiqué de l’ambassade.

Pour rappel, les mauritaniens éliront mai prochain les 176 membres de l’Assemblée nationale. Des élections municipales et régionales ont lieu simultanément.

Par la rédaction de Cridem

©️ via https://cridem.org/C_Info.php?article=764234

● La Mauritanie dément être en discussion pour normaliser ses relations avec Israël

Cridem – Face à la presse, ce lundi 13 mars, le ministre des Transports et de l’Equipement, Nany Ould Chrougha, porte-parole du Gouvernement, a affirmé que la Mauritanie n’avait n’a aucune relation avec l’état hébreux.

« Ce que disent les médias étrangers n’engage que ceux-ci », a indiqué M.Ould Chrougha, lors du point de presse du gouvernement.

La semaine dernière, le média israélien « Israel Hayom » rapportait qu’Israël négociait en coulisse pour étendre les accords d’Abraham avec la Mauritanie, la Somalie, le Niger et l’Indonésie.

Alors que les discussions visant à normaliser les relations entre Israël et l’Arabie saoudite ont été freinées à la suite de la crise entre Washington et Riyad, le Premier ministre Benjamin Netanyahou et son ministre des Affaires étrangères Eli Cohen ont réussi des percées importantes dans les négociations visant à établir des relations diplomatiques avec ces quatre pays avec l’aide des États-Unis et de l’Europe, avait assuré le média.

Par la rédaction de Cridem

©️ via https://cridem.org/C_Info.php?article=763877

● Mondial 2022 au Qatar | Analyse géopolitique d’un événement. Par Souleymane Sidibé

Le Qatar 🇶🇦 !


L’histoire retiendra des scénarii palpitants par les rencontres autour du football qui dépassent toute attente.

Place à la géopolitique après le sacre de l’Argentine 🇦🇷 face aux Bleus 🇫🇷 à la Coupe du monde.
Le Qatar devient le pays de la péninsule arabique que l’on présente plus à l’échelle planétaire.

Les béni Tamin règne sur cette principauté qu’est le Qatar depuis trois décennies.
La maison Al Thani est la garante de cette notoriété. L’actuel monarque de cette partie de la péninsule arabique dont la capitale est Doha,s’appelle Tamim ben Hamad Al Thani. Près de 3 millions de personnes y vivent. 40 % sont issus de cette région et le reste de pays maghrébins, arabes, asiatiques, etc.

Avec une superficie de 11 400 km et un PIB – selon la Banque Mondiale- de 179, 6 milliards de dollars, le pays dispose de richesses immenses dont les principaux secteurs sont les énergies : gaz et pétrole.
Notre pays, la Mauritanie, contrairement au Quatar, a un PIB de 8,1 milliards d’euros annuel en 2021, toujours selon la Banque mondiale. Elle a actuellement un PIB de 8,21 milliards d’euros annuel. Un pays très pauvre par rapport au Qatar. Ce pays a connu les
premières élections législatives en 2013, pourtant.

Les richesses sont -relativement-bien gérées. Le PIB , indicateur économique -certes incontesté-, mesure la croissance économique d’un pays par rapport à plusieurs approches ou paramètres. La croissance économique, ici, touche des secteurs clefs tels que l’économie au sein d’un État. A cet effet, le pétrole et le gaz sont les « pierres angulaires de l’économie ». En moins d’une décennie, le « pays pauvre » a vu croître de façon exponentielle son économie : il est devenu par la force de la nature et de l’intellect de ses dirigeants une nation de pétrole pour ne pas dire un géant de pétrole.
Sans oublier qu’il est le troisième producteur de gaz au monde.

Deux événements ont poussé le pays de « pauvres pêcheurs » à être un « pays de pétrole ». D’abord, la découverte des gisements qui débouche sur le développement des ressources humaines de tailles en important des écoles prestigieuses et la restructuration politique. L’actuel monarque est le fruit de l’union de Cheikh Hamad ben Khalifa avec la fille de l’opposant à son grand-père qui fut renversé par son père, Khalifa ben Hamad ben Abdallah Al Thani, Moza bint Nasser al-Missned. Ensuite, cette dernière devient la tête pensante d’une modernité inouïe pour le Qatar. Pendant que la plupart des pays arabes ne reconnaissent pas Israël, le monarque a effectué une « visite secrète ». Ce fait politique montre que les États n’ont que des intérêts souvent. Très souvent. L’argent des rentes pétrolières est investi à Londres, aux États-Unis, etc., pour faire agrandir l’influence qataris dans le monde. Une vie saine, à l’abri du besoin, est assurée à l’ensemble des sujets de la principauté.

Le Qatar abrite actuellement le génocidaire mauritanien Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya, ancien chef de l’État mauritanien de 1984 à 2005. Ce dernier est exilé suite à une rupture de « contrat social » occasionnant un putsch militaire. Le pays entretient en parallèle des relations étroites avec des groupuscules extrémistes dans le monde, selon plusieurs organisations non gouvernementales. Le cas des conditions des travailleurs non-qataris inquiètent -également- les défenseurs des droits humains.

Mais sous les bonnes grâces de la Cheikha Moza, à la tête de la Fondation du Qatar qui est de facto un ministère de l’éducation, il n’y a pas seulement l’enseignement en anglais avec des diplômes de prestigieuses écoles, une vision et des écoles de commerce, médecine, etc., dont on peut citer le Weil Cornell Medecine-Qatar, HEC Paris in Qatar, GeorgeTown University Qatar, mais un réseau diplomatique immense et solide qui permet l’organisation du mondial de football. La compagnie Qatar Airlines était un acteur majeur dans cette compétition.

Cette organisation du mondial de football est une réussite, car le pays hôte a dépassé de loin les attentes. En dernier lieu, des sommes colossales auraient été versées selon certains observateurs pour l’organisation de cette compétition mondiale. À nous, pays du tiers monde de tirer les leçons de l’exploitation des ressources naturelles, de la bonne gouvernance et formation. Et aux spécialistes d’éclaircir m nôtre lanterne par rapport à la réalisation de la rencontre la plus suivie au monde autour du ballon et entre les filets de but.

Par Souleymane Sidibé

● Mali : La junte interdit les activités des ONG financées par la France

La junte malienne a annoncé lundi soir interdire les activités de toutes les organisations non-gouvernementales financées ou soutenues par la France, y compris celles opérant dans le domaine humanitaire.

Le Premier ministre par intérim, le colonel Abdoulaye Maïga, justifie cette décision, dans un communiqué diffusé sur les réseaux sociaux, par l’annonce récente par la France qu’elle avait suspendu son aide publique au développement à destination du Mali.

Le groupe Wagner au cœur des tensions
Le ministère français des Affaires étrangères avait invoqué comme raison le recours au groupe paramilitaire russe Wagner de la part des autorités maliennes. La junte arrivée au pouvoir par la force en août 2020 a constamment nié avoir fait appel à cette société aux agissements décriés dans plusieurs pays et parle d’instructeurs de l’armée russe déployés au nom d’une ancienne collaboration entre les deux pays.

Le colonel Maïga dénonce dans son communiqué des « allégations fantaisistes » et un « subterfuge destiné à tromper et manipuler l’opinion publique nationale et internationale aux fins de déstabilisation et d’isolement du Mali ». « En conséquence, le gouvernement de la transition décide d’interdire, avec effet immédiat, toutes les activités menées par les ONG opérant au Mali sur financement ou avec l’appui matériel ou technique de la France, y compris dans le domaine humanitaire », dit-il.

20 Minutes avec AFP

©️ via https://www.20minutes.fr/monde/4011111-20221121-mali-junte-interdit-activites-ong-financees-france

● Le Mondial 2022 au Qatar s’est ouvert | Mot du Blog

Crédit 📷 via FB Al-Jazira English

Qatar est un émirat religieusement encarté d’obédience salafo-wahabite si je ne me trompe pas. Quand on voit ce que les Qataris osent franchir en matière d’ouverture par rapport aux rigidités quasi anathèmiques attribuées à certaines visions et compréhensions du prêche salafo-wahabite, on peut dire que l’espoir est permis. Ainsi au sein de nos milieux indigents intellectuellement et économiquement, il est temps de revoir les prêt-à-penseés qui sont diffusées par un apprentissage sournoisement belliciste. Cet apprentissage se reclamant « salafi » n’est rien d’autre q’un abrutissement certain qui se développe à terme parmi nos masses populaires. Quelle tristesse de constater qu’on fasse l’apologie d’un fatalisme braqué là où on a soif et faim…!?

À la place de la promotion de l’intelligence, ce courant salafo-wahabite nègre qui gesticule dans nos communautés, prêche un suivisme obsessionnel quasi maladif. Une police psychologique s’installe peu à peu et les vocations pour des grandes visions de développement multidimensionnel se trouvant brimées, certains prêcheurs répètent les textes et font fi des contextes. Schizophrènes, ils deviennent socialement et religieusement, la société en pâtit affreusement. Le dénuement matériel suit en toute logique le vide intellectuel construit par une pâle répétition. Les petits gourous répétiteurs se font dans leurs imaginaires, leur îlot émirat chariatique 2.0. Quand ça prêche, ils jugent, indexent, condamnent, refoulent, étiquetent, excluent et lancent l’anathème sur toute autre voi(x)e de compréhension.

Dans le discours d’ouverture, l’officiel Qatari a fait référence au monde arabe juste après le Qatar, et ça a du sens profond pour lui et normalement ça devrait avoir un autre sens alerte pour le monde musulman non arabe surtout du côté africain. Pour lui, la fierté liée à la nation arabe n’est pas la fierté liée à l’oumma islamique, et il n’a pas tort. Aux autres nations musulmanes non arabes de se raviser sur certains paradigmes existentiels. À chacune de s’organiser selon ses priorités sur Terre, chez nous, certains lettrés sous cette même coloration salafo-wahabite sont en furie d’excitation pour contrer certains de nôtres qui refusent la soumission sociale dans l’esclavage par ascendance intra-muros. Un vrai questionnement civilisationnel est à relever en l’occurrence, le saoudien wahhabite ne dirait pas qu’un houthi « chiite » saoudien serait un descendant d’esclaves qui se rebelle. Les nations dotées d’une certaine dignité peuvent durement s’affronter en guerres intestines (civiles, politiques, confessionnelles…) mais ils s’évitent en interne l’asservissement esclavagiste.

Qu’on arrête nos éléments porteurs du prêche vide intellectuellement dans nos communautés. J’avais lu une fois sur la famille Al-Saoud, notamment sur l’actuel prince M Ben Salman qui aurait 2 frères hautement diplômés (haute technologie et finance). Chez nous, certains qui se réclament de leur obédience salafo-wahabite, veulent qu’on rase les murs intellectuellement et économiquement dans nos enclos d’imaginaire puritanisme miséreux.

Il y’a du travail…beaucoup de travail !

✍️🏿 KS pour le BLOG

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Les Mureaux : des dromadaires pour promouvoir le tourisme en Mauritanie | Par Sébastien Birden (Le Parisien)


L’office national de tourisme de Mauritanie a lancé ce samedi dans les Yvelines sa grande campagne de communication. Pour attirer de nouveaux visiteurs, le pays d’Afrique sub-saharienne compte notamment sur ses ambassadeurs à bosse.

On connaissait les baptêmes de poney, voilà désormais les promenades à dos de… dromadaire. Proposée ce samedi aux abords du pôle Molière des Mureaux, cette animation pour le moins insolite s’inscrivait dans le cadre d’une journée de découverte de la Mauritanie, un événement conjointement organisé conjointement par la Ville et la nouvelle direction de l’ONTM, l’office national du tourisme du pays d’Afrique de l’Ouest.

Il s’agissait de poser la première pierre de la nouvelle politique touristique de ce petit état de 4 millions d’habitants, bien décidé à trouver ses futurs visiteurs sur le sol français. « Le développement du tourisme est une priorité pour le gouvernement et la France est un partenaire traditionnel, explique Mohamed Hjour, directeur de la promotion de l’ONTM. On souhaite nouer des partenariats dans 24 communes, et c’est la Ville des Mureaux qui nous a tendu la main en premier ».

«Proposer quelque chose de vrai»
Pour tenter d’appâter les habitants des Mureaux et de « contacter le touriste en direct », l’ONTM avait misé sur une conférence avec films documentaires, sur de la musique traditionnelle, et sur des ateliers de découverte culinaire. Mais aussi et surtout sur ces quatre dromadaires venus pour l’occasion d’une camélerie du nord de la France.

« Le dromadaire est très important pour nous, reprend Fatimatou El Mechry. Il est l’un de nos symboles. Avec leur présence ici, on a voulu amener un peu de Mauritanie en France, proposer quelque chose de vrai. L’idée est que les gens puissent expérimenter, apprécient et aient envie de recommencer. Mais sur les dunes cette fois. »

Les dunes, Odile n’y est pas encore. À 78 ans, cette habitante des Mureaux n’a jamais pris l’avion, lui préférant le camping-car pour des escapades circonscrites à la France métropolitaine. « Mais on n’a pas tous les jours l’occasion de voir des dromadaires », s’amuse la septuagénaire venue d’abord « par curiosité ». De la Mauritanie, elle a l’image « d’un pays très coloré ». Mais « sauf à gagner au loto », elle n’y mettra « sans doute jamais les pieds ».

«Il y a le rêve des voyages et la réalité de tous les jours»
« C’est d’abord une question de finances », estime Hocine. Ce papa d’une trentaine d’années, venu approcher les camélidés avec ses enfants, ne ferme pas la porte. « Mais il y a le rêve des voyages et la réalité de tous les jours », assène-t-il en écartant la main de son fils des incisives du dromadaire.

« Impressionné », Illyés refuse de s’approcher des animaux. « C’est la première fois que j’en vois », raconte le petit garçon, pas franchement rassuré à l’idée qu’on puisse les chevaucher. « Je ne peux pas, je vais avoir le vertige », décline-t-il.

« C’est un animal impressionnant, qui a l’air faussement lent », juge de son côté Jean-Marc, qui a « déjà essayé en Égypte ». Le retraité, qui a déjà « pas mal bourlingué en Afrique », ne semble pas insensible aux charmes de la Mauritanie et de « ses paysages très diversifiés » entre « désert et oasis ». Alors‚ « pourquoi pas ? », s’interroge-t-il. Un petit début pour l’ONTM. « Le but, c’est déjà que les gens en parlent, de faire connaître notre pays un peu partout, conclut sa représentante. Le tourisme, cela passe aussi par le bouche-à-oreille ».

©️ https://www.leparisien.fr/yvelines-78/les-mureaux-des-dromadaires-pour-promouvoir-le-tourisme-en-mauritanie-24-09-2022-GASWTMCBVBGK7MFE6OGQ2R4EXQ.php

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

🔴 Mali | cette saillie discursive Onusienne du premier ministre par intérim malien au sujet du président nigerien : le langage d’un panafricanisme WhatsAppeur !


Depuis New York, le journaliste Serge Daniel (sur TV5) résume en substance ce que les colonels maliens reprochent au président du Niger Mohamed Bazoum qui rappelle que « la place des militaires n’est pas les salons feutrés à Bamako mais au front face aux terroristes… » . Cet élément de langage qui a beaucoup de sens par rapport à la situation politico-sécuritaire du Mali serait la principale motivation qui a suscité l’ire du Choguel boy l’actuel premier ministre par intérim, le jeune colonel Abdoulaye Maïga (41 ans). Il a traité de « Non Nigerien » l’actuel président du Niger (issu de la communauté arabe), à la tribune de l’ONU ce samedi 24 septembre 2022. Des propos aux relents xénophobes pour ne pas dire racistes à l’encontre d’une personne à cause de ses origines ethniques ou communautaires. Les supporters suprémacistes de Donald Trump ne diraient pas moins en théorie fumante et raciste sur la « non américanité » de Barack Obama. En diplomatie, on peut exprimer avec tact et respect ses différences de vue avec le dirigeant d’un autre pays surtout un voisin si proche tout en évitant une surenchère verbale de la sorte. Cet panafricanisme toxique des passions ne sert pas « grand chose » en matière de développement multidimensionnel dont nos pays ont besoin depuis toujours. Le langage véhément et excessif dit souverainiste qui rameute les masses « réseaux sociaux », ne peut doter un pays d’infrastructures dignes ni former et soigner les populations. Le colonel A Maïga qui vise le président Bazoum sous cet angle, peut heurter la sensibilité d’une partie de ses propres concitoyens (arabes maliens), est-il conscient de cette donnée ?

Dans nos pays, un certain panafricanisme toxique est porteur d’une idéologie marinée d’une xénophobie latente et d’un cache-misère intellectuel et technique. Un éveil social et politique sain se doit d’être constructif et ouvert par la force de l’intelligence et non par l’entretien perpétuel des ressentiments d’un passé chez les masses populaires. Le malien est grand voyageur, les diasporas maliennes sont partout, si un caucasien français dirait à son compatriote afro élu à #Montreuil (ville de la région parisienne) qu’il est étranger, cela ne plairait pas. Cette sortie du premier ministre par intérim du Mali est une insulte à la tradition idéologique de pères panafricanistes comme feu Kwame NKrumah du Ghana. L’invective populiste rassure les fiertés « perturbées » mais ne remplit pas l’estomac ni ne sécurise un territoire, à rappeler nécessairement !

✍️🏿KS pour le BLOG

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Inondations | USAID annonce une aide de 100 000 dollars aux populations sinistrées à Kaedi et certains quartiers de Nouakchott.

©️ Facebook US Embasy Mauritania

Dans un post de la page officielle Facebook de l’ambassade des États-Unis en Mauritanie, une aide financière de 100 000 dollars est annoncée pour les populations durement impactées à Kaedi et Nouakchott par les pluies diluviennes de dernières semaines.

Ci-dessous l’élément de la publication :

#USAMauritania
L’Ambassade des États-Unis, par l’intermédiaire de l’Agence des États-Unis pour le Développement International (USAID), fournira une aide immédiate de 100 000 dollars pour soutenir les personnes touchées par les fortes pluies et les graves inondations à Kaedi et dans les quartiers de Dar el Baida et Dar Naim à Nouakchott. Cette première assistance rapide fournira des espèces et des articles non alimentaires à 3 540 personnes dans 590 ménages pour couvrir la perte en aliments de base et en vêtements, et accéder à des services tels que le pompage de l’eau ou l’achat de sacs de sable pour éviter d’autres dommages aux ménages. L’assistance réduira également le risque d’infection, de maladie et d’autres dommages causés par les inondations.
L’Ambassade continuera d’évaluer et de coordonner les efforts humanitaires avec le gouvernement mauritanien et d’autres parties prenantes. Les États-Unis sont aux côtés du peuple mauritanien alors qu’il continue de faire face à ces graves inondations et qu’il commence à se remettre.

ستقدم السفارة من خلال الوكالة الأمريكية للتنمية الدولية 100000 دولار كمساعدة فورية لدعم المتضررين من الأمطار الغزيرة والفيضانات الشديدة في مدينة كيهيدي وأحياء الدار البيضاء ودار النعيم في أنواكشوط. وستوفر هذه المساعدة الأولية السريعة المواد النقدية وغير الغذائية إلى 3540 شخصًا في 590 أسرة لتغطية حاجياتهم من الطعام والملابس الأساسية وتسهيل الوصول إلى الخدمات مثل ضخ المياه أو شراء أكياس الرمل لمنع المزيد من الضرر للأسر. كما ستقلل هذه المساعدة من مخاطر العدوى والأمراض والمزيد من الأضرار الناجمة عن الأمطار.
ستواصل السفارة تقييم وتنسيق الجهود الإنسانية مع الحكومة الموريتانية وأصحاب المصلحة الآخرين. تقف الولايات المتحدة الامريكية إلى جانب الشعب الموريتاني وهو يواصل مواجهته اثار مياه الامطار ومرحلة التعافي منها.

©️ Crédit source : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=465801772257161&id=100064820257436

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Les journalistes de France 24 et RFI protestent après les déclarations de Macron sur la « stratégie d’influence de la France », notamment en Afrique

Les journalistes de France 24 et RFI protestent après les déclarations de Macron sur la « stratégie d’influence de la France », notamment en Afrique
Le président français a appelé à « mieux utiliser le réseau France Médias Monde ».

Les journalistes des médias publics France 24 et RFI ont protesté vendredi 2 septembre 2022 après les propos d’Emmanuel Macron sur l’influence internationale de la France, qui les assimilent selon eux à des « porte-voix » de l’Etat. La veille, devant les ambassadeurs français réunis à l’Elysée, le président de la République a appelé à « assumer une stratégie d’influence et de rayonnement de la France ».

« Le monde a changé (…) et notre pays est souvent attaqué. Il est attaqué dans les opinions publiques par les réseaux sociaux et des manipulations. Le continent africain en est le meilleur laboratoire », a déclaré Emmanuel Macron. Dans son discours qui pointait « le narratif, russe, chinois ou turc » en Afrique, Emmanuel Macron a exhorté à « mieux utiliser le réseau France Médias Monde, qui est absolument clé, qui doit être une force pour nous ».

Le groupe France Médias Monde (FMM) réunit France 24 (en français, en anglais, en arabe et en espagnol), RFI (en français et 15 autres langues) et Monte Carlo Doualiya, radio en langue arabe.

« Un média de service public, pas un média gouvernemental »

« France 24, média du groupe FMM n’est en aucun cas la voix officielle de la France », a répliqué la Société des journalistes (SDJ) de la chaîne de télévision d’information continue, dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. « Elle est un média de service public, pas un média gouvernemental. Elle n’est pas, non plus, un opérateur de la diplomatie d’influence », a insisté la SDJ de France 24.

Dans un communiqué distinct, celle de Radio France International (RFI), qui appartient également à France Médias Monde et est très écoutée en Afrique, a martelé que ce groupe « n’est pas le porte-voix de l’Elysée ». « Nos journalistes ne sont en aucun cas et ne seront jamais un outil au service de votre communication et de votre politique », peut-on encore lire. « Nous ne cèderons jamais une once de notre indépendance », poursuit la SDJ de RFI, selon qui « ces phrases jettent soupçon et discrédit sur le travail de (ses) correspondants ».

Cette polémique intervient dans la foulée de la suppression de la redevance qui finance l’audiovisuel public, votée en août après une promesse d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Les opposants à la suppression de la redevance craignent que l’audiovisuel public ne perde de son indépendance en étant soumis aux aléas budgétaires décidés par l’Etat, au lieu d’un mode de financement dédié.

Des diplomates invités à être « plus mobilisés sur les réseaux sociaux »

Avant d’évoquer le rôle du réseau France Medias Monde, le président Macron avait déjà interpellé les diplomates sur le volet « défensif » de cette stratégie d’influence. « Je pense que collectivement, nous devons être beaucoup plus réactifs, beaucoup plus mobilisés sur les réseaux sociaux, travailler avec des alliés, des partenaires de la France dans les opinions publiques. Pas simplement pour contrecarrer évidemment ces fausses informations, mais pour pouvoir les stopper de manière très claire, au plus vite et porter la valorisation de nos propres actions », a précisé Emmanuel Macron.

A l’instar du service public, l’heure est aussi à la réforme pour les ambassadeurs français qui se sont engagés dans un mouvement de contestation inédit pour marquer leur opposition au projet du président de la République.

©️ Via https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/politique-africaine/les-journalistes-de-france-24-et-rfi-protestent-apres-les-declarations-de-macron-sur-la-strategie-d-influence-de-la-france-notamment-en-afrique_5339212.html

👉🏿 Lien PayPal de support au BLOG https://paypal.me/blogcriose?country.x=FR&locale.x=fr_FR

● Démission de Ahmed Raïssouni président de l’Union internationale des Oulémas musulmans

Business News – La sortie médiatique sur la chaîne marocaine, Blanca TV, du président de l’Union internationale des Oulémas musulmans, Ahmed Raïssouni, ne passe ni en Algérie ni en Mauritanie.

En effet lors d’une interview donnée fin juillet 2022, le prédicateur de l’organisation créée par le très controversé, Youssef Al-Qaradhawi et qui siège à Bruxelles, avait appelé les Marocains à « marcher sur Tindouf », en territoire algérien, mais également sur Laayoune, ville située au Sahara occidental.

Après cet appel pour le moins surprenant, M. Raïssouni s’est attaqué à la Mauritanie estimant que l’existence de cet autre pays limitrophe est une “erreur”.

“Le Maroc doit retrouver la forme qu’il avait avant l’invasion européenne, quand la Mauritanie en faisait partie” a-t-il en effet déclaré lors de l’émission.

En réaction, l’Association des Oulémas musulmans algériens a pris ses distances avec le prédicateur marocain en gelant ses activités au sein de l’UIOM. Elle a par ailleurs réclamé son départ.

Ce dimanche 28 août 2022, le prédicateur marocain qui a profité de sa position pour jeter des pierres à ses voisins, a fini par céder. Dans une lettre publiée sur Twitter, Ahmed Raïssouni, annonce qu’il démissionne « pour pouvoir garder sa liberté de parole qui ne peut être conditionnée ».

Rappelons que les rapports entre l’Algérie et le royaume du Maroc sont au plus bas depuis que l’ambassadeur du Maroc aux Etats-unis a distribué des tracts pendant une cession de l’ONU (Organisation des nations unies), appelant à soutenir un groupe séparatiste algérien.

S.A

©️ Via cridem https://cridem.org/C_Info.php?article=759014