Rétro :Un cri osé à tout le peuple noir… « Nous sommes Un Modèle en Soi, et non Une Copie »

image

De Michelle Obama, la première dame des États Unis à ma petite cousine lambda dans un village africain en passant par la top modèle black mondaine, une petit constat semble m’intriguer dans mon for intérieur sur le port des perruques et autres rajouts aux tresses. C’est par la tête et précisément le visage qu’on reconnaît et identifie la personne en face physiquement ou sur support quelconque. Nous et nos femmes noires gagnerions mieux en assurance si nous revoyions l’image modélisée qu’on se fait de la beauté physique par le port de ces faux cheveux aux origines douteuses.

Étant noirs, ce qu’on pourrait faire de nos traits physiques peut avoir un certain sens pas neutre, notamment sur nos aspirations d’identification et des ressemblances à un modèle espéré non avouable explicitement. Comme la dépigmentation de la peau, les rajouts de ces touffes postiches pourraient s’apparenter à l’expression d’un certain complexe qui affecte l’identité physique du black. Le roi de la pop, feu Michael Jackson qui avait été idolâtré par des millions de personnes dans le monde, me paraît incarner le summum de cette agression contre le corps de l’Homme Noir.
Nos traits physiques (cheveux crépus, peaux noires et d’autres) ne sont en aucun cas d’éléments incarnant une quelconque damnation de l’Homme Noir. Être totalement noir par ses traits naturels serait honorable qu’être faussement autre chose par un semblant complexe banalisé à travers l’espace et le temps. Dans cette optique, le vrai handicap serait plutôt le refus d’assumer nos traits, mais non de garder notre look afro et naturel partout en vrai.

Par un vrai-faux look, nous nous idéalisons un aspect physique modélisé calqué sur les peuples blancs dont certains milieux se verraient bien comme le Modèle à envier. Les racistes qui hiérarchisent les peuples ne sont pas sans doute insensibles aux données physiques et innées des uns et des autres, et par la fuite obsessionnelle de notre physique naturel, nous légitimerons leur logique idéologique de l’original et la copie, du modèle et l’imité, du vrai et le vrai semblant…etc. Il est plus que nécessaire qu’on concorde notre « contenu » ( éthique, intelligence et cultures) avec notre « contenant » (corps et traits physiques naturels) et avec fierté en admettant nos imperfections intrinsèques à l’espèce humaine dans les deux cas (« contenu et contenant »). Apprendre et acquérir toutes les sciences dans le but d’atteindre le bien-être individuel et collectif sur terre ou l’au-delà pour certains (croyants), semble être une essence universelle en fonction du degré d’évolution des peuples. J’admettrais volontiers, les différences d’évolution par rapport à certains aspects du « contenu » à améliorer mais vouloir tordre le « contenant » à l’image d’un supposé modèle original fausserait le vrai de notre Être Noir.

Certes, il serait sensé et compréhensible de voir une soeur noire et musulmane ou même chrétienne portant le voile pour ses convictions religieuses que l’habillage complexé par une fausse chevelure pour paraître à l’image de l’autre vue comme « Le Modèle Naturel ». En dehors de l’élément religieux selon les milieux, nos cheveux naturels peuvent être bien entretenus et gardés fièrement en état, ce qui garantirait une certaine cohérence entre notre Être Noir et notre apparence naturelle.

Je concluerai par cet échange imaginaire par rapport au sujet:

Ma soeur pourquoi portez – vous ces faux cheveux aux origines douteuses..???

Elle répondrait: mes cheveux sont crépus…!!!

Je dirais: vos cheveux crépus font votre Être donc avec vos mèches vous seriez moins vous même et faussement quelqu’un d’autre.

Elle dirait: c’est mieux avec les mèches…!!!

Je repliquerais: vos cheveux crépus naturels sont-ils une damnation divine pour vous…??? Sentiriez-vous vrai avec ce look artificiel contrastant avec ce que vous êtes en vrai..???

Elle dirait: vos questions me perturbent et j’y penserai en profondeur…!!!

Je dirais: je compte sur vous…ma soeur…!!!

SoninkIdees-J’ose by K.S

25-11-2015 15:51 – Communiqué de presse: Une délgation des FPC rend visite à Biram Dah Ould Abeid et Brahima Ould Ramdane à la prison civile de Nouakchott

image

FPC – Une délégation des Forces Progressistes du Changement (FPC) conduite par le Vice- président et secrétaire national à l´Organisation et à la formation politique le camarade Mamadou Wane, accompagné du Secrétaire général le camarade Mouhamed El Makiyou Dia, du Secrétaire national à la culture le camarade Hachim Diacko et du Secrétaire général adjoint de la Fédération de Nouakchott le camarade Hamath Diallo, a rendu une visite de courtoisie aux leaders de l’ IRA détenus à la prison civile de Nouakchott ce lundi 22 novembre 2015;

l’objet de la visite était de leur exprimer la solidarité et le soutien moral du parti FPC.

Le président Biram Dah Ould Abeid et son vice -président Brahim Ould Ramdane ont à leur tour fait part de leur satisfaction pour ce déplacement.

La lutte continue!

Nouakchott le 23 novembre 2015.

Le département de la communication.

http://www.flamnet.info

Source crédit: http://www.cridem.org

SoninkIdees-J’ose by K.S