Flash INFO ARMEPES-FRANCE: Rencontres à Nouakchott.

Le chargé des relations extérieures ARMEPES-FRANCE, KENOUTE Moro a effectué quelques visites de courtoisie auprès de 2 responsables d’organisations pour la défense des droits humains . Ainsi il s’est entrenu avec le doyen et président de SOS-ESCLAVES, Boubacar Ould Messaoud. Il a été accueilli également par le grand-frère Mohamed Mbareck le président de l’organisme contre les discours extrémistes. Lors de ces rencontres chaleureuses et fructueuses, notre chargé des relations extérieures dépêché à l’intérieur depuis quelques semaines, a explicité davantage en quoi consiste l’esclavagisme qui sévit dans les communautés noires en particulier chez les soninkés. L’accent a été mis sur la banalisation du discours extrémiste, provocateur et apologiste de l’esclavage venant des milieux féodaux et leurs obligés courtisans via différents réseaux sociaux. Les réalités agressives de l’ordre féodal dans les affaires publiques dans nos contrées villageoises ont été abordées largement. Des conseils ont été donnés par ces 2 personnalités de la société civile en Mauritanie. Nous réitèrons nos vifs remerciements pour ces accueils instructifs et porteurs d’espoir pour la difficile lutte contre l’esclavage et ses séquelles dans notre pays.

La CECOM ARMEPES-France/GANBANAAXU FEDDE.

Publication : Un nouveau livre (2017) très stimulant de Y. Michot qui nous enseigne énormément sur un certain mysticisme .

《….Aux soufis vantant les mérites de l’irrationnalité de certains découvrements mystiques, Ibn Taymiyya oppose cependant une fin de non recevoir catégorique. Selon lui quelque chose d’absurde pour la raison ne peut jamais être vrai et la perplexité (hayra) résultant de l’affirmation simultanée de deux choses contraires ne peut en rien constituer « le point final (muntahā) de la connaissance », quelles que soient les traditions prophétiques apocryphes invoquées pour justifier la chose. Pour réfuter les sophismes tels extatiques, c’est par ailleurs la nature même de l’enseignement des Prophètes que, d’une manière fascinante, il précise et met en avant:  » les Prophètes sont plus grands que les Amis de Dieu. Or ils ont apporté quelque chose que les raisons sont incapables de connaître; ils n’ont pas apporté quelque chose qu’elles sauraient vain. Ils informent de choses déconcertant (muhār) les raisons, pas de choses absurdes (muhāl) pour elles » . À la différence des Prophètes les extatiques tenant des propos contradictoires sont victimes de leur imagination et baignent dans l’illusion par auto-suggestion. Pour l’uléma damascain, contrairement à ce qu’Ibn ‘Arabī et d’autres peuvent penser, « la terre de la réalité » n’est pas « la terre de l’imagination ». Sachant les racontars circulant aujourd’hui sur le caractère soit-disant fondamentaliste de la pensée d’Ibn Taymiyya et sa prétendue opposition à la raison, il est réconfortant de constater une fois de plus le rationalisme du théologien mufti hanbalite et son désaveu de l’imaginaire. 》

Tiré du livre « Le sang et la foi d’Al-hallāj » Ibn Taymiyya

Textes traduits de l’arabe, introduits et annotés par le Professeur Yahya Michot.

Événement: un tour chez l’entité-France de l’association Main dans Main (MDM) et APPCM

Dans les locaux du 10 Cité Joly à Paris , le secrétaire général de l’association MDM , l’imam Sarr Abdoulaye, a assisté à une rencontre de présentation de son organisme ce samedi 7 Avril 2018. Cette journée fraternelle tenue en collaboration avec l’association APPCM (Association pour la préservation du patrimoine culturel Mauritanien), a été l’occasion de la projection d’un film sur les activités de MDM. Selon les propos recueillis de l’imam Sarr, cette activité commune a permis d’exposer les procédés, les réalisations et les manquements de la MDM en ce qui concerne la FRATERNITÉ entre différentes composantes sociales du peuple depuis 10 ans. L’occasion a été également, une brève cérémonie de FRATERNISATION entre le public par duo avec des engagements pris réciproquement. Sur la base d’un programme simple, la fraternisation MDM invite à tisser des rapports entre les engagés pour participer concrètement à l’édification d’une cohésion sociale qui est un impératif pour l’unité nationale. Il faut noter la présence de Dr Djibril Diallo dit Hadya , l’un des membres fondateurs de l’association MDM.

Couverture par K.S

INFO GANBANAAXU-MAURITANIE : Le BIT a reçu des associations du mouvement GANBANAAXU FEDDE.

Ces derniers jours, les partenaires locaux du mouvement GANBANAAXU FEDDE, l’AMEES de Monsieur Diarra Sédifo et l’UVDS de Monsieur Bakhayokho Yakhoub ont été reçus par le BIT (Bureau International du travail) à Nouakchott. Accueillis lors des rencontres différentes, les 2 associations partenaires de la mouvance abolitionniste GANBANAAXU, ont été représentées par leurs présidents respectifs accompagnés d’autres membres de leurs bureaux. Leurs échanges avec les représentants de cette institution internationale ont été cordiaux et fructueux.

Pour la communication GANBANAAXU FEDDE.

À propos de l’enrôlement biometrique des Mauritaniens ,pourquoi ça bloque ?

Avis aux Mauritaniens qui n’ont pas pu obtenir leurs documents d’état civil. Depuis en 2016, je me suis présenté avec mon dossier complet ,dossier en béton pour se faire enrôlé où recensé. Les formalités administratives sont faites, emprunts digitaux, photos et enregistrements ont été faits. On me remet un reçu que vous voyez en me disant qu’ils vont m’appeler dès que mes pièces d’état civil seront prêtes. Chose qu’ils n’ont jamais fait. Je rappelle à chaque fois l’ambassade de Mauritanie à Paris, personne ne décroche ni le cabinet de l’ambassadeur, ni le service consulaire à fortiori le service de recensement et l’accueil du public de l’ambassade. Pour rappel, je réside à Lyon 500km de paris. Je parle sous contrôle de plusieurs témoins qui connaissent mon dossier que je ne révèle pas les noms .

Mes amis et proches se sont penchés sur le dossier, ils mènent leurs enquêtes de fil en aiguille et ils découvrent que le dossier est bloqué à cause d’une signature de ce qu’ils appellent le PV (Procès Verbal ) des parents . Vous imaginez, 2 ans sans aucune nouvelle sur la cause réelle du blocus , l’administration m’informe pas ses usagers la cause du blocus de leur dossier pour favoriser la corruption bien entendu . Il faut payer pour juste obtenir une information concernant mon dossier qui est un droit fondamental régie par les lois de la république.

C’est tellement aberrant que J’ai décide de mettre ces informations personnelles à la disposition du public dont leurs dossiers souffrent dans la même situation dans les centres d’enrôlements . Dès fois, les citoyens sont bloqués intentionnellement pour les soustraire de l’argent illégalement. Cela s’appelle incitation à la corruption par des fonctionnaires de l’état Mauritanien. Vraiment pitoyable, comment peut-on être fier d’appartenir à un tel pays ?

Le problème est qu’il n’y a pas de sanctions pénales ni administratives contre ces fonctionnaires véreux. D’ailleurs pourquoi un PV parental des parents qui ont reconnu leurs enfants dans des registres de Naissances ? Le régime de Ould Abdel Aziz pense t-il que tous les Mauritaniens sont des enfants illégaux, précisément (BÂTARDS ) ? Qu’est ce qui se passe dans la tête de ces fonctionnaires ?

Source crédit: Post Facebook Diko Hanoune, blogueur militant abolitionniste et défenseur des droits humains.

Droits Humains: nos vifs remerciements et encouragements au doyen Boubacar Ould Messaoud et son ONG SOS-Esclaves.

Autour du doyen Boubacar Ould Messaoud, Diarra Sédifo président AMEES, Traoré Aboulaye SG ARMEPES-France et Coulibaly Diadie Bambi membre Bureau AMEES.

À l’occasion d’une rencontre de la campagne  » Ana hartani mani barani » (Je suis Hartani , pas étranger), tenue le 31 Mars 2018 par l’historique mouvement antiesclavagise S.O.S-Esclaves, nous avons eu l’honneur d’être parmi les invités officiels. Ainsi des personnalités de premier rang issues de nos associations composantes de la mouvance GANBANAAXU FEDDE, ont pris part à l’assemblée du jour. L’association AMEES a été officiellement représentée par son président DIARRA Sédifo entouré de certains membres de son bureau. Notre association ARMEPES-FRANCE a été représentée par le secrétaire général Aboulaye TRAORÉ séjournant actuellement au pays. À signaler la présence remarquée de l’inamovible figure historique des luttes pour les Droits Humains, le doyen Traoré Ladji haut cadre du parti APP.

Nous tenons à remercier chaleureusement le mouvement SOS-ESCLAVES pour cette haute considération à notre égard. Nous proclamons solennellement notre convergence de vues avec leurs objectifs dans ce combat historique pour la défense de la DIGNITÉ HUMAINE. Nous reconnaissons en eux, l’un des pionniers fidèles à l’antiesclavagisme en Mauritanie. Notre estimons que notre partenariat de fait est acquis d’emblée pour continuer cette difficile lutte contre ces affreuses pratiques comme l’esclavage et ses séquelles avec différentes manifestations comme l’ordre féodal de plus en plus agressif et réactionnaire dans certaines communautés . Sous l’angle du pacifisme comme principe cardinal, nous comptons apprendre beaucoup de votre expérience dans cet élan civique pour l’émergence d’un État de droit garantissant L’ORDRE CITOYEN à tous les niveaux.
Nous vous souhaitons une belle réussite dans cette instructive campagne initiée récemment.

La CECOM ARMEPES-France/ GANBANAAXU FEDDE

La journée-rencontre FPC ex-FLAM à Massy: Notre BLOG y était!

Au micro, le politologue WANE Abdoulaye, conférencier du jour

LÔ Gourmo à la parole, avocat et cadre du parti UFP.

Le journaliste Diallo Saïdou de Kassataya en action.

Abou N’DIAYE, un intervenant du jour

Kaaw Touré en communication, cadre du parti FPC ex-FLAM

BA Elhadj SG section EUROPE FPC lors de son speech

Soh Hamadi (badge FPC), cadre du parti FPC exFLAM.

Baba Ould Jiddou, cadre du parti APP EUROPE

On reconnaît Hameth Gaye souriant, membre IRA-France

Votre modeste serviteur avec le grand-frère Kaaw Touré.

Flyer de COM sur les FPC EX-FLAM

Ce dimanche 1 Avril 2018, s’est tenue à la Bourse du travail de Massy en Île-de-France, la rencontre organisée par la section EUROPE du parti FPC ex-FLAM (Forces Progressistes du Changement). Vers 15h15, l’un des conférenciers programmés, le politologue Wane Abdoulaye a présenté le cheminement du système étatique de gouvernance très déséquilibrée entre les différentes communautés en Mauritanie. Dans son discours, il estime qu’un certain calcul politique est lisible derrière plusieurs décisions étatiques à travers le temps, tendant à marginaliser les communautés noires du pays au profit stratégique des arabo-berbères.

Le discours du 2ème intervenant est axé sur l’enrôlement controversé. Ainsi Mr N’DIAYE Abou a indexé les différentes complications rencontrées par des citoyens à tous les niveaux. Il rappelle la nécessité d’une synergie de forces vives militantes pour porter vaillamment les revendications d’une légitimité sans faille. À la fin, le 3ème conférencier est Kaaw Touré, éminent membre des FPC ex-FLAM et influent cyber-activiste. Venu tout fraîchement de la Suède, son pays de résidence, le natif de Djéol a assuré une présentation très riche et succincte de l’historique de la construction politique de la Mauritanie. Faite d’innombrables ratés au fil du temps selon l’ex flamiste, cette construction politique est dans l’impasse par évidence. Il est lieu pour eux, le parti FPC ex-FLAM, de proposer une large et profonde autonomisation des ensembles régionaux sensiblement homogènes. Il a rappelé que la réforme de régionalisation mise en place par le régime actuel n’est qu’une copie inachevée de ce qui a été proposée par son mouvement.

Les séances de questions et d’échanges ont été très fructueuses pour l’assistance. À noter le délicieux goûter servi gratuitement et un moment convivial avec les prestations artistiques (musiques et chants) au final.

Reportage assuré pour le BLOG par K.S