Le Président de la République supervise la pose de la 1ère pierre de deux échangeurs et l’extension du réseau routier urbain de Nouakchott (AMI)

Le Président de la République, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, a supervisé aujourd’hui, jeudi, dans la moughataa de Riyad, la pose de la première pierre de la construction de deux échangeurs dans la capitale, l’inauguration du réseau urbain pour l’année 2020 à Nouakchott, le lancement des projets de réseau urbain de la capitale pour l’année 2021.



Son Excellence le Président de la République a reçu des explications détaillées sur les projets d’infrastructures mis en œuvre, leurs caractéristiques techniques et les délais de leur réalisation, ainsi que les moyens mobilisés pour la mise en œuvre de ces projets.

Il s’agit, dans le premier cas de l’échangeur du quartier Haye Essaken, qui est financé à hauteur de 15 519 5001 MRU, dont la réalisation prendra 24 mois, et, dans le deuxième cas, de l’échangeur de la Jonction de Bamako pour un coût de 17 2589798 MRU, avec une durée de réalisation de 24 mois.

Pour ce qui est du réseau urbain pour l’année 2020 que le Président de la République vient d’inaugurer, sa longueur, est de 40 km et comprend 19 axes dans la capitale, pour un coût de 523 045 895 MRU, et dont la construction a été confiée à la Société d’Entretien, de Travaux, de Transport et de Maintenance, avec une période d’exécution de 14 mois.

Les nouveaux routiers, dont les travaux ont été lancés aujourd’hui par Son excellence, dans le cadre des projets du réseau urbain de Nouakchott pour l’année 2021, portent sur des tronçons de 47 kilomètres pour un coût de 527 641 900 nouvelles MRU. Les travaux sur les différents axes routiers couverts par ces projets, seront achevés dans 15 mois.

Le maire de la municipalité de Riyad, M. Abdallahi Mohamedou Idris, a salué cette réalisation, qui briserait l’isolement de la moughataa de Riyad, fluidifiera la circulation routière et en ferait une zone centrale de liaison et de trafic.

Il a déclaré que la commune de Riyad sera le meilleur témoin de l’accomplissement par le Président de ses engagements, exprimant sa conviction que le développement décrit par le président de la République est un type particulier de développement qui s’exprime à travers des actes concrètement posés dans une vision qui fait du citoyen la fin et le moyen de toute action publique.

Le maire a salué ce que le gouvernement a accompli, notamment dans le domaine de la priorité accordée au volet social, saluant à cet égard l’offre gratuite des services et prestations de l’assurance maladie à 100 000 familles pauvres.

La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier ministre, M. Mohamed Ould Bilal, du président du Conseil constitutionnel, du chef de file de l’opposition démocratique, des membres du gouvernement, de plusieurs membres du corps diplomatique accrédités dans notre pays, du wali de Nouakchott sud, de la présidente de la Région de Nouakchott, du hakem de Riyad, des élus et autres personnalités.

©️ Crédit source : https://fr.ami.mr/Depeche-58694.html

14 cadavres ont été découverts dans une embarcation à la dérive à Trinidad et Tobago

Crédit photo – RMI-Info

Des marins-pêcheurs tobagoniens ont signalé, le 28 mai 2021, la découverte d’une embarcation à la dérive avec des cadavres à son bord. Après une enquête préliminaire, les autorités trinidadiennes affirment que le bateau est originaire de la Mauritanie, au nord-ouest de l’Afrique.

Les 14 cadavres étaient dans un état de décomposition avancée quand leur bateau a été ramené à terre à Tobago, l’île sœur de Trinidad.

Selon le médecin légiste, il s’agissait de personnes de sexe masculin toutes habillées en tenue de sport et des imperméables verts. Les autopsies sont en cours. Pour l’instant, il est impossible d’identifier les hommes.

Un téléphone portable retrouvé sur l’un des corps provenait de la République Islamique de Mauritanie, située sur la côte nord-ouest de l’Afrique.

Grâce aux informations fournies par la police internationale, l’Interpol, les autorités trinidadiennes ont pu confirmer que l’embarcation avait été volée en Mauritanie.

Les autorités trinidadiennes ont demandé l’aide d’Interpol et de la CARICOM, la Communauté Caribéenne, pour identifier ces personnes et pour apprendre la destination prévue du bateau.

L’embarcation aurait été à la dérive depuis plusieurs semaines. En février, des marins-pêcheurs au Guyana avaient signalé la présence d’un bateau rempli de cadavres près de côtes de ce pays sud-américain. Le garde-côte avait essayé de le localiser sans succès.

Les autorités trinidadiennes sont incapables de confirmer s’il s’agit du même bateau.

Un bateau fantôme a déjà échoué à Barbade

Ce n’est pas la première fois qu’une embarcation en provenance de la côte ouest de l’Afrique échoue dans la Caraïbe avec des morts à son bord.

En 2006, un bateau originaire du Sénégal avait été retrouvé à la dérive au large de l’île de Barbade. Dans la cale du bateau, il y avait 11 cadavres en état de décomposition avancée. Les autopsies ont révélé que les personnes, d’origine sénégalaise et malienne, étaient mortes de faim et de déshydratation.

L’enquête a révélé qu’il y avait près de 40 personnes sur le bateau au début de son voyage. Abandonnés par les passeurs qui remorquaient l’embarcation, les défunts n’avaient ni eau ni nourriture. Après avoir dérivé pendant plusieurs mois, le bateau a enfin touché la terre à Barbade.

✍🏽 France Info

©️ Crédit source : https://www.facebook.com/1418382215085282/posts/2905513839705438/