🔮 [En images] Biram Dah ABEID au centre d’enrĂŽlement de Sebkha Ă  Nouakchott | Par Babacar Baye Ndiaye

Extrait vidĂ©o de son intervention – crĂ©dit RĂ©seau whatsapp

‱ Le dĂ©putĂ© interpelle les autoritĂ©s mauritaniennes.

Le dĂ©putĂ© Ă  l’AssemblĂ©e Nationale, Biram Dah ABEID, a dit lundi 22 mars avoir constatĂ© « une situation trĂšs alarmante Â» dans les centres d’État-civil de Nouakchott et de ceux de l’intĂ©rieur du pays. M. Ould Dah ABEID a fait cette dĂ©claration, lors d’une visite au centre d’enrĂŽlement de Sebkha. « Malheureusement, beaucoup de mauritaniens et de mauritaniennes ne bĂ©nĂ©ficient pas encore des papiers d’état-civil. Ceci est une aberration et une grave violation des droits des citoyens Â», a dĂ©clarĂ© Biram Dah ABEID.

« Beaucoup d’enfants ne peuvent pas aller Ă  l’école. Leur avenir est mis en pĂ©ril ainsi que leur scolaritĂ©. Beaucoup de malades ne peuvent pas se soigner parce qu’ils n’ont pas de papiers d’état-civil. Beaucoup de mauritaniens et de mauritaniennes ne peuvent pas voyager. Beaucoup de jeunes mauritaniens ne peuvent pas postuler Ă  des concours et bĂ©nĂ©ficier de l’emploi parce qu’ils ne sont pas enrĂŽlĂ©s Â», a-t-il ajoutĂ©.

Biram Dah ABEID a appelĂ© les autoritĂ©s mauritaniennes Ă  rĂ©gler les insuffisances que rencontrent les centres d’enrĂŽlement, citant par exemple les coupures rĂ©pĂ©tĂ©es de l’Internet et le manque de personnel criant. « Ici, Ă  Sebkha, il n’y a qu’une seule machine pour tout le travail qui concerne toute la moughataa Â», a-t-il dit, avant d’inviter les autoritĂ©s mauritaniennes Ă  « redonner de l’importance Ă  ce secteur vital de la vie des citoyens Â».

Biram Dah ABEID s’est dit choquĂ© « que la majoritĂ© Ă©crasante des gens qui peinent Ă  trouver leur Ă©tat-civil, ce sont des noirs mauritaniens. Ce qui ramĂšne encore sur le devant de la scĂšne d’une discrimination voulue et orchestrĂ©e pour qu’ils ne puissent pas bĂ©nĂ©ficier de leurs papiers Â».

M. Ould Dah ABEID a rappelĂ© que lors de l’élection prĂ©sidentielle de juin 2019, ils ont identifiĂ© « plus de 4.000 personnes habitants Ă  Sebkha et en Ăąge de vote, militants dans les rangs de IRA et RAG qui n’ont pas de papiers. Ceci veut dire que la discrimination est lĂ . Nous exigeons que cela cesse ».

📾 crĂ©dits photos/babacarbayendiaye

@babacarbayendiaye
Nouakchott – 22/03/2021

© CrĂ©dit source: post Facebook du journaliste Babacar Baye Ndiaye https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=4586211168064038&id=100000256018105

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l’aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s