L’édito – Cri Osé : l’esclavage, si on pouvait être moins HYPOCRITES.

Ceerno Samassa a LU et LIÉ seulement la source de ce qui a formaté nos mentalités féodalo-esclavagistes !

Si on pouvait d’être moins HYPOCRITES.

Lire la chosification de « l’Homme esclave » dans nos manuels dits de jurisprudence (fiqh) dans/par nos cercles maraboutico- religieux- coutumiers, est une donnée très connue. Mais à priori, quand Biram Dah Abeid incinérait ces livres en avril 2012, d’aucuns faisaient semblant que ça ne concernait qu’une histoire de l’esclavage codifié pour Beydane (blancs) sur les Haratines. Alors que ces mêmes livres ou leurs équivalents de codification de cet esclavage sont enseignés et validés dans nos zones dites du Sud depuis plusieurs siècles. Ces derniers jours , le cas du ceerno Samassa en milieu peulh, paraît nous surprendre alors qu’une socialisation de stratification sociale a été toujours d’une banalité criante au nom du religieux connu et appris OUVERTEMENT.

En Mauritanie, le sous système tribal et féodalo-esclavagiste transcommunautaire est N fois plus nuisible pour l’instauration d’un État de Droit, qu’un régime étatique qui serait raciste. L’esprit féodalo-esclavagiste negre, s’il est vraiment sincère, a peu de choses à reprocher au blanc raciste dans sa logique innocente.

Par KS

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s