Un cri osé: L’honneur d’être la victime… Triste de nous…!!!

image

La trouvaille chez le « Mauritanien Sous Opprimé », on se sait les bourreaux connus de tous mais inattaquables et inatteignables, et on se dispute le statut de la victime. Comme si pareil statut serait une valeur ajoutée pour la notoriété des uns et des autres. Comme par hasard entre les lignes, on tend à nous faire comprendre qu’un Haratine ne peut être que l’instrument des bourreaux contre la seule vraie victime selon légende enchantée. Si certains Haratines doivent avoir la conscience troublée par rapport aux années de règne Ould Taya, il est aussi temps que toutes les composantes nationales fassent un sincère examen de conscience sur l’indifférence totale à la condition des Haratines avant même l’indépendance. Le joug esclavagiste qui sévissait sur le peuple Haratine était un déni d’humanité et sa non prise en compte par l’élite intellectuelle negro-mauritanienne très tôt fut un loupé manifeste qu’il faudrait accepter un jour. Entre le déni historique d’humanité par la chosification (l’ordre esclavagiste) de toute une couche sociale sans soutiens et l’oppression sanguinaire mais circonstancielle d’un régime particulier, laissons libre jugement à nos consciences respectives. À la naissance de la Mauritanie en 1960, un pacte non écrit liait les milieux dominants de toutes les communautés nationales ignorant les droits sociaux et politiques l’écrasante majorité du peuple d’extraction servile. Cette injustice légendaire nous suit et nous suivra pour longtemps, et pour certains d’entre nous, un élément d’origine servile en l’occurrence un Haratine ne mérite pas l’honneur d’être emprisonné dans un même lieu que certains illustres bagnards. Nous sommes victimes de nos contradictions troublantes…. !!!

SoninkIdees-J’ose by K.S

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s