La Mauritanie impose des procédures aux voyageurs qui y arrivent

Adrar Info – Les ministres des Affaires étrangères, de l’Intérieur, de la Santé, du Commerce et du Tourisme, de l’Équipement et des Transports ont signé une décision commune qui inclut les mesures imposées aux voyageurs arrivant en Mauritanie, dans le but de s’assurer qu’ils sont indemnes du virus corona émergent.

Les ministres ont signé la décision commune le 10 décembre et ont inclus de nombreuses mesures, dont la principale était l’imposition de porter un masque facial, de se laver les mains ou de les stériliser avec une solution hydroalcoolique et de respecter une distance d’au moins 1,5 mètre entre chaque deux personnes.

La décision exige également que le voyageur arrivant soit muni d’ un certificat de test négatif (TR PCR COVID 19), ou un certificat de test d’anticorps négatif, la date de délivrance ne dépassant pas 5 jours, et qu’ils aient été délivrés par un laboratoire accrédité dans le pays d’origine.

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/29780

Traduit par adrar.info

©️ Crédit source: http://cridem.org/C_Info.php?article=743691

🔴 RFI vient en Nous plus que jamais, après le madingue, le peul …. le soninké aussi un jour !?

Si RFI se mettait à diffuser dans nos langues pour nous jusqu’à dans nos terroirs en Afrique, rien que son label déjà « célèbre » historiquement chez nous, nos radios nationales et communautaires prendront des rudes coups certainement. Les appli remplacent les transistors, et le flux d’informations potentiellement accessibles à tout porteur d’un smartphone.

C’est presque fatalement acté, ce que certaines masses africaines apprennent de la voix de RFI ne peut être contrebalancé aisément par une autre antenne surtout trop familière et sous un certain contrôle et une censure par nos services étatiques . L’officialité et le crédit d’une information dépend beaucoup du canal diffuseur que d’un recul « alerte » du fond pour le grand public. Quand on dit à un sahélien lettré moyen dans nos contrées, qu’une nouvelle est sortie par RFI même, cela porte beaucoup dans l’édification d’une opinion. Et aujourd’hui à l’entendre dans nos langues maternelles, ainsi le filtre de la barrière « langue » est banni pour les masses illettrées.

Je me rappelle d’un certain 8 juin 2003, quand les Dababat (les Chars du Bataillon de Blindés) faisaient trébucher le régime de Taya durant quelques heures, tout près des événements à Nouakchott , on restait scotchés à RFI en comptant savoir ce qui s’était entrain de se passer. On savait que les données diffusées par la radio Mauritanie et la TVM sont douteuses ou même falsifiées.

● Lien RFI https://www.rfi.fr/fr/afrique/20201214-rfi-diffuse-d%C3%A9sormais-en-langue-fulfulde

KS pour le BLOG