✔️Conférence internationale à Alger sur la diplomatie du sport | La contribution de notre compatriote, l’expert médias Lassana Camara (Le Quotidien de Nouakchott)


Jeudi 9 juin 2022, s’est tenue à Alger la Conférence Internationale sur la Diplomatie du Sport organisée par le Forum Algérien pour la Citoyenneté et la Modernité (FACM). De nombreux experts Algériens et étrangers dont notre compatriote Lassana Camara y ont pris part.

Après le mot de bienvenue du Président du Forum Algérien pour la Citoyenneté et la Modernité, Amine SBIA, il y a eu les allocutions des représentants du Ministère des Affaires étrangères et celui de la jeunesse et des Sports d’Algérie. Après ce fut, les interventions du Président du Comité Olympique Algérien Abderrahmane Hammad et de Mustapha Larfaoui, ex président de la Fédération Internationale de Natation (FINA), membre Honoraire du Comité Olympique International (CIO), avant le début des travaux du forum.

Des communications ont été ensuite, développées par les différents intervenants (Abderrahmane Belmoctar- ex directeur général MAE, ancien Ambassadeur, Dr Slimane Aradj- Recteur de la Faculté des Sciences Politiques, à l’Université d’Alger 3, Saïda Brahim- Secrétaire Générale du FACM- ex Parlementaire, Walid Bouchenafa – Consultant International du Sport et Lassana Camara- Expert Média CAF.

Il y avait à la modération : Chérif Oudjani, Dr Nasredine Guemriche et Oussama Iferah respectivement ancien footballeur Algérien et Conseiller International en Sport, Coordinateur de la Commission Ministérielle du Suivi et Evaluation de l’Elite Sportive, Laboratoire de la Politique et de la Commission Sociale.

La diplomatie sportive est devenue un élément stratégique au service du rayonnement de l’Algérie. C’est ce qu’ont affirmé les nombreux experts ainsi que des responsables Algériens ayant occupé des postes au sein des instances sportives internationales, présents à ce forum.

Le Mauritanien Lassana Camara, expert Media à la Confédération Africaine de Football (CAF), a mis en exergue l’importance de la coordination entre les ministères de la Jeunesse et des Sports et celui des affaires étrangères dans la promotion du sport.

Selon lui, l’Algérie a toujours été une passerelle pour les joueurs africains qui veulent faire une carrière professionnelle en Europe. ‘’L’Algérie n’a pas besoin de publicité comme beaucoup de pays africains pour faire la promotion du sport, mais il faut juste l’exploiter à travers la mise en place d’une diplomatie effective’’, a fait savoir l’expert Média Mauritanien.

Cette conférence internationale sur « la diplomatie sportive, soft power au service du rayonnement de l’Algérie », aura été l’occasion pour établir une série de recommandations visant à mettre en place une stratégie pour faire valoir les atouts de l’Algérie en matière de diplomatie sportive.

Hachim

Le Quotidien de Nouakchott
___________________________________________________________



Encadré

Communication de notre compatriote : Jeudi 09 juin 2022 – ALGER

De nos jours, il est largement répandu que le sport est un puissant vecteur de lien entre les Hommes, les Institutions et même les États. Un outil de développement sur lequel peuvent s’appuyer des politiques, à conditions qu’il existe une cohérence entre les valeurs véhiculées.

par le sport et les organisations qui s’en réclament. Nombreux sont les exemples d’événements sportifs qui ont permis à des États de rayonner sur une période ou une zone donnée, le temps d’une compétition ou de projets sur le long terme. La Coupe d’Afrique des nations de football en est la parfaite illustration à l’échelle de notre continent africain.

Par exemple : La Mauritanie qui n’existait pas sur la scène sportive internationale, grâce à la vision sportive et diplomatique de son Président Ahmed Yahya a propulsé le pays vers sommets avec des arguments solides à la hauteur de ses ambitions, une révolution du foot mauritanien, au pas de course. Pourtant il s’était retrouvé devant le désert aride, une équipe à la dernière place du classement mondial, exclu des compétitions internationales, pas d’entraineurs salariés, pas d’administration réelle. Parti de zéro, Ahmed Yahya entreprend un véritable travail de titan, redore le blason et Nouakchott devint une destination pour parler football (Sommets de la FIFA, Cérémonie FFRIM Awards, les présidents de la FIFA et de la CAF ont visité le pays, plusieurs fois…).

Le Rwanda avec ses contrats de Marchandising avec le PSG. Un autre grand pays qui a mis une place, une politique de diplomatie industrielle autour du sport en signant des partenariats avec plus d’une vingtaine de Fédérations, ce pays est devenu une base arrière des nations qui n’ont pas de stades aux normes internationales. Une référence absolue en matière de synchronisation de diplomatie sportive, économique et diplomatique avec des résultats gigantesques.

A tel point que parvenir à rayonner en s’associant aux valeurs positives telles que le fair-play et le respect de l’autre, le dépassement de soi ou encore la solidarité est devenue un enjeu crucial pour créer un lien avec l’opinion publique mondiale. Et pour cause, le sport crée des conditions propices à la conduite des relations internationales. Il peut être d’un grand appui pour acter des réformes, susciter des innovations ou encore introduire de nouvelles approches dans les diplomatiques …

©️ Élément médias Post Facebook https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=10227216245335644&id=1343830013

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s