​L’intrigue : régner c’est savoir tromper… Baba Maal OUI  mais Tariq Ramadan NON..!!!

Comment décoder que Tariq Ramadan arabe de nationalité suisse d’origine égyptienne soit indésirable dans cette Mauritanie où tout s’arabise avec zèle à vitesse grand V. On pourrait s’aventurer à titre comparatif avec l’accueil réservé à l’artiste sénégalais Baba Maal d’ethnie pulaar, par les hautes autorités de notre pays. Ce chanteur avait été reçu par le président mauritanien Ould Abdel Aziz dans le palais ocre à Nouakchott il y’a quelques mois, lors de son passage dans la capitale mauritanienne pour l’anniversaire de son groupe artistique. À l’occasion, le grand concert tenu dans l’enceinte du stade olympique de Nouakchott, n’avait éveillé rien d’anormal pour l’ordre public. Oui…du PUBLIC, l’enjeu fondamental de l’exercice du pouvoir chez NOUS comme partout ailleurs. Nos dirigeants préfèrent nous voir en transe jubilatoire pour les divertissements pompeux qui inhibent L’Essentiel en Nous. Logiquement, ils sont amis pour ne pas dire complices avec ces artistes qui les aident à nous dompter finalement dans notre sort végétatif et fataliste. De l’autre côté, ils répugnent les voix portantes qui interpellent et éveillent les consciences . C’est bien le cas de l’intellectuel suisse d’origine égyptienne Tariq Ramadan qui a été refoulé par les autorités mauritaniennes hier. On ne veut pas du PUBLIC pour lui (cet arabe) à Nouakchott alors qu’on avait parrainé Baba Maal  (ce peulh) en bonus du PUBLIC. En quoi les conférences publiques de Tariq Ramadan pourraient être une menace à l’ordre public alors que le stade bondé pour Baba Maal était salué et soutenu par le gouvernement il y’a quelques mois. Les autorités craignent autre CHOSE. En effet le discours intellectuel qui éveille et appelle à une prise de conscience politique et citoyenne en toute LIBERTÉ, risque de dévoiler l’ordre usurpateur et injuste du pouvoir. Dans nos pays, ce dernier s’exerce contre les PEUPLES par les inégalités sociales et politiques. Le meilleur instrument de contrôle utilisé par un ordre étatique INJUSTE, c’est de maintenir les populations dans l’INGNORANCE. Le professeur Ramadan était invité en tant que humaniste, musulman et intellectuel qui parle à TOUS sans aucune référence catégorielle, ce qui peut perturber logiquement les logiciels de nos milieux dominants. S’il se serait présenté comme un dignitaire arabe issu d’une grande tribu égyptienne, on l’aurait auréolé de tous les honneurs et accueilli par un magma tribalo-religieux très SÉLECT. Nous sommes un pays de milles Ulémas, mais l’islam qui se veut VRAIMENT FRATERNEL, ÉGALITAIRE et ACCESSIBLE à tous devant DIEU et parmi les Hommes, dérange ce qui s’apparente à un clergé exclusiviste. 
Décodons, où se trouvent les manoeuvres qui nous menacent TOUS à terme..?? 
K.S 

Scandaleux et injuste : Tariq Ramadan interdit d’entrer en Mauritanie.


Scandaleux et injuste…!?

Apparemment les autorités mauritaniennes préfèrent accueillir un sommet arabe qui est un club d’exploitants des peuples que de laisser l’éminent Professeur Tariq Ramadan honorer ses invitations auprès d’organismes humanitaires et culturels. Le sommet arabe coûtera en préparation plusieurs millions d’Ouguiya dans un pays d’affamés, alors que la visite de Tariq Ramadan aurait aidé et boosté spirituellement, socialement, culturellement et surtout sur le plan humanitaire dans un pays où les gens modestes sont mis sur le compte du fatalisme sans assistance étatique digne de ce nom. Avec cette expulsion, un autre visage du gouvernement mauritanien se dévoile au grand jour. Mes pensées solidaires à l’association Main Dans la Main notamment son secrétaire général l’imam Abdoulaye Sarr que j’ai eu l’honneur de l’interviewer courant Mai en France (https://soninkideesjose.wordpress.com/2016/05/22/en-exclusivite-lentretien-avec-limam-abdoulaye-sarr-le-secretaire-general-de-lassociation-main-dans-la-main/), et à l’organisme humanitaire très actif La Marmite du Partage de Mr Khally Diallo Rochigneux.

Dans un communiqué diffusé via sa Page officielle Facebook, l’intellectuel suisse d’origine égyptienne annonce que c’est le 8 ème pays majoritairement musulman qui prend une pareille décision à son encontre. Notre pays fera partie de ces pays qui ont peur étrangement du message intellectuellement limpide et instructif du Professeur Ramadan. En France, on peut comprendre la mise en quarantaine académique à tort de l’intellectuel suisse, dû à des motifs passionnés et passionnels chez les milieux universitaires à son sujet, mais autre CHOSE motive son bannissement dans certains pays majoritairement musulmans. Le point commun entre l’Égypte du général putschiste SISSI , le régime usurpateur des Al-saud et de la Mauritanie sous un régime tribalo-féodal, est ce caractère allergique aux messages libérés pour leurs peuples respectifs. Tariq Ramadan est connu pour avoir un message pour plus d’engagement citoyen et d’ouverture à l’endroit de la jeunesse musulmane. Cet appel incite à une prise de conscience politique, sociale et intellectuelle pour réformer et participer à l’instauration d’un environnement plus JUSTE. Ah oui l’appel à la JUSTICE pour TOUS…?? Certains états majoritairement musulmans ont banni le mot JUSTICE pour Tous, de leur vocabulaire.  Ils nous ont habitués à être soumis et conditionnés à une lecture fataliste de notre sort. La pauvreté, l’éducation défaillante, les inégalités sociales, les pratiques esclavagistes et la mal gouvernance sont le fait du hasard ou dans l’ordre « des chanceux et des malchanceux ». Et toute voix qui éveille et interpelle les peuples en sommeil pour plus d’exigence citoyenne et participative, serait prise comme subversive et menaçante  pour un ordre étatique INJUSTE. Dans notre époque numérique et globalisée, la tromperie légendaire pour diriger tranquillement par le contrôle exclusif de la PAROLE, est devenue utopique. Par exemple, l’écrasante majorité des mauritaniens ayant accès aux canaux  modernes d’information, peut citer Tariq Ramadan, mais peu de gens peuvent se rappeler d’un seul propos d’une teneur intellectuelle marquante tenu par notre général Ould Abdel Aziz depuis son irruption publique dans le paysage politique mauritanien….par deux  coups d’état (2005 et 2008).

Mr Tariq Ramadan , le peuple mauritanien ne se reconnaît pas dans la décision de votre expulsion. 


K.S