Déclaration de IRA Germany Sur la campagne de dénigrement contre Biram Dah Abeid

Berlin, 04.06.2018
Déclaration de IRA Germany
Sur la campagne de dénigrement contre Biram Dah Abeid

BIRAM DAH ABEID osa parmi les rares en Mauritanie à parler de génocide contre les noirs en Mauritanie., pendant que d’autres parlaient „d’événements douloureux d’Avril 1989“ ou de „passif humanitaire“.
Il fut le premier à accompagner les veuves et orphelins à Inal, wothie et Sorimalé. Il fit la prison en luttant contre l’esclavage foncier (l’expropriation des des noirs au profit d’investisseurs arabes).
Il réussit à faire le pont entre la lutte des descendants des esclaves (haratines) et des noirs africains. C‘est en fait la raison pour laquelle le régime fait tout pour réduire IRA et son leader au silence.
Par son charisme et son courage extraordinaire, il porta avec le soutien de ses amis de la diaspora, la cause des victimes de l‘esclavage et du racisme dans les tribunes internationales ( parlement européen, Nations Unies( New York et Genève). Il reçut des prix prestigieux dont le prix des droits de l’homme des Nations Unies qu‘avant lui Mandela et Martin Luther King ont reçus.
Il parvint à ce que les questions de l‘esclavage et du racisme anti noir soient plus présentes dans les médias internationaux. Même les FLAM, AVOMM et autres mouvements des negros mauritaniens, malgré leurs combats acharnés, n‘ont réussi à faire bouger les choses comme BIRAM DAH ABEID l‘a réussi en si peu de temps.

Aujourd’hui qu‘il réussit par son alliance avec les baathistes à leur faire renoncer leurs bases idéologiques ( voir la déclaration scellant l’alliance entre le RAG et ASAWAB), on le jette pour ainsi dire en pâture aux lions.
Ainsi les nationalistes arabes extrémistes considérés jusqu’ici comme les idéologues du génocide contre les noirs et jusqu’ici comme représentants de l‘idéologie d‘une Mauritanie exclusivement arabe acceptent de lutter contre l’esclavage et toute forme d’exclusion.
Au lieu de fêter cet événement historique qui peut ouvrir la voie à la réconciliation nationale et rendre possible, dans un proche futur, un jugement des génocidaires et le rétablissement des déportés dans leur droit, on tire à boulets rouge sur BIRAM DAH ABEID.
C’est à se demander si les services secrets mauritaniens ne sont pas à l’origine de cette campagne de dénigrement et de calomnie.
L’émotion des victimes des génocides , des déportés et exilés est compréhensible ( il souffre encore dans leurs chairs et vouent à juste titre une contre les baathistes), mais il y a des manipulateurs, spécialistes de la désinformation et qui sont de très mauvaise foi qui aveuglent les gens par la diffusion de contrevérités. Tout ce que BIRAM DAH ABEID dit ou écrit en ce moment est décortiqué et interprété dans le sens le plus mauvais.
Si Mandela avait dit qu’il ne négocierait jamais avec le parti national qui a supporté l‘Apartheid, le sang aurait continué à couler en Afrique du Sud.
Il faut tirer les leçons de l’histoire: Israel et les juifs travaillent avec l‘Allemagne où l‘holocauste a eu lieu.
Ceux qui prônent un changement de système et non de régime doivent savoir qu‘un régime ne change pas par lui-même mais sous le fait des hommes qui le combattent et arrivent à le changer par la prise du pouvoir .
A bas les calomniateurs aigris, les manipulateurs jaloux qui sont les vrais ennemis des negros africains de Mauritanie et des haratines.
Faisons confiance à BIRAM DAH ABEID et soutenons le. Le changement est à portée de la main avec BIRAM DAH ABEID.

Vive IRA, vive BIRAM DAH ABEID

Crédit source: Proche Réseaux IRA