La journée d’IRA-MAURITANIE à une conférence de l’UNESCO à Paris: Photo-reportage 

La délégation IRAOUIE est conduite par le président Biram Dah Abeid accompagné par certains hauts cadres du mouvement et une militante très engagée pour les droits humains en Mauritanie. 
Le thème : rompre les stéréotypes de genre. 

Les stéréotypes de genre constituent une limite au potentiel humain et au bien-être être parce qu’ils conditionnent la vision que les femmes et  les hommes ont de ce qu’ils peuvent ou devraient être ou atteindre. 

La catégorisation et la représentation basée sur le genre peut être subtile et difficilement apercevable, représentant malgré tout un plus grand obstacle que les lois ou les normes dans

 l’ empêchement de l’égalité entre les hommes.

Les stéréotypes de genre contrarient le développent durable et leurs effets négatifs peuvent être aperçus dans toutes les sphères de la vie et à tous les niveaux, allant des communautés locales à la scène internationale. 

Ce panel rassemblera un ensemble unique d’activistes et d’intellectuels qui ont décidé leur vie au changement des esprits, ayant comme objectif de construire des sociétés incisives.

Source crédit: IRA-FRANCE