Déclaration sur l’agression du procureur de la république près tribunal régional de Sélibaby.

Le  jeudi, 25 mars 20121, en fin d’heure de travail, des  femmes, de la tribu Ideyboushatt,  mécontentes de l’emprisonnement  de leur fils  se sont introduites   dans le bureau du Procureur de la République près du tribunal Régional de Sélibaby. Elles lui ont adressé des insultés et des mots  irrespectueux, avant de l’agresser physiquement (des gifles et des coups de poings). C’est par l’intervention du régisseur de la prison civile et d’un citoyen lambda que le représentant du parquet a été extirpé des mais de ses agresseurs pendant que le chargé de sa sécurité vaquait à d’autres taches (le numérotage des  documents d’état civil dans le bureau  du greffier en chef). Le représentant du parquet à Sélibaby  a été sauvé de justesse par le juge d’instruction, le régisseur  de la prison civile de Sélibaby  et un autre citoyen. Les  pressions, les intimidations voir des agressions physiques sont des  problèmes  auxquels sont confrontés les fonctionnaires mauritaniens en particulier du département de la Justice.

A Sélibaby, on passe d’agressions  verbales, aux menaces  à l’agression  physique des magistrats. Il y a moins de deux semaines, le juge d’instruction près du même tribunal  a été menacé  par un groupe de personnes contre un mandat de dépôt à la prison d’un de leur proche. Le  sentiment d’irresponsabilité et d’impunité auxquels sont habitués certains citoyens mauritaniens est un danger auquel il faut mettre fin pour garantir l’indépendance de la Justice.

L’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH) condamne cet acte ignoble  qui  s’ajoute aux menaces contre les fonctionnaires  et exige :

  • le respect des institutions judiciaires et leur sécurisation pour garantir la transparence et l’impartialité des décisions judiciaires.
  • L’ouverture d’une information judiciaire pour situer la responsabilité des personnes derrière cet acte ignoble  qui porte atteinte au libre arbitre, à l’intégrité physique des personnes représentant l’appareil de la justice.
  • l’application des textes contre et pour tous les citoyens sans distinction de couleur, tribu, genre, de richesse, d’ethnie.

Le Bureau Exécutif

Association Mauritanienne des Droits de l’Homme

©️ Crédit source: https://initiativesnews.com/declaration-sur-lagression-du-procureur-de-la-republique-pres-tribunal-regional-de-selibaby/

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s