L’appel fraternel :  GANBANAAXU FEDDE 

Notre  combat  je le dit  , répète et martèle  est un combat de fraternité  pour extirper de notre réalité profane  des tares et  injustices héritées  des crimes , des vols  et des destructions des villages mutuels , des vols et déchirements des  familles , de l’effacement-remplacement des patronymes , de perturbation de généalogie , de la transhumance des assignations ( rang social par statut  jusqu’à la mort ), notre combat   est aussi une jalousie  pour  cette communauté  que nous avons fait mienne ,  que nos aïeux  usés  et abusés  ont  accepté par résignation !Notre combat   est un   combat pour  GANBANAAXU (  le mot   égalité  est réducteur pour ce vocable)! Notre  mouvance  GANBANAAXU  est   une dynamique  qui va au delà de l’ARMEPES !

Par cette  dynamique, certains de nos détracteurs qui sont parfois  sans principes (car  on ne change pas de principe en fonction des sensibilités diverses  , le principe  est comme le rocher sur lequel coule le violent courant du fleuve Sénégal),  le prennent avec mauvaise foi sinon avec incurie et nous accusent de  vouloir  diviser et détruire  une fraternité  séculaire  qui  n’est  rien  d’autre  une  humiliation et une assignation subie et voulue. Notre dynamique de GANBANAAXU   n’est   pas une revanche , ne se base ni  sur une attaque basée  sur onomasiologie des patronymes !Ce que nous clamons  c’est  de la fraternité pure , c’est le progrès  permanent , la fierté  sans gène ni vexatoire , ce que nous voulons c’est  une  communauté d’éclairés  et qui éclaire , l’appel  du passé , je répète l’appel du passé  n’est  pas savoureux  que pour les esprits  tièdes , les  esprits chancelants  aux principes fluctuants .Nous ne ruminons pas de sympathique revanche , nous  ne voulons  pas de malheurs  aux familles et descendants  des familles   qui ont eu  un pouvoir  temporel et spirituel  ainsi que droit de vie et de  mort  sur  des hommes . Ce que nous demandons à cette frange  de la communauté qui  se targue d’être meilleure que d’autres , qui  se targue  d’être plus pure et plus digne que les autres , nous  ne demandons  qu’une chose,  une remise en cause profonde , nous  savons qu’elle est douloureuse ,   nous savons que cette remise en cause cisaille , fait des balafres , mais c’est   une finalité   pérenne pour notre  destin commun. Nous remettrons en cause  toute  tare indigne et ridicule   pour être fier pas besoin de rabaisser   les autres , pas besoin  de rappeler l’humiliation  que  nos aïeux  ont subi ,  ce que  nos aïeux ont enduré  nous sommes les mieux placés  pour l’exprimer . Non  ce n’est pas LA FRANCE qui  nous a rendus insolents et désobéissants , non  ce n’est pas  les diamants qui nous ont rendus insolents , non  nous ne sommes pas  obsedés par les HORO YAXARU (gent féminine dite nobiliaire) , Nous  sommes obsédés par une vraie fraternité  sans vecteur vexatoire ni des hommes vexés. Et c’est possible, nous sommes « insolents »  quand on veut nous faire croire  que nous sommes  des hommes qui ne comptent pas , des ombres sans forme ni force . Nous sommes « insolents »  tant que dressent  des tares  qui freinent  le progrès de la communauté .Les histoires   sont  très mineures pour   ce débat , pour  ce  combat , nous ne sommes pas  haineux  ,  nous sommes lucides  , nous savons ce que nous voulons  pas le malheur des uns pour un bonheur particulariste, ce qui serait répéter l’histoire de manière tragique . Être  descendants de famille de chef de village , de marabout , des forgerons … NE FAIT PAS DE VOUS VAIK VAIK UN FEODAL , nous  en sommes conscients ( entendez par là féodal les privilégiés  qui gardent jalousement leurs privilèges ), une prise de conscience   est nécessaire  un autre projet de société   est possible  et s’impose . À l’heure  où d’autres  jeunes d’une  communauté jadis méprisée en Mauritanie par le notre brillent par leurs idées et leurs initiatives , étudient leurs langues , gagnent le respect  et la considération des leurs ,nous nous cramponnons  sur des faits risibles qui ne nous protègent même pas , qui ne sont plus défendables . À croire  certains  le KOMAXU (la condition servile de statut) est comme le sxième pilier de notre sainte religion , la seule religion agrée auprès  d’Allah est l’Islam et  qu’ALLAH ELARGISSE  la Oumma et  PROTEGE la Oumma . 



TRAORE GAYE KAROUNGA 

SG ARMEPES , Initiateur de GANBANAAXU FEDDE .

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s