✓Mauritanie – Foot | « On ne démissionne pas », Ahmed Ould Yahya face à la presse.

~ Très attendu après la sortie prématurée de l’équipe nationale de football, les Mourabitounes, suite à sa piètre prestation à la CAN 2022 Cameroun, le président de la Fédération mauritanienne de football, Ahmed Ould Yahya, n’a apporté aucune explication à l’échec enregistré par ses poulains. C’était au cours d’une interview accordée à la chaine « Arriadia » mardi 25 janvier 2022.

Dans un entretien qu’il a accordé durant la soirée du mardi 25 janvier 2022 à la chaîne sportive « Arriadia », le président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), Ahmed Ould Yahya, entouré de membres de son staff, est revenu sur le parcours peu élogieux des Mourabitounes à la Coupe d’Afrique des Nations 2022 dont les phases finales se disputent du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun.

D’emblée, il a déclaré partager avec les Mauritaniens la même déception face aux résultats peu encourageants des Mourabitounes au Cameroun. « Mais ce n’est pas une raison pour baisser les bras et jeter les armes » a-t-il martelé.

Ahmed Ould Yahya a expliqué que les membres du bureau exécutif de la FFRIM ont entamé avec le département de tutelle, en l’occurrence le Ministère de la Culture, chargé des Sports, des réunions d’évaluation sur le parcours de l’équipe nationale. « Seul l’intérêt supérieure de la Nation nous guidera dans nos décisions, s’il faut opérer des changements, cet intérêt sera au-dessus de toute autre considération » a-t-il fait comprendre.

Qui sont responsables du parcours peu glorieux de l’équipe nationale de football de Mauritanie à la CAN ? Les joueurs, le staff technique, ou la FFRIM ?

C’est à ces question et à d’autres relatives à d’autres aspects portant sur les raisons de l’échec des Mourabitounes à la CAN 2022 que le premier responsable de la fédération mauritanienne de football a répondu, non sans s’emporter quelque fois.

• Racisme sportif

« Vous pouvez tout dire sur les joueurs, sur leurs défaillances, sur leurs erreurs, mais jamais sur leur nationalité mauritanienne, comme ces propos racistes qui se répandent sur certains sites et réseaux sociaux » s’est énervé Ahmed Ould Yahya. L’allusion porte sur une vague de racisme qui fuse depuis la participation de l’équipe nationale. « Les Camara, les Coulibaly, les Bâ, qui ont été cités par ce site raciste sont plus Mauritaniens que vous, moi et l’auteur de ces attaques irrévérencieuses » a-t-il débité. C’est justement à cause des postings racistes sur sa page Facebook, que la FFRIM a décidé, selon lui, de suspendre les commentaires sur sa page. Selon lui, de tels propos portent préjudice à l’unité nationale et à la cohésion sociale.

Joueurs expatriés

Répondant à une question sur le choix des joueurs expatriés plutôt que les joueurs locaux, Ahmed Yahya juge que ceux qui posent ce genre de question ne connaissent réellement rien du football. « Dites-moi une seule équipe nationale parmi celles présentes à la CAN qui n’est dominé par des internationaux » a-t-il déclaré. « La Gambie et les Comores avec qui vous nous comparez, sont composés en majorité de joueurs évoluant en Europe » a-t-il illustré. Selon lui, ces deux pays signent leur première participation à une CAN, alors que la Mauritanie en est à sa deuxième participation, plus deux participations au CHAN et une participation à la Coupe Arabe.

Consolider les acquis

Pour Ahmed Ould Yahya, certes les résultats tardent à venir, mais le travail continue au niveau du football mauritanien et l’avenir selon lui, est prometteur. Il a invité les Mauritaniens à évaluer le parcours réalisé. « Où était le football mauritanien avant l’arrivée de l’actuelle équipe de la fédération, où est-ce qu’elle est aujourd’hui, depuis notre arrivée en 2011 ? » a-t-il posé comme question.

De poursuivre, « le football est fait de victoires et de défaites, l’essentiel est de continuer à se battre. En 2019, c’est la Mauritanie qui a écarté le Burkina Faso de la CAN, et c’est la même équipe du Burkina qui est revenu à cette CAN et qui s’est qualifié pour les quart de finale. Nous aussi, nous pouvons revenir à de meilleurs résultats à force de travail et de chance ».

Un travail de fond

« Vous portez plus d’intérêt sur le décor, une belle façade pour le siège de la FFRIM, des boutiques, restaurants, et vous négligez le fond ». Cette question a fait sortir pratiquement Ahmed Ould Yahya de ses gongs. « Travailler sur la formation des entraîneurs, un aspect sur lequel j’étais en train de bosser avec l’un de mes collaborateurs en particulier au niveau des régions de l’intérieur, œuvrer pour la formation des administrateurs et techniciens, organiser l’un des championnats les plus réguliers de la région, avec l’exclusivité d’un championnat pour les petites catégories, c’est du concret et non du décor, construire des stades, les équiper, ce n’est pas du décor, mais du fond » a-t-il martelé.

Les ressources

S’agissant des fonds reçus par la FFRIM, une question récurrente selon Ahmed Ould Yahya sur la langue de ses détracteurs, il déclare que la Mauritanie n’est pas une exception quant aux fonds versés par l’Etat ou les instances du football, la FIFA ou la CAF. « Nous recevons moins que les autres pays, surtout pour la préparation de cette CAN » a-t-il lancé. Selon lui, « l’accès aux ressources est aussi un travail que notre fédération a bien mené, par la pertinence de nos projets et le sérieux de leur exécution » a-t-il plaidé. « Vous pensez que l’Etat ou la CAF et la FIFA jettent leur argent par la fenêtre ? Nous avons pu les convaincre à travers la qualité des projets que nous leur avons présenté, et l’argent ne nous est pas tombé du ciel » a-t-il de nouveau argumenté.

« On ne démissionne pas »

Enfin, Ahmed Ould Yahya a indiqué que ce n’est pas le Bureau Exécutif qui choisit les joueurs de l’équipe nationale, mais que ce choix fait partie des prérogatives du sélectionneur national. « Ceux qui cherchent à nous voir partir, nous leur dirons que nous ne démissionnerons pas, et qu’on ne peut pas nous limoger. Nous avons été élus par une Assemblée générale devant laquelle nous sommes redevables. Ceux qui cherchent à prendre nos places doivent passer par ce processus démocratique » a-t-il indiqué.

Pour le moment, le monde sportif mauritanien est divisé, entre ceux qui font porter l’échec des Mourabitounes sur la fédération, et ceux qui font porter la responsabilité sur le staff technique et les joueurs. Ainsi, les sportifs mauritaniens qui s’interrogent sur les retombées de la CAN, et si des têtes vont tomber ou pas, ils devront encore prendre leur mal en patience.

Cheikh Aïdara

©️ Crédit source : https://aidara.mondoblog.org/2022/01/26/on-ne-demissionne-pas-ahmed-ould-yahya-face-a-la-presse-apres-le-parcours-de-lequipe-nationale-de-football-de-mauritanie-a-la-can-2022-cameroun/

✓Burkina Faso | Le président Kaboré déposé par une junte militaire !

Fin d’épilogue ce 24 janvier 2022, le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a été évincé du pouvoir par un coup d’état militaire. Élu en novembre 2015 (réélu fin 2020), l’homme politique de 64 ans ayant été premier ministre et président de l’Assemblée nationale burkinabé par le passé, a été déposé par une junte militaire dirigé par le Lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo DAMIBA âgé de 41 ans . Le nouvel homme fort du pays des hommes intègres, est à la tête du MPSR (Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration). Ce soir un élément média d’une lettre manuscrite est diffusé à travers la page Facebook de la RTB donnant la démission signée par le président déchu, voir en lien https://www.facebook.com/298380080180122/posts/7285255031492557/ .

© éléments médias RTB

KS pour le BLOG

✓Les 7 mauritaniens tués au Mali | Le communiqué des autorités maliennes à l’issue de la réception d’une délégation d’officiels 🇲🇷.

Kati | 22 janvier 2022 | Diplomatie

Le Président de la Transition, SE le Colonel Assimi GOITA, a reçu en audience ce samedi 22 janvier 2022 dans sa résidence à Kati, une importante délégation de la République Islamique de Mauritanie, conduite par Son Excellence, Ismail Ould Cheick AHMED, Ministre des Affaires Étrangères de la Coopération et des Mauritaniens de l’extérieur.

Porteur d’un message d’amitié et de fraternité de Son Excellence Mohamed Ould Cheickh El Gazouani, Président de la République Islamique de Mauritanie, il a été question des derniers évènements suite auxquels sept Mauritaniens ont malheureusement perdu la vie. À cet effet, il paraît important en la circonstance de venir discuter des stratégies communes tendant à renforcer notre coopération afin d’éviter ce genre d’incident », a indiqué SE. Ismail Ould Cheickh AHMED.

Une stratégie a-t-il poursuivi, qui consiste de commun accord de permettre aux citoyens de traverser les frontières tous les jours sans difficultés dans un système coordonné.

La partie malienne à rassuré de l’ouverture d’une enquête indépendante afin de faire la lumière sur ledit incident. Nous avons un destin commun a dit SE.ISMAIL Ould Cheickh AHMED, avant de rappeler les liens historiques, géographiques, au-delà du facteur culturel que nos deux pays ont en partage. Pour conclure, Son Excellence Monsieur le ministre a réaffirmé que nous avons un destin commun.

©️ Crédit source : Page officielle Présidence Mali – https://www.facebook.com/563531873666309/posts/5224768040875979/

🔴 Note des condoléances et de Soutien – Par Ganbanaaxu Fedde Armepes | 7 mauritaniens tués au Mali.

Nous apprenons ces dernières heures que 7 ressortissants mauritaniens ont perdu la vie au Mali lors d’un incident grave aux circonstances restant à clarifier. Lire ici https://fr.ami.mr/Depeche-62379.html , le communiqué de la présidence mauritanienne datant du vendredi 21 janvier 2022.

En conséquence de cet événement douloureux, notre association Armepes et ses partenaires de la mouvance droit-de-lhommiste Ganbanaaxu tiennent à :

– Présenter nos fraternelles et compatissantes condoléances aux familles des victimes originaires de la moughaata d’Adel Bagrou (Hodh El Charghi) et au peuple mauritanien,

– condamner vivement ces graves incidents meurtriers dans la zone frontalière,

– exprimer notre soutien aux hautes autorités étatiques de 2 pays dans leurs démarches diplomatiques, judiciaires et sécuritaires afin d’élucider cette affaire et de prendre les décisions appropriées en conséquence. Ainsi pour que de pareils événements gravissimes ne se reproduisent plus.

Le 22 Janvier 2022

©️ La communication Armepes-France et partenaires Ganbanaaxu.

✓Le communiqué de la Présidence 🇲🇷 | Sur l’incident meurtrier avec 7 mauritaniens tués au Mali. (ami.mr)

Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, a exprimé, vendredi, ses sincères sentiments de compassion et ses franches condoléances aux familles des victimes du tragique incident dans lequel sept de nos compatriotes innocents avaient perdu la vie au Mali. C’est ce qui ressort d’un communiqué de la Présidence de la République, dont une copie est parvenue à l’Agence Mauritanienne d’Information.

Voici le texte intégral du communiqué :

« Suite au douloureux incident qui a coûté la vie à sept de nos concitoyens innocents sur le territoire malien, Son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, exprime aux familles des victimes de ce drame, aux habitants de la zone, et à l’ensemble du peuple mauritanien, les sentiments les plus sincères de compassion et les plus franches condoléances.

Il implore Allah le Tout-Puissant d’entourer les victimes de sa grande Miséricorde et de les accueillir en Son Saint Paradis.

Suite à cet évènement douloureux, Son Excellence le Président de la République a dépêché le ministre des Affaires Islamiques et de l’Enseignement originel, un chargé de mission à la Présidence de la République et le Wali du Hodh Charghi vers la moughataa d’Adel Bagrou, pour transmettre ses condoléances.

Son Excellence affirme, également, aux habitants de la zone, et à tous les citoyens que la préservation de leur quiétude et de leur sécurité, prime pour lui toute autre considération, et qu’il prendra toutes les dispositions nécessaires pour les garantir.

Dans le même contexte, Son Excellence le Président de la République a de dépêché au Mali une mission, composée des ministres des Affaires étrangères, de la Défense nationale et de l’Intérieur et de la Décentralisation et du Directeur général de la Sûreté Nationale, afin d’élucider les circonstances de ce tragique incident, à travers l’ouverture d’une enquête qui situera les responsabilités, et infligera les peines les plus sévères aux auteurs de du crime.

L’enquête permettra d’arrêter, en coordination avec les autorités maliennes, les mesures nécessaires à prendre pour empêcher que de tels incidents douloureux se reproduisent à l’avenir, et d’assurer la sécurité et la quiétude de nos citoyens sur le territoire malien ».

© Crédit source : https://fr.ami.mr/Depeche-62379.html

✓4 Mauritaniens tués au Mali : « Colère » des autorités mauritaniennes

Alakhbar – Les autorités mauritaniennes sont « en colère » après que quatre de leurs ressortissants ont été tués au Mali, a déclaré, ce vendredi, à Alakhbar une source officielle.

« Ces incidents récurrents, évoqués, jeudi au Conseil des ministres, ont suscité la colère du chef de l’État mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani« , a ajouté la source. Les quatre Mauritaniens seraient « tués par des membres de l’armée malienne », salon plusieurs médias mauritaniens.

« Une enquête est en cours du côté de Nouakchott », a poursuivi la source qui prédit « un communiqué officiel » du gouvernement mauritanien « dans les prochaines heures ».

Nouakchott pourrait également adresser « une lettre de protestation à Bamako pour exiger la lumière et obtenir la sanction des auteurs ». Jeudi, le porte-parole gouvernement mauritanien, Mokhtar Ould Dahi, a dit que l’État suit l’affaire de près.

« Tout citoyen mauritanien, victime de malfaiteurs sera suivi de près et les auteurs seront punis, selon la loi », a ajouté le porte-parole.

© Crédit source : https://cridem.org/C_Info.php?article=753392

✓Flash info – Foot 🇲🇷 | Le numéro 10 Adama BA annonce sa retraite internationale

-L’attaquant international mauritanien Adama BA a annoncé via un post sur sa page officielle Facebook sa retraite internationale. Natif du Guidimagha (Gouraye) , l’un des atouts offensifs des Mourabitounes depuis une décennie, âgé de 28 ans vient de participer à CAN 2021 au Cameroun. L’équipe mauritanienne a été éliminée sévèrement en terminant dernière du groupe F avec 3 défaites, 7 buts encaissés et 0 marqué. Il a évolué dans le championnat français notamment à Brest, Bastia et AJ Auxerre.

~Ci-dessous le post de l’annonce :

« بقلب حزين، أعلن اعتزالي اللعب دولياً، وهنا أشكر عائلتي وكل الأشخاص الذين دعموني دائماً منذ البداية، لقد كان شرفاً كبيراً لي أن أدافع عن ألوان بلدي لمدة 9 سنوات.
أشكر اللاعبين على الاحترام الذي قابلوني به طوال هذه السنوات، وأتمنى التوفيق لبلدي 🇲🇷♥️.

C’est avec le cœur Lourd que je vous annonce ma retraite internationale , Je remercie ma famille , mes proches et les personnes qui m’ont toujours soutenu depuis le début , ça a été un grand honneur pour moi de défendre les couleurs de mon pays pendant presque 9 ans . Je remercie les joueurs pour le respect qu’ils m’ont accordé pendant toutes ses années et je souhaite le meilleur pour mon cher pays 🇲🇷♥️ . »

~Lien média source : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=474482854038955&id=100044317335289

©️ Éléments médias : Facebook du Joueur.

✍🏾 KS pour le BLOG

✓Le ministre de l’Emploi lance un projet visant l’employabilité de 60.000 jeunes d’ici 5 ans

AMI – Le ministre de l’Emploi et de la Formation professionnelle, M. Taleb Ould Sid’Ahmed, a supervisé, mardi, dans les locaux de l’Agence nationale pour l’emploi (Agence Techghil), le lancement de la première phase pilote du Projet Amélioration de l’Employabilité des Jeunes (PEJ) dans le cadre de la mise en œuvre du programme spécial de son Excellence le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Ce projet financé par la Banque mondiale dans le cadre de la coopération avec la Mauritanie a pour objectif dans cette phase pilote d’accueillir et d’orienter vers le dispositif de la formation technique et professionnelle 1000 jeunes (filles et garçons) âgés de 15 à 24 ans au niveau des trois wilayas de Nouakchott.

Dans son discours prononcé à cette occasion, le ministre a déclaré que ce projet donne une seconde chance à ceux qui n’ont pas terminé leurs études, la plupart ont entre 15 et 24 ans et c’est la majorité de la jeunesse.

Quasiment plus de 44% n’ont pas le baccalauréat, n’ont pas de brevet, n’ont pas eu la chance de terminer leurs études, ne travaillent pas et ne sont pas inscrits dans un système de formation professionnel.

Il a ajouté que le Président de la République a été très clair que pour lui cette jeunesse est l’épine dorsale du pays à qui il faut donner la possibilité d’accèder à une formation de qualité et de court durée par rapport à la demande du marché.

Le projet dont la durée d’exécution est de 5 ans vise l’amélioration de l’employabilité de 60.000 jeunes vulnérables, dans 8 wilayas du pays, à savoir, les trois wilayas de Nouakchott, les deux Hodhs, l’Assada, le Trarza et le Guidimakha.

©️ Crédit source : https://cridem.org/C_Info.php?article=753301

✓Un élément-retour sur le Documentaire « Noirs en France » sur France 2 hier soir (18/01/2022) !

Éléments médias – Doc France 2



Une très bonne narration par un grand maître des Lettres , l’intellectuel littéraire Alain Mabanckou franco-congolais (Congo Brazzaville). Un fond plein d’enseignements pour plusieurs publics qui se verraient interpeller à divers degrés.

Le test de la poupée est amèrement symptomatique d’une réalité connue de Tous… Où la personnification physique de « L’HOMME-Norme » fait du Blanc la référence naturelle pour ne pas dire divine. C’est la petite aux grosses mèches tressées colorées qui a résumé en quelques mots le catastrophique refus de soi qu’on a intégré socialement et psychologiquement. Combattre avec obsession notre corps naturel pour correspondre à un modèle imposé par une vision civilisationnelle racialisante. D’ailleurs un conditionnement aux complexes bien tenus dans tous les milieux à travers le monde afro. Dans le documentaire d’hier soir, la participante qualifiée de haute fonctionnaire avec sa coiffure en perruque peut être un cas illustrant ce que j’appelle une « docile violence » qui saigne gravement le corps typé Noir et le psyché black. Ne pas assumer ses cheveux naturels crépus n’est en rien différent du fait de vouloir éclaircir sa peau. Ce sont 2 traits apparents qui font naturellement le modèle physique type. Étrangement on a souvent tendance à critiquer celles/ceux de nôtres qui fuient notre Peau mais l’agression qu’on fait subir à notre silhouette avec des perruques passe sous silence. Celle qui tient à porter une perruque pour être typée à un modèle a autant de choses à régler avec elle-même qu’une autre personne qui veut s’éclaircir la peau. Ainsi cette haute fonctionnaire censée futée et consciente intellectuellement sur la condition NOIRE et les enfants qui ont opté pour la poupée blanche au détriment de la noire, sont de la même manière produits inconscients et conscients du même système de complexes intégrés et normalisés. Tout est question de regard, si on fuit son naturel-modèle pour un autre naturel-modèle qui serait la référence enviée, il ne faut pas s’attendre à une sérénité communautaire en assumant son originalité physique.

À lire un bref mot écrit sur ce sujet en 2015 : https://soninkideesjose.wordpress.com/2015/11/26/retro-un-cri-ose-a-tout-le-peuple-noir-nous-sommes-un-modele-en-soi-et-non-une-copie/

KS pour le BLOG

✓LE MINISTÈRE DES FINANCES SUSPEND L’OCTROI DES DOCUMENTS DE LA PROPRIÉTÉ FONCIÈRE

Le ministère des finances a publié le 14 janvier courant, une note de service signée par le secrétaire général du Département et faisant état des 4 mesures prisées au terme des travaux d’une réunion ministérielle relative à l’amélioration des procédures d’octroi des documents de la propriété foncière.
Il a ainsi décidé « la suspension sans délais de tous les actes de duplicatas ou assimilés portant sur la propriété foncière établis depuis aout 2019 » et la restriction de tous les actes de paiement rattachés à ces actes duplicatas ou actes assimilés quelque soient leur nature ».

Il est aussi question de « restriction de l’accès aux archives de la propriété foncière » et de la suspension de l’arrêté en date de mars 2020, « portant délégation de certains actes fonciers et domaniaux au Directeur Général des domaines et du patrimoine de l’Etat ».

La Rédaction de Cridem

©️ Crédit source : http://adrar-info.net/?p=72858