Mauritanie/ Politique : 《TENTATIVE DE SABOTAGE DE LA CVE》, Une analyse par Ciré KANE

TENTATIVE DE SABOTAGE DE LA CVE

🔹️QUAND L’HISTOIRE SE RÉPÈTE

Les audios échangés entre DIA Makhtar, résident en Espagne, et Alassane Hamady Sooma BA dit Balas, sont la preuve d’un travail de fractionnement de la CVE. Ce diviser pour régner veut éloigner l’aile dure de la coalition, symbolisée par les FPC et l’AJD/MR, et contrôler la CVE en cas de rencontre avec le Président ou de dialogue politique. C’est ce que laisse entrevoir le soi disant communiqué de la CVE du jeudi 17 octobre, date retenue par les deux hommes pour expulser les indésirables s’ils refusent de se fondre dans le parti unique qu’ils proposent. La réponse n’a pas tardé. C’est niet! Qui accepterait la monumentale connerie de transformer une coalition riche de sa diversité en un mollusque informe ?

L’histoire se répète car Balas n’est pas à son premier coup d’essai. En 2008, alors membre du bureau politique de L’AJD/MR, il avait effectué le même travail de fractionnement pour pouvoir livrer ce parti à Mohamed Ould Abdel Aziz. Ce fut le motif de son exclusion, lui et ceux qu’il avait réussi à berner. Il avait usé de tous les mensonges et subterfuges pour inciter à soutenir le mouvement de la rectification.

Les exclus, avec à leur tête Balas et deux autres personnes que je ne citerai pas, rédigèrent un communiqué où ils s’engageaient à sillonner la vallée pour expliquer aux populations que Aziz était la solution. Ils furent les premiers à être officiellement roulés dans la farine de notre boulanger. J’ai appris qu’ils avaient reçu 5 millions pour leur trahison. Ce n’est pas cher payé! Pour être honnête, Balas n’a pas participé à la campagne de diffamation d’IMS lors de la campagne présidentielle de juillet 2009. Il a écrit quelques articles diffamatoires au début de la scission. Après il a lâché l’affaire. Un jour, je parlerai peut-être de ce vaste complot qui a fait tomber IMS. C’est une affaire jugée par Allah car certains alliés pour la basse besogne ont fini par se quereller sur le net.

🔹️BALAS, UN HOMME OBSEDE D’ETRE MINISTRE

Avant le coup d’État, Balas avait remué ciel et terre pour entrer dans le gouvernement de Waghef II.

Secrétaire National chargé des affaires économiques de l’AJD/MR, il se rêvait certainement Ministre de l’économie et des finances. Il s’engouffra dans la commission de désignation des critères pour être ministrable. Ayant entièrement équipé le Bureau du Président Sarr, payé le premier dîner du BE, il insista lourdement sur les contributions diverses en plus des cotisations. Son jeu ne trompait personne. Je le paraphrase en disant qu’on faisait semblant d’être naïfs.

Et ce fut la douche froide pour les opportunistes quand le Bureau Exécutif refusa d’entrer sans conditions au gouvernement, là où d’autres partis de l’opposition acceptèrent ce marché de dupes, qui finit par un coup d’État.

🔹️BALAS, UN GRIOT REDOUTABLE DES MESSIEURS 8%

Balas fut le griot de Ibrahima Moctar Sarr (IMS) après le score historique de 8% de mars 2007. Il est rentré au BE de l’AJD/MR sur le quota de Sarr. C’était la lune de miel entre les deux hommes et leurs bonnes relations avaient fini par rassurer tout le monde sur l’engagement de Balas.

Il me souvient d’un rassemblement à Sebkha où il parlait de l’homme en ces termes : « Avez- vous vu la vague déferlante de l’autre côté de l’Atlantique? Obama ? C’est ainsi qu’IMS balaiera tout sur son passage et présidera la Mauritanie. » Tonnerre d’applaudissements !!!

Balas échauffait les foules avant de passer le micro à son idole.

Ndeysaan aduna ! Aujourd’hui il traite IMS de tous les noms d’oiseaux et adule HBK, le nouveau 8%, après avoir adulé Biram, Aziz…Prochaine étape prévisible : cirer les pompes de Ghazouani.

🔹️UN HOMME AU PASSE SULFUREUX

J’ai été très vite convaincu que Balas n’est pas un homme politique. Dès novembre 2007, lors des journées de concertation sur les déportés et le passif humanitaire, il gaspilla le temps précieux de l’AJD/MR a parler de la…tijaniya! Il faisait les yeux doux au Président Sidioca. Décidément, il a un faible pour les Présidents de la République.

Pourtant, cet homme aux idées parfois farfelues, comme regrouper les noirs opposants et avec le pouvoir dans la même coalition, n’est pas un néophyte en politique.

Ancien flamiste, d’origine MPAM, il s’offusque d’être accusé de taupe, un agent de renseignement. Une réputation dont il a du mal à se défaire. Certains de ses compagnons de lutte trouvent suspect qu’il ait échappé aux arrestations et emprisonnements de 1986, après la publication du manifeste. Non seulement il est passé à travers les mailles du filet, mais il s’est beaucoup enrichi pendant la détention des flamistes. Cela ressemble fort à une récompense de services qu’il aurait rendu à l’Etat.

En 1989 son supermarché sera saccagé et il demande pas moins de 241 millions d’ouguiyas en dommages et intérêts. Est-ce ses économies de simple professeur de français qui lui ont permis d’accumuler une telle fortune ?

Samba THIAM, en sortant de prison après la crise post électorale a dit qu’il y avait des taupes dans le Conseil des Présidents. Dans l’un des audios balancés par Balas, ce dernier se reconnaît! Et pourtant le Président des FPC n’a cité aucun nom. Le morveux s’est mouché?

Je ne finirai pas sans dire quelque bien sur ce personnage très intelligent à la manoeuvre pour obtenir ce qu’il veut. Il a été très remarquable dans le problème des terres à Donaye. Il a été l’un des premiers à se mobiliser pour l’unité des noirs, pour ne pas dire halpulaars. IMS et HBK avaient fait la sourde oreille car ce n’était pas politique pour des partis ouverts à toutes les ethnies.

J’ai aussi apprécié la rigueur et la transparence avec laquelle il a mis en place COPECO/RIM 89, un collectif d’opérateurs économiques victimes des événements de 89. En dehors de la politique, c’est un homme fort sympathique. Il est donc possible de continuer l’aventure CVE avec lui, même s’il pactise en secret avec le pouvoir. Oui, il y a des taupes au CVE, comme il y en avait au fndu, au rfd…

Nul n’ignore que nous sommes dans un Etat policier.

Ciré KANE

©️Crédit source : La Page Facebook de l’auteur (du 21/10/19 – https://www.facebook.com/251225971745282/posts/1192619460939257/)

Affaires/Habitat : Bienvenue chez AGENCE WAGADOU IMMOBILIER

Nous opérons à Nouakchott et à Nouadhibou

1. RECOUVREMENT DE LOYER

Tout propriétaire de maisons ou d’appartements peut contacter l’agence afin de s’allier à nous selon un protocole d’accord signé par les deux, et s’engager à mettre ses biens sous la responsabilité de l’agence qui va, elle se charger de la location et du recouvrement mensuel du loyer.

2. ACHAT ET VENTE DE TERRAINS

Vous souhaitez acheter un terrain, ou vous avez un terrain à vendre, grâce à ses multiples partenaires de choix, AWI vous facilite l’acquisition ou l’achat d’un terrain selon vos critères.

3. CONSTRUCTION

AWI est alliée avec une grande entreprise de construction de la place qui dispose des ressources matérielles et humaines nécessaires pour mener à bien la construction de votre maison. Nous faisons également de la construction industrielle

Pour plus d’informations, contactez-nous
📞 : +222 37 45 20 18
✉️ bossthioubs@gmail.com
WhatsApp : +222 20 25 75 37