L’antiesclvagisme en Mauritanie: Guidimagha, 6 Mars 2018 , un rendez-vous historique !?

Les autorités publiques s’organisent à Selibaby, capitale régionale du Guidimagha, pour la journée nationale (6 Mars) de la lutte contre l’esclavage et ses séquelles. Nous espérons qu’une communication instructive et d’éveil sera portée et axée sur le régime coutumier et féodal soninké qui couve et perpétue des manifestations relevant purement des séquelles esclavagistes. Certains éléments de la mouvance GANBANAAXU FEDDE* sont présents auprès de cet événement historique initié par l’État Mauritanien en la matière dans cette région du Sud. Rappelons le , l’esclavage avait été aboli en 1981 pour la première fois en Mauritanie. Peu de ressortissants du Guidimagha profond en milieux soninkés en particulier ne savaient à l’époque surtout parmi ceux qui subissaient le joug violent des pratiques inhumaines. Aujourd’hui avec la loi 2015-031 qui criminalise les pratiques esclavagistes et condamne durement toutes manifestations affiliées, il est temps que le message arrive aux populations rurales de notre région. Ainsi, une volonté politique doit être sérieusement orientée afin de peser sur les administrations régionales qui ne se bousculent pas trop sur les problématiques liées à l’esclavagisme.

Nous souhaitons une Journée Réussie aux diffetents participants (ONG, PERSONNALITÉS, ASSOCIATIONS, PARTENAIRES SOCIAUX ET POLITIQUES).

* Mouvement CITOYEN et PACIFIQUE pour l’égalité en DROITS et en DIGNITÉ au sein des communautés soninkés.

Pour la communication GANBANAAXU FEDDE

Le rappeur Linky LK sort son premier album!

Après la mort de 2pac et de Notorious BIG le rap US a attendu 50cent vers l’an 2000 pour avoir son nouveau roi quant au rap français il a fallu attendre B2OBA pour avoir son King et désormais c’est chose faite pour le rap Soninké ; Linky LK, le Mohamed Ali du Rap RIM et nouveau Roi du soni-rap.
Le rappeur sonninké d’Evry originaire de Toulel en Mauritanie prépare la sortie de son album au 22 hit oui oui vous avez bien compris j’ai eu l’immense plaisir d’écouter l’album avant sa sortie commerciale « goppéndokampo ». Je peux vous l’assurez c’est l’album de ce début d’année 2018.

Il avait tout prévu depuis des semaines et des mois, Linky LK peaufinait la sortie de son premier album goppéndokampo, censé bousculer et donner une nouvelle envergure au rap Soninké mais aussi lui assurer le statut de roi du soni-rap. Après seulement quelques mois dans le Game, en Homme réfléchit et intelligent ( il n’y a qu’à regarder son parcours scolaire pour en être convaincu ), il faisait doucement monter la température en cette période de grand froid avec quelques gros sons comme le Feat avec l’artiste chanteur compositeur Soninké Camara sur « Wagaa » un titre aux sonorités inspiré du genre nigérian et du Africa song purement clubbing.
Plus récemment, Linky se lançait aussi un défi en parallèle en lançant sa ligne de vêtements au même nom, mais aussi en collaborant avec son cousin sur la création d’un média (TV Touba et Touba Fm), le rappeur originaire de Toulel a aussi participé à la journée événement organisée par l’association ARMPES pour le forum Whatsapp Ganbanaaxun Feedé le 23 décembre 2017 avec plus de 800 personnes réunies.
L’album de Linky LK devrait couronner ce long travail de fond en montrant une créativité et savoir-faire nouveau pour tous les amoureux du Rap RIM et du rap Soninké, la sortie numérique de ce premier album est prévu pour le 4 Mars 2018 sur toutes les plateformes de distribution en ligne.
Le rappeur, dont le slogan est : « Je vis ma vie, je ne rêve pas ma vie » , en écoutant son album on va de surprises en surprises, par les nombreuses influences comme sur « cercle vicieux » un son aux influences latinos; à « chérie », une déclaration d’amour et dédicace aux femmes et à la mère de ses futurs enfants ou encore sur un son « Ganbana » à la 50cent des années « in da club » un beat assassin sur fond de militantisme, en passant par « comparatif » un autre de ses gros Hit de son album.
Des surprises, il y a plein dans son album avec des Featuring avec les très grands et non moindre LL Douks sur « ittoku bono » ou encore avec le rappeur aux rimes assassines DMZO originaire de Toulel, lui aussi, mais aussi Mc Anonyme, qui feront forcément des jaloux, mais de son propre aveu, il ne répondra pas aux jaloux et haineux car il a trop des choses importantes à dire et à faire pour perdre son temps avec des clashs sur les réseaux sociaux.
Appuyer à la production par garnett beat et 3 blocks studio, Linky LK reprend les recettes qui ont fait le succès de nombreux artistes avant lui. La collaboration et la complémentarité artistique, un subtil équilibre entre des ballades et gros son au beat assourdissant et paroles militantes; des références appuyées à L’Afrique à sa famille et aux femmes mais il parle aussi des problèmes de la société actuelle et surtout de sa communauté (sonninké et peulh ) qui traverse une très grosse zone de turbulences depuis l’éclosion du forum Ganbanaaxun feedé qui milite pour les droits humains et contre l’esclavage coutumière en Mauritanie, Mali, Sénégal, Gambie et Guinée.
Un autre titre qui a fait une très forte impression le jour de sa sortie « El chapo  » en collaboration avec Mbak soninké qui sera sûrement sur la version deluxe de l’album ou sur un futur projet de Mbak lui même.
Ce premier album de Linky LK, Goppéndokampo ne passera pas inaperçu dans l’industrie. Et il sera incontestablement l’album de ce début d’année 2018 donc je vous recommande très fortement d’être à l’écoute et surtout de le commander sur toutes les plateformes de distribution digitale.

Découvrez Goppendokampo sur Deezer http://www.deezer.com/album/58175202

DL pour TOUBA INFO

Article du 5 mars 2018

Source crédit: l’auteur de l’article Ibrahim DIALLO.