Sélibabi : le wali exhorte les opérateurs de transport à lutter contre la drogue et la contrebande

AMI – Le wali du Guidimakha, M. Tayeb Ould Mohamed Mahmoud, a tenu une réunion mardi dans les bâtiments de la wilaya à Sélibabi, avec les acteurs locaux dans le domaine des transports.

La rencontre, qui a réuni des représentants de la délégation régionale du transport terrestre, du syndicat des chauffeurs, de quelques hommes d’affaires investissant dans les transports, des directeurs de gare routière et des responsables des services de sécurité de la wilaya, vise à sensibiliser à la nécessité de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher l’entrée de matières interdites dans cette wilaya frontalière.

Dans un discours prononcé à cette occasion, le wali a souligné la nécessité de la vigilance et du respect des précautions de sécurité dans l’inspection des bagages, la surveillance des passagers et le signalement immédiat de tout cas suspect à cet égard.

Il a ajouté que la wilaya, en raison de sa situation géographique ouverte aux frontières de deux pays frères, est vulnérable aux opérations de contrebande et à diverses tentatives de faire pénétrer drogue et contrebande dans le pays, appelant les travailleurs des transports à coopérer avec les autorités sécuritaires pour lutter contre diverses opérations de contrebande, notamment celles liées aux matières dangereuses.

De son côté, le porte-parole de la délégation régionale du Syndicat des Chauffeurs Professionnels de la wilaya, M. Sleiman Ould Abdallah, a lancé un appel à tous les transporteurs leur demandant de contribuer à la lutte contre la contrebande et à s’assurer que tous les bagages soient inspectés tout en assurant le suivi et le contrôle de tout colis suspect en étroite coordination avec les autorités sécuritaires pour protéger la patrie Et le citoyen des dangers des substances prohibées.

La réunion s’est déroulée en présence du hakem de la moughataa de Sélibabi, M. Mohamed Ould Nami, du Vice-Président du conseil régional du Guidimakha, M. Moustapha Magha, et du maire de la commune de Sélibabi, M. Mohamed Vall Ould Mekhale.

©️ Crédit source : https://cridem.org/C_Info.php?article=746630

Lutte contre l’esclavage: des magistrats et administrateurs civils (préfets, gouverneurs) outillés pour de résultats probants à Kayes et Koulikoro



Lundi 28 juin 2021, l’amphithéâtre de la Faculté de Droit Public ex ENA a abrité la cérémonie du lancement de l’atelier de formation des Autorités Administratives et Judiciaires du programme de recherche action. C’était en présence du Doyen de la FDPU, Pr Bakary Camara ; du Pr Boureima Kansaye, vice-recteur représentant le Recteur Pr Moussa Djiré ; du Dr Diarra représentant la CNDH ; du représentant du Ministre de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation ; du représentant du Ministre de la Justice et des Droits de L’homme, Garde des Sceaux ; de Madame la Directrice Programme EMIFO et du représentant du Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique.

Programme de recherche action intitulé « Esclavage et Migrations Forcées ay Mali », Le Vice-Doyen de la FDPU, Dr Yacouba Koné s’est réjoui au nom de l’ensemble du personnel de la FDPU pour avoir abrité cet atelier de portée légendaire. Il a témoigné que cet atelier constitue une étape cruciale dans les activités du Programme. Ainsi, il a sollicité l’accompagnement des plus hautes autorités dans la poursuite de ces genres d’initiatives, à la faculté et au labo, sur les problèmes de société en général et les problèmes de l’esclavage par ascendance en particulier. Cela dans le souci de lever le lièvre afin de les cerner et à trouver des solutions durables au bénéfice de toute la société. Plus précisément, l’atelier a pour objectif de former les magistrats et des administrateurs civils dans le cadre de la lutte contre le fléau de l’esclavage dans les régions de Kayes et Koulikoro. Au total 10 magistrats et 10 administrateurs civils des régions de ces dites régions bénéficieront de cette formation afin de leurs faciliter le travail de la lutte contre l’esclavage.

Pour le Pr Boureima Kansaye, vice-recteur représentant le Recteur Pr Moussa Djiré, il a salué l’initiative tout en infirmant que ce combat ne peut faire un chemin honorifique sans la formation et plus de sensibilisation autour de la question et cet atelier en est l’exemple palpable.

Au nom de la CNDH, le Dr Diarra représentant son président Aguibou Bouaré a, après avoir donné l’historique de la CNDH, témoigné que cet atelier est à la fois un honneur et une contribution pour le combat que mène la CNDH. Ainsi il a souhaité un plein succès à l’atelier avant que le représentant du Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique ne déclare ouvert l’atelier tout affirmant le soutien du département à des initiatives du genre.

Dognoume Diarra

©️ Crédit source : http://senekunafoni.net/lutte-contre-lesclavage-des-magistrats-et-administrateurs-civils-prefets-gouverneurs-outilles-pour-de-resultats-probants-a-kayes-et-koulikoro/

✓Mbappé sent un peu du Neymar alors qu’il devrait s’inspirer de Ronaldo R9 du Brazil | UEFA EURO 2020


Crédit photo : non identifié Internet.

On oublie vite mais la fine musique pleine de suffisance que Mbappé laissait entendre après les mots de Giroud qui disait que les ballons n’arrivaient pas lors d’un match de préparation, a quelque chose de symptomatique. Je pense que ça a trop monté à sa tête croyant que tout tourne autour lui et même l’austère D Deschamps a douté en laissant l’ambiance couler dans l’air jusqu’à en être dépassé au final . Rien que l’écart d’âge avec Giroud, il aurait dû être plus dans une retenue de bonnes dispositions pour la sérénité du groupe. Ainsi comme il a des qualités brutes indéniables qui émerveillent tout le monde, la mass média et le grand public se sont rangés n’osant pas trop exposer ce que beaucoup décelaient en lui…un parfum d’arrogance. Ce qu’on raconte sur des échanges chauds dans les tribunes entre la maman Rabiot et certains membres de famille de joueurs, peut s’expliquer par un ressentiment qui couvait déjà. La maman Rabiot n’est pas du genre de tendres, elle ne pouvait laisser passer pareille occasion à lâcher publiquement son jugement à chaud aux proches de la jeune star du PSG. Quand il rate son tir stoppant l’aventure Bleue dans la compétition (huitièmes de finale), il y’a des malheureux mais probablement des heureux qui diraient bien fait pour « sa gueule d’arrogant ». Giroud lui, il a assuré en marquant son pénalty face aux Suisses lors de la séance des tirs au but à Bucarest en Roumanie ce 28 juin 2021

Le talent permet d’être leader technique dans un groupe mais ne donne pas le droit d’écraser les autres. À 22 ans avoir la chance d’être entouré dans une pareille équipe d’un pays appelé la France d’aujourd’hui (identitaire) , on doit voir large et plus que les vues étriquées de ses inconditionnels fans.

Espérons… Qu’il fera un tour du film à tête reposée en y tirant de riches et nécessaires enseignements. À suivre…!

-KS pour le BLOG