​Urgent : arrestation de Diop Amatidjane, troisième vice-président d’Ira-Mauritanie

Aux alentours de 9h, ce matin 30 juin 2016, six éléments de la police mauritanienne, en civil, ont inverti le domicile de Diop Amatidjane, troisième vice-président de l’Initiative pour la Résurgence du Mouvement Abolitionniste (IRA). Sans aucun mandat de perquisition, ils ont forcé sa porte et mis aux arrêts. A cette heure, on ignore le lieu de sa détention et le motif de cette énième agression contre les responsables du mouvement abolitionniste. Rappelons qu’il n’y a pas encore un mois que Biram Dah Abeid et Brahim Bilal, respectivement président et premier vice-président d’Ira-Mauritanie ont été remis en liberté après plus d’une année et demie de détention. Il faut dire qu’avec cette nouvelle arrestation, le prochain sommet arabe risque de très grandes perturbations. Les militants d’Ira sonnent la mobilisation des troupes.
Mamadou Kalidou BA

Publicités

27-06-2016 05:39 – Mauritanie : incendie et fortes explosions dans une caserne à O. Yenje

image

Saharamédias – Un incendie à l’origine de fortes explosions s’est déclaré dimanche soir dans une caserne située dans la ville de O. Yenje, wilaya du Guidimakha.

Selon des sources locales, les explosions qui se sont déclarées dans un dépôt de munitions de l’armée dans cette localité ont entraîné une psychose au sein de la population qui aurait été évacuée de crainte que l’incendie ne se propage aux habitations et l’électricité a été coupée dans la ville.

Selon une source locale qui a souhaité garder l’anonymat, la très forte chaleur dans la ville est à l’origine de l’incendie.

Selon toujours cette même source l’incendie n’était toujours pas maîtrisé à 1h ce lundi.

On ignore encore la nature des dégâts subis depuis le déclenchement de cet incendie. Les autorités sont intervenues pour évacuer les populations afin d’éviter une catastrophe.

Crédit source : http://www.cridem.org

La contribution de Traoré Gaye: la stratification sociale entre africains, les « Purs » et les « Impurs »

image

C’est bien et même judicieux de  dénoncer toutes les formes d’injustice  que  le peuple noire a subit  , l’esclavage des arabes  sur  les noirs n’est pas aussi médiatisé   comme celui  du commerce triangulaire ! A dénoncer et  à exploiter scientifiquement  sans  haine ni esprit de revanche ! Pour les chercheurs , des document scientifiques existent   du Soudan  à Tombouctou , en passant par Saint  Louis et ses archives coloniales! Mais pour moi  en tant responsable associatif ARMEPES :www.mauritanie-egalite.org ,  il  faut aussi dénoncer   cette stratification   qui touche  certaines sociétés africaines  en PURS et en IMPURS ! Dans certaines sociétés  que je connais , Aujourd’hui encore des gens sont considérés commes esclaves car leurs ancêtres   ont  vendus ou capturés  et  leur patronyme s’est trouvé modifié , leur lignée cassé  donc table rase de leur passé, ce débat   comme   à prendre  place  dans ma communauté  soninke ou sarakolé  quoi  que timide mais encourageant.Le’sclavage  entre africains doit être   dénoncé sans complaisance ,   Nous ne disons pas  qu’il faut faire table rase de l’histoire , il faut faire face à l’histoire  des razzias , de destruction  de villages  du sud mauritanien   avec des razzias arabo-berbères ,  certains villages ont été détruit  deux à trois fois ! Dans un  autre village  de Mauritanie   qu’on appelle   DJEO  , il  y a dans  une grotte  un estuaire  suite  à la fuite  devant  les razzias ,   les femmes et  les enfants de ce village  avait trouvé refuge  dans  une grotte , mais ils ont été asphyxié par les criminels  arabo-berbères !Aujiurd’hui encore   en passant par la Mauritanie, la Guinnée Bissao, la Gambie , la Guinnée  Conakry  , le Mali , la Mauritanie , le Niger  des noirs prennent d’autres pour des esclaves , des africains prennent d’autres africains pour des esclaves !voir lien :http://cridem.org/C_Info.php?article=676854.
La criminalisation de l’esclavage et des tribunaux   institués en effet  en Mauritanie   traduit   la survivance chez nous  cette pratique  en 2016 , comme   par faire  savoir  à nos familles de marabouts , de notables , de propriétaires terriens , qui  ont  profité  du malheur des gens ,  et continue de s’en enorgueillir :  une fois  sur TéléSud , un  écrivain d’origine peulh de la place , soutient  qu’il est noble  car pour lui son grand père  a islamisé l’Afrique de l’Ouest !  Là  n’est pas le problème , en Afrique  quand on  est noble   c’est par  rapport  aux esclavages !Il aurait pu dire , je suis  descendant  d’une famille d’érudit musulman , comme HAMPATE BA…C’est aux yeux des africains d’abord   qu’il faut   sensibiliser , on ne peut   être  pour la justice  à la carte , ou les dénonciations à la carte!  ARMEPES dénonce toutes les injustices même celles   qui nous concerne!
Dans certaines villages mauritaniens , l’appellation QUARTIERS DE NOBLES et QUARTIERS  D’ESCLAVES  n ‘a commencé   à   être éviter   que récemment  car  ça commençait   à toucher la paix sociale : la jeunesse d’extraction servile ne  supportant  cette appelation de Quartier d’esclaves !  NOUS VOULONS LA LOUPE  SUR NOS MAUX , LA FUITE  EN  AVANT  EST POLICITIENNE ! L’INJUSTICE  N’EST PAS CLIVANT , ELLE TOUCHE LA DIGNITE  DE L’HOMME! Certains de nos grandes figures de l’Afrique de l’Ouest  sous le prétexte de combattre  les colons  n’étaient  là  que pour le commerce des esclaves car un  arrêtés coloniale français   voulait   arrêter cette  pratiques cruelles , mais le LOBBYING des  familles maraboutiques et des grandes tribu maures  de Mauritanie  ainsi  que leurs semblables  du côté Sénégalais , malien   , pour celui   à qui cette découverte cause des urticaires , il  peut aller vérifier  les archives coloniales de la sous -région Ouest africaine ! Il tombera de nu !Cessons d’être Hypocrite et   DE PLEURER COMME LA PECHERESSE REPENTIE ! Faisons de  collogues, des séminaires , publions des essais   ça reste pour la postérité !

TRAORE GAYE
SG ARMEPES  SECTION FRANCE :www.mauritanie-egalité.org

L’IRA-Mauritanie, le discours de la vice-présidente Coumba Dada Kane aux États-Unis.

image

مـــــــــبـــــــادرة إنـبــعـــاث الحــــركة الانعــــــــــتـــــــاقـــــــــية
INITIATIVE DE RESURGENCE DU MOUVEMENT ABOLITIONNISTE EN MAURITANIE
IRA – Mauritanie

Messieurs et Mesdames les responsables du Prix James Lawson,
Mon Révérend,
Messieurs, Mesdames,

Je viens de la Mauritanie, pays où sévissent encore  l’esclavage et le racisme institutionnalisé par l’Etat. Pays que la Fondation Walk Free a classé à la peu enviable pool position en matière de prévalence de l’esclavage (4% de la population). Pays dont le régime a organisé 1989 le massacre puis la déportation hors de ses frontières d’une grande partie de sa composante négro-africaine.

Je viens avec mon collègue Abidine Merzough, recevoir le Prix James Lawson décerné à l’Initiative pour la Résurgence du mouvement Abolitionniste (IRA) pour sa lutte pacifique contre l’esclavage et le racisme d’Etat. C’est un honneur pour nous, militantes et militants d’IRA de marcher dans les pas de Martin Luther King et de son compagnon et ami le Révérend James Lawson. Honneur pour le symbole que représentent  ces grands hommes mais honte pour notre pays, que nous aimons tant. Honte pour l’image que donnent de nous les esclavagistes et les racistes en ce début du 21 ème siècle.

Malgré l’énormité et l’abomination du crime que constituent l’esclavage et le racisme, notre organisation, IRA, a toujours adopté des méthodes de lutte pacifiques et non-violentes. Contre la violence policière, contre les campagnes de diffamation et de dénigrement, contre le lynchage médiatique pour lequel l’Etat mauritanien mobilise ses relais (journaux, site, radio, télévision, mosquées…) nous opposons des sit-in, des marches, des rassemblements.   D’ailleurs, c’est à la suite d’une caravane pacifique organisée pour dénoncer l’esclavage foncier et les expropriations foncières dont sont victimes les esclaves et anciens esclaves mais également les paysans negro mauritaniens des vallées fertiles que notre président, Biram Dah Abeid et notre vice-président, Brahim Bilal, viennent de purger 18 mois de détention arbitraire et particulièrement éprouvante. Ils viennent juste d’être libérés et ils m’ont chargée de vous transmettre leurs plus vifs remerciements et leur profonde gratitude.

Le vice-président d’IRA, Brahim Bilal Ramdhane  avait assisté ici,  à votre généreuse  invitation, à votre FSI en 2013 et il avait partagé avec les participants toutes les méthodes de lutte pacifique que nous utilisons pour dénoncer l’esclavage sous toutes ses formes. Cette visite, comme le sera ce prix, a été d’un très grand bénéfice pour le combat d’IRA. Nous vous en remercions, encore une fois.

Vous avez combattu pour les droits civiques aux Etats Unis. Droits civiques pour les Noirs américains, descendants d’esclaves ayant recouvré leur liberté après l’abolition de l’esclavage, un siècle au paravent.   Chez-nous, en Mauritanie, la criminalisation de l’esclavage remonte à août 2015 ! Nous sommes donc très loin du recouvrement des droits civiques effectifs pour les descendants d’esclaves et encore plus loin pour les esclaves eux-mêmes.

En Mauritanie des lois ont été votées pour déclarer l’esclavage « crime contre l’humanité » mais pas le moindre début d’application de ces lois n’a été observé. La cause en est simple: l’Etat, qui a été obligé de faire voter ces lois grâce à la pression de nos luttes mais aussi grâce à la pression de l’opinion internationale dont vous êtes l’une des meilleures illustrations, est entre les mains d’esclavagistes et de racistes notoires.

La problématique de l’esclavage s’accompagne de la persistance de l’impunité des auteurs de crimes et de déportations massifs et racistes – résultat de la tentative de génocide contre les populations negro mauritaniennes. Les rescapés, les veuves, les orphelins et les défenseurs des Droits humains attendent la vérité, la justice, la mémoire et les réparations pour les victimes et leurs ayant droits.   

Votre Prix et votre invitation à cette tribune nous font chaud au cœur et nous encouragent à continuer à nous battre, de façon pacifique, contre l’esclavage et contre le racisme d’Etat. IRA vous en remercie encore une fois.

Boston, 22 juin 2016
Coumba Dada Kane, Vice-présidente d’IRA

Événement : l’ouverture du nouvel aéroport de Nouakchott.

image

Info pratique : le nouvel aéroport international de Nouakchott dénommé #OUMTOUNSI est inauguré ce jour 23 juin 2016. Il est situé au Nord à 25 km de la capitale mauritanienne . La nouvelle infrastructure est annoncée très moderne en répondant aux standards mondiaux en matière aéroportuaire. Espérons que son entretien sur le long terme sera assuré comme il faut.

BONNE OUVERTURE.

-K.S-

Communiqué de soutien à Ahmed Jiddou de IRA France-Mauritanie

image

IRA-France – Suite à l’agression injustifiable de Ahmed Jiddou fils de Leïla et Biram Dah Abeid, l’ensemble des adhérents et des membres du Bureau exécutif d’IRA France-Mauritanie, tient à leur exprimer son entière solidarité et soutien.

Nous tenons à renouveler notre ferme détermination à dénoncer systématiquement toute exaction commise à l’encontre de la famille de Biram comme à l’ensemble des militants d’IRA en Mauritanie.

Le Bureau exécutif d’IRA France-Mauritanie