Un dossier judiciaire devenu un boulet rouge…. !!!

image

Ce jeudi 20/08/2015 correspond au code J282, c’est-à-dire 282 ème jours depuis l’arrestation du leader abolitionniste d’IRA-mauritanie Biram Dah Abeid, son vice-président Brahim Ould Bilal Ramdhane et Djiby Sow élargi provisoirement pour raison sanitaire.

Avant ce #J282, il est important d’observer certains éléments de l’actualité récente chez le pays des sables mouvants. D’abord, les officines des renseignements généraux qui contrôlent le vrai Pouvoir-État pensent trouver une fenêtre intéressante afin d’organiser l’appel du procès des détenus d’opinion d’Aleg. Le régime du président du général Abdelaziz semble avoir comme l’une des priorités de son deuxième mandat, l’élimination et l’écrasement du mouvement abolitionniste IRA-MAURITANIE qu’on refuse toute reconnaissance officiellement. Quand le Raïs disait éradiquer les extrémistes qui menacent la dite paisible cohésion nationale, ce sont les courageux militants anti-esclavagistes qui étaient visés en premier lieu. L’ordre politique avait été lancé par la provocation du 11 Novembre 2014 à Rosso, suivie de l’arrestation des responsables de la caravane initiée contre l’esclavage foncier dans certaines localités du Sud mauritanien.
L’écrasement promis contre « les extrémistes » s’est transformé en une cavale politique contre Birame Dah Abeid et ses camarades. Il s’en est suivi un procès tenu à Rosso ayant donné un verdict qualifié de politique par tous les observateurs le 15/01/2015. 
À la suite de cet ordre politico-judiciaire, la machine de contre Droits s’est mise en place, et finalement toutes les décisions prises dévoilent le caractère inique et injuste de la procédure. Les séquestrés défenseurs des droits humains sont transférés à Aleg, par la volonté venant d’en haut voulant un isolement de leur cas, mais peine perdue.
Entre temps, le 26/03/2015 il a été intimé à une ligue des Ulémas mauritaniens pour émettre une Fatwa qui rend désormais Haram l’esclavage et ses diverses séquelles. Cette Fatwa contredit le discours officiel niant l’existence même de l’esclavage en Mauritanie, mais derrière ces manoeuvres, on sent l’activisme des services de renseignements qui croient traiter superficiellement l’épineuse question de l’esclavage sans la participation des vrais abolitionnistes. L’affaire des quelques centaines de filles envoyées en Arabie saoudite dans des conditions obscures, s’éclate face au monde entier, et les plans concoctés par les limiers du général prennent un autre coup. Encore un appui aux thèses des abolitionnistes qui sont traqués et emprisonnés.

À l’assemblée nationale, les députés sous ordres s’embrouillent dans un énième projet de loi contre l’esclavage, relevé au degré de crime contre l’humanité. Encore drôle d’histoire, un crime contre l’humanité se pratiquait dans notre pays dont les officiels chantent que l’esclavage n’existe pas et que les défenseurs des droits humains sont traités d’extrémistes qui complotent avec les ennemis extérieurs du pays.

Ces derniers jours, à l’annonce du procès en appel, les détenus et leurs avocats déclarent boycotter, car la procédure suivie depuis était illégale. Les services secrets qui sont à la manette pensent que tout Cri est à contrôler, et un responsable occidental défenseur a été piégé et refoulé de Nouakchott ces dernières heures pour cause de Visa. Une fois de plus par amateurisme, toute décision prise ici et là, conforte les thèses des défenseurs des Droits humains et divulgue la stratégie de fuite en avant des autorités.

Et demain inch’Allah le jour du code J282, on peut s’attendre au summum du boulet traîné depuis plusieurs mois.

#J282

SoninkIdees-J’ose by K.S

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s