​Le procès d’une vingtaine de personnes (harratines)

Le mouvement EL HOR qui a suivi avec beaucoup d’attention le procès d’une vingtaine de personnes (harratines) dont 13 membres d’IRA, le verdict  tombé le mardi 19 AOUT 2016 avec de très lourdes peines allant de 5 à 15 ans d’emprisonnement.

Ce procès avec ses lourdes peines constitue un acte d’une gravité extrême qui sans doute aura des conséquences fâcheuses sur la cohésion nationale; comme sa prouve une volonté manifeste du régime de briser la volonté des harratines à se libérer, à s’émanciper et à recouvrer leurs droits afin qu’ils restent sous le joug des maures, assujettis à l’esclavage dans ses pires formes, exclus et relégués au second plan, ce que les harratines rejettent d’embler.

Ces lourdes peines non justifiées dévoilent davantage les visés du régime d’apartheid de Mauritanie qui, jour après jour nous montre son vrai visage et le mépris qu’il nourri en vers les harratines, ceux là qui luttent pour la liberté, la dignité, le droit et la reconnaissance de leur particularité spécifique.

 

Mohamed Ould Abdel Aziz soutenu par les nationalistes arabes étroits n’a jamais caché ses velléités contre la communauté harratine.

Nous disons à ceux là qu’ils sont entrain de jouer avec le feu et de détruire le fondement de l’état par une vision basée sur le racisme, l’exclusion, la discrimination, la non reconnaissance de l’autre et de ses droits fondamentaux.

Nous rappelons à ceux là que la Mauritanie n’est pas plus arabe qu’africaine de part son positionnement géographique de trait d’union entre le monde arabe et l’Afrique, les liens séculaires, culturels, civilisationnels et historiques sont assez profondes que la tenue à Nouakchott d’un sommet arabe ne peut pas  étouffer comme on a tenté de faire dans une oblique de purification ethnique et raciale.

Ce qu’il faut également comprendre que les harratines ne serviront plus d’appendis des maures, mais un partenaire en tant qu’une composante nationale ayant sa particularité et ses droits particuliers à en  jouir en toute plénitude.

Le mouvement EL HOR dénonce vigoureusement ces peines comme il dénonce et condamne avec force les tortures infligées à ces personnes de manière atroce.

 

EL HOR estime qu’il s’agit là d’une situation inacceptable et exige par voie de conséquence que ces personnes soient libérées car le jugement n’était pas libre, les procès-verbaux de polices sont triqués, les preuves matérielles présentées sont aussi triquées, les détenus ont été sauvagement torturés et brutalisés, bref une opération louche et malsaine, visant à faire taire la voix des opprimés pour les faire renier à leur juste lutte.

 

A BAS le système esclavagiste, A BAS la discrimination et le racisme.

 

POUR  EL HOR

LE COMITE CENTRAL                                                                                                               Nouakchott, le 22 Août 2016

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s