La police arrête des suspects impliqués dans le meurtre du «vieil Elema»


La police mauritanienne a annoncé ce samedi avoir arrêté trois personnes soupçonnées d’être impliquées dans le meurtre du professeur d’université et juriste Ahmed Salem Ould Elema dans la nuit de jeudi au vendredi.

La page Facebook de la police mauritanienne a publié, que la direction régionale de la sécurité de l’Etat du Nord Nouakchott avait « arrêté la bande criminelle qui a commis le meurtre jeudi soir dernier du citoyen Ahmed Salem Ould Elema ».

La page a indiqué que le gang se compose de trois individus, ne publiant que les initiales de leurs noms, sans révéler d’autres détails.

Elle a ajouté que le gang a effectué son « opération après avoir surveillé la victime, et sous l’emprise de substances intoxicantes », notant que le même gang « a effectué dans la même nuit plusieurs opérations dans différents de Toujounine ».

« L’enquête est toujours en cours avec le gang pour approfondir la recherche afin d’identifier d’autres opérations criminelles », a-t-elle déclaré

Source :
Sahara Media
Police Nationale

©️ Crédit source : https://www.facebook.com/297319407063485/posts/3817216235073767/ – Page Mauritanie FB

🔴 Au Mali, un lettré apologiste de l’esclavage sort un livre d’appui aux esclavagistes soninkés !



Bon… nous sommes en juin 2021, quelques jours après la vidéo virale d’un individu qui se dit algérien à Cergy (Île-de-France) dans laquelle il a insulté une dame afro en de termes d’une violence inouïe. Termes racistes au ton singulièrement esclavagiste l’encontre des Noirs en général. Il disait en pleine excitation haineuse en substance « On vous a vendus comme du bétail pendant 800 ans » . Là il a vomi au chaud certaines vérités historiques à sa manière qui a le mérite d’être moins hypocrite que le régime d’effacement et de tabou entourant généralement cette problématique d’esclavage dans certain monde idéologique afro-musulman, arabo-africain , tiers-mondiste , panafricaniste ou indigéniste. Il y a quelques temps, le président de la CNDH-Mauritanie avait dit en substance que sur le combat contre l’esclavage et ses séquelles, la RIM s’en sort mieux que d’autres pays voisins. Il n’avait pas nommé le Mali , mais on ne peut s’empêcher à penser que sa comparaison visait implicitement ce pays. Oui, le Mali où depuis 4 ans , on dénombre plusieurs centaines de citoyens déplacés forcés de leurs villages parce qu’ils refusent les coutumes esclavagistes et féodales d’un autre âge, lire https://www.rfi.fr/fr/afrique/20210510-mali-une-centaine-de-victimes-d-esclavage-chass%C3%A9es-de-leur-village-arrivent-%C3%A0-bamako. Au Mali, le 1 septembre 2020 , 4 militants anti-esclavagistes chefs de famille avaient été lynchés à mort par des extrémistes défenseurs de l’ordre social esclavagiste soninké à Djandjoumé, à lire https://www.ohchr.org/FR/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=26219&LangID=F .



Aujourd’hui au Mali, un dénommé mahamadou diaby , un lettré arabisant de la communauté soninké a diffusé ces dernières heures un vocal accompagné de cette photo illustrative annonçant la sortie de son livre dit sur l’esclavage. Le fond de son audio est une réaffirmation de ses thèses apologétiques de l’esclavage chez les soninkés au nom de sa compréhension religieuse. Il suit l’idéologie fiqhite de l’instrumentalisation des textes dits « islamiques » pour valider et appuyer les coutumes esclavagistes qui mettent du feu et du sang aujourd’hui dans les milieux soninkés en Afrique de l’ouest. Selon ses propres dires, l’esclave reconnu comme tel se doit d’aller racheter sa libération auprès de ses maîtres sinon autrement sa non-soumission par une révolte rend irrecevable sa prière rituelle. D’aucuns diront, rien de nouveau car il y a une quinzaine d’années , une autre voix « religieuse » portante auprès des communautés soninkés avait sorti plusieurs cassettes sur cette problématique d’esclavage en soutenant quasiment les mêmes conclusions. C’est un certain Mohamed Touré qui vivait en Arabie Saoudite mais basé à Bamako depuis quelques moments. Une mobilisation militante par une grande manifestation avait été organisée à son encontre auprès de la représentation diplomatique du royaume saoudien à Paris en novembre 2019, lire https://www.lactuacho.com/manifestation-devant-lambassade-darabie-saoudite-en-france-quand-un-imam-malien-veut-donner-une-legitime-islamique-a-lesclavage/ .
Toutes les violations graves de droits humains liées à cet esclavage statutaire dans les villages soninkés , tirent une certaine caution complice de légitimation à partir de ces compréhensions dites religieuses diffusées par ces lettrés communautaro-esclavagistes. On le notera pour l’Histoire et pour témoignage auprès des juridictions nationales et internationales un Jour.

– KS pour le BLOG

🔴 Faits-divers : arrestation à Sélibabi d’une bande de malfaiteurs


A Sélibabi, capitale régionale de la wilaya du Guidimakha, dans le sud de la Mauritanie, sur la frontière sénégalaise, sept (7) malfaiteurs ont été interpellés par la police, ce vendredi 4 juin.

C’est « une capture d’une bande de dealers et de voleurs de tous objets : téléphones portables, couteaux et autres » que le commissariat de police de la ville de Sélibabi a mis hors d’état de nuire.

@babacarbayendiaye
Nouakchott – 05/06/2021

©️ Crédit source : https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=4816766818341804&id=100000256018105