🟢 L’Assemblée nationale approuve la modification de certaines dispositions de la loi portant Code de la nationalité mauritanienne (AMI)

L’Assemblée nationale a approuvé, au cours d’une séance publique tenue mardi matin, sous la présidence de M. Cheikh Ould Baya, son président, un projet de loi modifiant certaines dispositions de la loi n° 112-61 du 12 juin 1961 portant Code de la nationalité mauritanienne, modifié par la loi n°2010.023 du 11 février 2010 .

Le ministre de la Justice, M. Mohamed Mahmoud Ould Cheikh Abdallah Ould Boye, dans sa présentation aux députés, a expliqué que la loi n° 61.112 du 12 juin 1961, telle que modifiée par la loi n° 2010-023 du 11 février 2010 contenant la loi sur la nationalité mauritanienne, n’autorise pas la double nationalité, car elle stipule qu’un mauritanien majeur qui acquiert une nationalité étrangère perd automatiquement sa nationalité mauritanienne, s’il n’est pas autorisé à la conserver par un décret.

Il a ajouté que cette situation porte préjudice à de nombreux mauritaniens qui ont réussi de manière remarquable à s’intégrer comme citoyens dans d’autres pays, et sont restés attachés à leur patrie d’origine.

Il a précisé que le projet de loi vise à amender l’article 30 (nouveau) pour prévoir des cas particuliers de perte de la nationalité, et l’article 31 (nouveau), qui consacrera désormais automatiquement le maintien de la nationalité mauritanienne, compte tenu de certains des conflits identifiés dans ce projet. Il vise également à abroger l’article 32 de la même loi relatif à la perte de la nationalité d’une femme mauritanienne mariée à un étranger pour entrer dans le champ d’application du nouvel amendement.

Il a souligné que le projet de loi affirme que le Mauritanien qui acquiert une autre nationalité continuera de jouir des droits liés à la citoyenneté mauritanienne et aux devoirs qui en découlent, et d’être soumis aux dispositions d’éligibilité et de suivi stipulées dans le droit mauritanien.

Le ministre a rappelé que la contradiction inscrite dans l’article 31 (nouveau) est limitée à 200 emplois qui contrôlent le sort et les orientations du pays, et que cela n’a été fait que par précaution par ceux qui ont juré allégeance aux lois des pays qui leur ont accordé leur nationalité.

Dans leurs interventions, les députés ont apprécié le dépôt par le gouvernement du projet de loi permettant la double nationalité, notant que cet amendement était attendu depuis longtemps.

Ils ont estimé que la valeur ajoutée des communautés mauritaniennes à l’étranger ne se mesure pas en raison de leur diversité, et que l’histoire a prouvé l’attachement et la fidélité des expatriés mauritaniens à leur famille et à leur terre, soulignant que l’obtention de la nationalité d’un autre pays ne doit pas être considérée comme un crime qui mérite d’être déchu de la citoyenneté ou qui empêche d’occuper certains postes.

Ils ont exprimé leur compréhension de la contradiction inscrite à l’article 31 (nouveau) entre la double nationalité et certaines fonctions élevées, étant donné leur nature sensible, notant que les textes juridiques sont conçus sur la base de l’intérêt public, et non de l’intérêt privé et sont basés sur la raison et non sur l’émotion.

L’Assemblée nationale a également approuvé les amendements proposés par la commission de la justice, de l’intérieur et de la défense aux articles 30 et 31 du projet de loi, visant dans leur intégralité à clarifier le contenu de ces articles.

©️ Crédit source : https://fr.ami.mr/Depeche-59612.html

✓Regardez « Le député Sidney Sokhna (Upr) sur la Loi adoptant la double nationalité en RIM🇲🇷 » [Vidéo]

• Cet élément média en lien youtube vient de la séance du parlement, une adresse du député Sidney Sokhna (Upr)

Le 16 juin 2021 , un projet de loi gouvernemental https://soninkideesjose.wordpress.com/2021/06/16/le-communique-des-ministres-du-16-juin-2021-un-projet-de-loi-adopte-sur-la-double-nationalite-ami/ en Mauritanie visant une modification de certaines dispositions de la loi sur la Nationalité. Notamment la reconnaissance de la double nationalité. Ce 27 juillet à l’Assemblée nationale, après certains amendements (avec l’opposition, parti majoritaire en commission) , la dernière version rend possible au mauritanien d’acquérir d’autres nationalités sans incidence restrictive sur ses droits fondamentaux de citoyens de plein droit sauf quelques incompatibilités (Président de la République, président de l’Assemblée nationale, premier ministre, les ministères régaliens et les commandants de forces armées et de sécurité).

Un compromis à propos de la nouvelle disposition relative à la double nationalité | Par Lô Gourmo

S’agissant de la nouvelle disposition relative à la double nationalité, on peut considérer qu’un bon compromis a été trouvé entre la majorité et l’opposition parlementaire à travers une nouvelle formulation des incompatibilités entre certaines fonctions stratégiques d’Etat et la possession d’une double nationalité. Les élus autres que le Président de la République pourraient donc conserver celle-ci.
Des efforts se poursuivent pour amender le projet de loi controversé dit « sur la protection des symboles de l’Etat » qui devrait être profondément remanié grâce à cet esprit de compromis.

©️ Crédit source : Post FB https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=332220455299499&id=100055346415293

Mauritanie : les membres de la haute cour de justice élus à l’unanimité par l’assemblée nationale

L’assemblée nationale (parlement mauritanien) a approuvé à l’unanimité ce mardi, les membres de la haute cour de justice, constituée de 9 membres, représentant l’ensemble des groupes parlementaires de la chambre.

Immédiatement après leur élection, les membres de la cour ont prêté serment dans l’hémicycle de l’assemblée nationale.

La haute cour de justice est constituée de 9 magistrats et 9 suppléants, 6 appartenant à l’union pour la république (UPR), suivant le système de la proportionnelle fixé par le règlement intérieur de l’assemblée nationale.

Le parti au pouvoir a choisi ses 6 membres : H’Bib O. Djah, Jemal ould Yedaly, N’Gaédé Abderrahmane, Ishak Ahmed Miské, Lalla mint M’Bareck et Hamady O. Khattri.

Leurs suppléants, choisis par l’UPR sont dans l’ordre : Mahmoud Diaguili, Mohamed Mahmoud Sambiny, Oumar Souleymane N’Diaye, Toutou mint Cheikh Bouya, Aicha mint Amar Nouïss et Hogo Coulibaly.

Le règlement intérieur de l’assemblée nationale, prévoit, qu’après 10 jours de l’élection des membres de la haute cour de justice, ceux-ci sont convoqués par le plus âgé pour une réunion consacrée à l’élection du président de l’institution.

Cette première réunion de la haute cour que doit présidé le plus âgé de ses membres (H’Bib O. Djay) ne peut se tenir qu’en présence de la majorité absolue de ses membres (5).

Au cours de cette réunion, les membres doivent élire, par bulletin secret, le président de la cour à la majorité absolue, selon l’article 5 du règlement de la loi organique de la cour.

Cet article prévoit qu’au cas où aucun des candidats n’obtient la majorité absolue, un deuxième tour est organisé entre les deux candidats arrivés en tête à l’issue duquel sera élu celui qui aura obtenu la majorité simple des voix.

En cas d’égalité, le plus âgé est élu à la présidence de la haute cour de justice.

©️ Crédit source : https://fr.saharamedias.net/mauritanie-les-membres-de-la-haute-cour-de-justice-elus-a-lunanimite-par-lassemblee-nationale/

Conseil des ministres : Adoption d’un projet de loi portant protection des symboles nationaux et incrimination des atteintes à l’autorité de L’État et à l’honneur du citoyen

Le Conseil des Ministres s’est réuni le Mercredi 14 Juillet 2021 sous la Présidence de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, Président de la République.

Le Conseil a examiné et approuvé les projets de lois suivants :

-Projet de loi portant protection des symboles nationaux et incrimination des atteintes à l’autorité de l’Etat et à l’honneur du citoyen.

Le présent projet de loi intervient pour pallier les insuffisances constatées dans notre système pénal et mettre à la disposition des praticiens, y compris les magistrats et les enquêteurs des instruments juridiques clairs permettant d’imposer le respect des textes juridiques et des valeurs républicaines.

Il s’agira de définir les actes qui constituent des atteintes aux symboles nationaux, à l’autorité de l’Etat et à l’honneur du citoyen ainsi que les sanctions appropriées pour faire face au phénomène d’agression contre les fondamentaux de la société et de diffusion de la haine entre ses composantes.

– Projet de loi autorisant la ratification de la convention de crédit, signée le 12 juillet 2021 entre la République Islamique de Mauritanie et la Banque Islamique pour le Développement (BID), destinée au financement du projet de renforcement de l’enseignement et apprentissage des sciences, des technologies et de l’innovation du secondaire.

La convention de financement objet du présent projet de loi porte sur un prêt concessionnel d’un montant de 8.330.000 Dinar Islamique, soit l’équivalent de 430 millions MRU, destiné à l’appui de la mise en œuvre de la politique de réforme de l’enseignement secondaire menée par le Gouvernement, notamment la restructuration des filières, la rénovation des curricula de formation et le développement des compétences des professeurs, tout en mettant l’accent sur l’enseignement et l’apprentissage des sciences, des technologies et de l’innovation.

– Projet de loi complétant et modifiant certaines dispositions de la loi n°2010-033 du 20 Juillet 2010, modifiée, portant code des hydrocarbures bruts.

Le présent projet de loi a pour objectif de permettre la création de zones promotionnelles à l’intérieur desquelles la recherche et l’exploitation des hydrocarbures bénéficieront d’avantages additionnels à ceux prévus actuellement dans le code des hydrocarbures bruts, et ce afin d’encourager les investissements privés dans un environnement international de plus en plus concurrentiel et subissant les effets de la nouvelle transition énergétique.

– Projet de loi modifiant certaines dispositions de l’Ordonnance n°2006-047 en date du 06 décembre 2006, portant Code de la Route.

La modification objet du présent projet de loi vise à faire face aux facteurs déterminants dans la survenance des accidents de circulation et ce à travers le durcissement des peines relatives à la sécurité de la circulation routière et au comportement insoucieux et irresponsable des usagers de la route notamment en cas récidive.

Le Conseil a également examiné et adopté un projet de décret portant nomination des membres du Conseil d’Administration de l’Imprimerie Nationale.

Le Ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur a présenté une communication relative à la situation internationale.

Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.

Enfin, le Conseil a pris les mesures individuelles suivantes:

Ministère de l’Elevage

Cabinet du Ministre

Chargé de mission : Mohamed Ould Guéya, précédemment même poste

Conseiller Technique chargé des Affaires Juridiques : Bocar Hamat N’Gaidé, Avocat

Conseiller Technique chargé de la Santé Animale : Dr. Brahim Ould Taleb Moustapha, précédemment Délégué Régional de l’ex Ministère du Développement Rural à Nouakchott.

Conseiller Technique chargé de la Production Animale : Mohamed Yahya Ebbah, Titulaire d’un Doctorat en Production Animale

Conseiller Technique chargé de la Communication : Ahmed Ould Ebbah, Journaliste.

Inspection Interne

Inspecteur Général : Ahmed salem Ould Bouboutt, précédemment cadre à l’ex Ministère du Développement Rural

Inspecteur : Jemal Ahmed Taleb, précédemment même poste.

Inspecteur : Mohamed Vall Ould Yarba, précédemment même poste

Inspecteur : Sidi Mahmoud Ould Salem Vall, précédemment Directeur Adjoint de la Coopération et des Relations Extérieures à l’ex Ministère de la Culture, de l’Artisanat et des Relations avec le Parlement.

Administration Centrale

Direction des Stratégies, de la Coopération et du Suivi – Evaluation

Directrice : Mana Mint El Hadj, Economiste, précédemment cadre à l’ex Centre Mauritanien d’Analyse des Politiques.

Direction des Services Vétérinaires

Directeur : Baba Doumbia, précédemment même poste.

Direction du Développement des Filières Animales

Directeur : Ahmed Salem Oud El Arbi, même poste.

Direction des Affaires Administratives et Financières

Directeur : Souleymane Diop, précédemment Chef de Service au Ministère de la Santé.

Etablissement Publics

La Mauritanienne des Produits d’Elevage

Directrice Générale Adjointe : Dr. Teslem Cheikh Bouroieiss, précédemment Déléguée Régionale de l’ex Ministère du Développement Rural à Nouadhibou.

©️ Crédit source : https://fr.ami.mr/Depeche-59407.html

✓Communiqué final de la visite d’Amitié et de Travail du président sénégalais dans notre pays | Nouakchott 13 juillet 2021

Le Président sénégalais, M. Macky Sall, a conclu aujourd’hui, mardi, une visite d’Amitié et de Travail de deux jours en Mauritanie.

La visite a été marquée par la signature de plusieurs accords de coopération entre les deux pays dans les domaines de la justice, de l’environnement, du développement durable, des équipements, des transports, de la pêche et de l’économie maritime.

Le communiqué final de la visite réaffirme la forte relation de fraternité et de coopération entre les deux dirigeants, le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, et son frère, le Président du Sénégal, M. Macky Sall, et entre les deux peuples frères.

Ci-dessous le texte intégral de la déclaration de clôture :

« COMMUNIQUE CONJOINT

À l’issue de la visite de travail et d’amitié, en République islamique de Mauritanie, Son Excellence Monsieur Macky Sall, Président de la République du Sénégal

Nouakchott, 12 et 13 juillet 2021

À l’invitation de Son Frère et Ami, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, Son Excellence Monsieur Macky SALL, Président de la République du Sénégal, a effectué, du 12 au 13 juillet 2021, une visite de travail et d’amitié en Mauritanie, à la tête d’une importante délégation comprenant plusieurs ministres et des hauts fonctionnaires.

Cette visite qui s’inscrit dans la continuité des relations séculaires et de coopération multiforme entre les deux pays, traduit la volonté de concertation et de dialogue permanents entre les deux Présidents, et vise à consolider et enraciner davantage les liens historiques d’amitié cordiale, de bon voisinage et de fraternité qui unissent les Peuples mauritanien et sénégalais.

Au cours de cette visite, les deux Présidents ont eu des entretiens en tête-à-tête, sur des questions d’intérêt commun aux plans bilatéral, sous régional, continental et international.

Ces entretiens, élargis par la suite, aux deux délégations, ont été marqués par une parfaite convergence de vues sur l’ensemble des sujets abordés.

SEM Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et SEM Macky SALL se sont félicités de l’excellence des relations de fraternité, d’amitié et de bon voisinage existant entre les deux pays. Ils ont, à cet égard, réaffirmé leur volonté de tout mettre en œuvre afin de les développer et de les renforcer davantage, dans l’intérêt de leurs deux peuples frères.

Les deux Présidents ont passé en revue les divers domaines de coopération, et se sont félicités des réalisations accomplies. Ils ont particulièrement insisté sur la coopération dans les domaines de la justice, de la sécurité, de l’énergie, de la pêche, l’élevage, des transports, de l’hydraulique et de l’environnement.

Abordant la question de la sécurité, ils se sont félicités des résultats obtenus dans le cadre de la coopération entre les deux pays. Ils ont insisté sur la nécessité d’approfondir la collaboration entre les deux Gouvernements, afin de prévenir la criminalité transfrontalière et de lutter plus efficacement contre ce fléau, sous toutes ses formes, en particulier le terrorisme, la migration clandestine, le trafic illicite d’armes et de drogue, ainsi que les flux financiers illicites, y compris le blanchiment d’argent.

Dans le domaine de l’énergie, les deux Présidents ont salué les efforts fournis en vue de développer la coopération dans ce secteur, et exprimé leur volonté commune de les poursuivre en les intensifiant, dans un esprit de concertation permanente et de partenariat confiant.

Les deux parties ont salué la coopération exemplaire entre les deux pays dans le secteur des hydrocarbures, avec l’Accord de coopération inter-États (ACI) signé en 2018.

Les deux chefs d’État ont instruit les ministères et sociétés nationales en charge des hydrocarbures :

✓ de renforcer davantage les échanges, la concertation et la coordination déjà existants entre eux ;

 d’élargir le spectre de leur coopération, en y intégrant les segments intermédiaire et aval, afin de couvrir toute la chaîne de valeur gazière ;

✓ d’accélérer les échanges pour la mise en œuvre du Protocole signé en 2020 portant initiative «Clean gas» pour la réduction de l’empreinte carbone de l’exploitation des ressources fossiles nationales, à travers l’utilisation des énergies renouvelables et de technologies propres.

En ce qui concerne le projet gazier Grand Tortue Ahmeyim (GTA), les deux chefs d’État saluent l’exemplarité de la coordination entre les équipes des deux pays, et les exhortent à maintenir le même niveau d’engagement, d’intégration et de concertation, à l’effet de préserver les intérêts nationaux, mais aussi de donner aux partenaires toute l’assurance requise pour l’accompagnement du projet.

Compte tenu de l’importance du projet pour les deux pays et pour la sous-région, ainsi que de la nécessité de se conformer aux délais fixés, les deux Chefs d’État décident d’accorder au projet GTA le statut de Projet national d’Intérêt stratégique, et instruisent les ministres concernés à l’effet de mettre en place les mécanismes de coordination de nature à en accélérer la mise en œuvre.

En matière de pêche, SEM Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et SEM Macky Sall ont abordé les questions liées aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques. Ils ont donné des instructions aux ministres en charge de la Pêche et de l’Économie maritime à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération bilatérale dans ce domaine.

En outre, les deux Présidents ont réaffirmé leur attachement à l’Organisation pour la Mise en Valeur du Fleuve Sénégal (OMVS), fondée sur le principe d’un partage et d’une gestion équitables et solidaires des ressources du bassin du Fleuve Sénégal, qui constitue, depuis bientôt un demi-siècle, un modèle exemplaire de coopération constructive.

Les deux présidents ont, par ailleurs, insisté sur le rôle stratégique du Comité Inter État de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) et de l’Agence Panafricaine de la Grande Muraille Verte dans la lutte contre la désertification dans le Sahel. Ils ont, en outre, rappelé l’importance de la transhumance du commerce de bétail entre les deux pays.

Sur les plans régional, continental et international, les Présidents SEM Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et SEM Macky SALL ont réaffirmé leur attachement à la préservation de la paix et de la sécurité en Afrique, au règlement pacifique des différends et au respect des agendas de la transition pour le retour à l’ordre constitutionnel en Républiques sœurs du Mali et du Tchad.

Ils ont réitéré leur soutien résolu à une solution pacifique, juste et durable de la question palestinienne, conçue sur la base des principes du droit international énoncés dans toutes les résolutions pertinentes des Nations Unies, garantissant la création d’un État palestinien indépendant et viable, ayant comme capitale, Jérusalem Est, dans le cadre de la solution à deux États vivant côte à côte, chacun à l’intérieur de frontières sûres et internationalement reconnues.

En plus du présent communiqué conjoint, les deux Présidents ont assisté à la signature de sept (07) accords conclus pendant la visite, dans les domaines du Transport routier, de la Pêche et de l’Aquaculture et de la Justice.

Au terme de sa visite de Travail et d’Amitié en République Islamique de Mauritanie, Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall, a exprimé ses vifs remerciements et sa profonde gratitude à son frère et ami Son Excellence Monsieur le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, au Gouvernement et au Peuple mauritaniens pour l’accueil chaleureux et fraternel et l’hospitalité généreuse qui lui ont été réservés, ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne.

Son Excellence Monsieur le Président Macky Sall a adressé une invitation à son frère et ami, Son Excellence Monsieur le Président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, pour effectuer une visite en République du Sénégal. Cette invitation a été acceptée avec un grand plaisir, et sa date sera fixée par voie diplomatique.

Fait à Nouakchott, le 13 juillet 2021 en deux versions, Arabe et Française, les deux textes faisant également foi.

Pour le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie,

S.E.M Ismail Ould Cheikh Ahmed

Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération, et des Mauritaniens de l’Extérieur

Pour le Gouvernement de la République du Sénégal

S.E. Mme Aïssata Tall Sall

Ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur

©️ Crédit source : https://fr.ami.mr/Depeche-59374.html

MAURITANIE : ARRIVÉE DE NOUVEAUX OPÉRATEURS D’INTERNET POUR CONCURRENCER MAURITEL, MATTEL ET CHINGUITEL

Les opérateurs téléphoniques, Mauritel, Mattel et Chinguitel, ont payé « l’année en cours » 967 millions d’ouguiyas anciennes, a révélé lundi 12 juillet, le ministre de la Transition numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration, Abdelaziz Ould Dahi.
M. Dahi a fait cette révélation, à l’Assemblée nationale, lors d’une question orale posée par le député Ishagh Mohamed Ahmed Miské relative à la situation des communications dans notre pays et au respect des cahiers de charges par les opérateurs.

« Les amendes infligées aux entreprises de télécommunications s’élevaient à 6 millions et 230 mille MRO en 2004, alors qu’en 2014, c’est-à-dire après la promulgation de la loi modifiant la loi sur les communications électroniques, elles s’élevaient à 436 millions MRO, atteignant au cours de l’année écoulée à un milliard et 882 millions MRO, notant qu’au total les amendes de l’année en cours s’élevaient à 967 millions MRO jusqu’en juin dernier », a indiqué Abdelaziz Ould Dahi.

« L’Autorité de régulation travaille actuellement sur une étude visant à augmenter la pénalité annuelle des violations des procédures par les opérateurs de 2% à 5%, et à introduire des sanctions dissuasives qui incluent la suspension partielle ou totale des licences, la réduction de leurs périodes ou de la portée ou le retrait définitif », a-t-il ajouté.

Le ministre a, par ailleurs, annoncé l’arrivée de nouveaux opérateurs d’Internet [qui] ont obtenu des licences conformément au système de licence en vigueur.

« [Ils] vont fournir très prochainement leurs services, ce qui ne manquera pas de renforcer la compétitivité et d’avoir un impact positif sur la qualité des services et des communications dans le pays », a indiqué le ministre de la Transition numérique, de l’Innovation et de la Modernisation de l’administration.

Babacar BAYE NDIAYE – Journaliste à Cridem

©️ Crédit source : http://adrar-info.net/?p=70914

Le président de la République et son homologue sénégalais supervisent la signature de plusieurs accords de coopération (AMI)



Le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouany, et son illustre invité sénégalais, Son Excellence M. Macky Sall, ont supervisé, ce lundi après-midi au Palais présidentiel de Nouakchott, la signature d’un ensemble d’accords de coopération entre les deux pays.

Les accords qui ont été signés à l’occasion de la visite d’amitié et de travail que Son Excellence M. Macky Sall effectue dans notre pays couvrent les domaines de la justice, de l’environnement, des équipements et des transports.

Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur, M. Ismail Ould Cheikh Ahmed, et la ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’Extérieur, Mme Aissata Tall Sall, ont signé quatre accords dans le domaine de la justice portant sur :

-La coopération judiciaire dans le domaine pénal

-La coopération judiciaire dans les domaines civil et commercial

-L’extradition de personnes recherchées dans les deux pays

Ils ont également signé un accord dans le domaine de la coopération entre les deux pays dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Le ministre de l’Équipement et des Transports, M. Mohamedou Ahmedou M’haimid, et son homologue sénégalais, M. Mansour Faye, ont signé un accord relatif au transport terrestre entre les deux pays.

Le ministre des Pêches et de l’Économie maritime, M. Dy Ould Zein, et son homologue sénégalais, M. Alioune Ndoye, ont également signé un accord de coopération dans le domaine de la pêche et de la pisciculture.

Les différents accords ont été signés en présence des membres des deux délégations accompagnatrices.

©️ Crédit source : https://fr.ami.mr/Depeche-59360.html

Mauritanie – Covid-19 : les autorités interdisent à nouveau les rassemblements | Par le journaliste BBN


Face au rebond des cas de coronavirus, les autorités mauritaniennes ont annoncé vendredi 9 juillet l’interdiction à nouveau des rassemblements.

Cette décision a été prise par le comité interministériel chargé du suivi de la pandémie du Covid-19 lors d’une réunion consacrée à l’évaluation de la situation épidémiologique dans le pays et à l’adoption du 7ème rapport périodique du fonds spécial de solidarité sociale et de lutte contre le coronavirus des mois de mai et juin 2021 présenté par le ministre des finances.

Le comité a décidé ce qui suit :

– Le renforcement des mesures de contrôle et de tests au niveau des aéroports et des postes frontaliers, particulièrement en ce qui concerne les voyageurs en provenance des pays connaissant une situation épidémiologique difficile avec la propagation de souches du variant du coronavirus.

– Rendre plus strict le niveau du couvre-feu, interdiction totale de tous les rassemblements, imposer le respect des mesures préventives dans les espaces publics et renforcer l’opérationnalité à tous les niveaux pour faire face à toute nouvelle vague de propagation du virus.

– Accélération du rythme de la vaccination et de la sensibilisation pour relever ses niveaux et son intensification dans toutes les wilayas. La vaccination reste disponible dans tous les centres de santé sur l’ensemble du territoire national, car elle est le meilleur moyen offrant l’immunité requise.

La Mauritanie a enregistré vendredi 3 décès, 94 cas positifs et 34 cas guéris.

@babacarbayendiaye
Nouakchott – 09/07/2021

©️ Crédit source : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=4917632988255186&id=100000256018105

Mauritanie | La Direction des examens annonce de nouvelles mesures pour lutter contre la tricherie



La Direction des examens et concours de Mauritanie a annoncé un certain nombre de mesures pour lutter contre la fraude aux examens nationaux prévus pour la prochaine phase de l’année universitaire en cours.

Une circulaire publiée aujourd’hui, vendredi, par la direction, indique que ces procédures incluent une inspection approfondie aux portes des établissements d’enseignement, en présence du personnel de sécurité, pour empêcher l’introduction de téléphones ou de tout autre moyen utilisé pour divulguer le sujet de l’examen. en dehors du centre.

La circulaire ajoute que l’inspection aura également lieu aux portes des salles de classe, appelant les observateurs à laisser leur téléphone à l’extérieur des centres d’examen tout en effectuant leurs tâches de surveillance dans les salles de classe.

Le directeur a souligné que l’introduction des téléphones dans les centres d’examen signifie que l’examen en question sera automatiquement annulé.

Sahara Media

©️ Crédit source : https://www.facebook.com/297319407063485/posts/3910721622389894/