Diko Hanoune, décrié mais franc, honnête et cohérent, et on demanderait autant à ses détracteurs acerbes.

image

Ces derniers temps, les supports numériques de certains militants anti-esclavagistes et abolitionnistes, sont victimes d’un acharnement attentatoire sabotant leurs activités cyber-militantes. Parmi ces engagés inconditionnels et sincères, on peut citer Diko Hanoune, le célèbre blogeur et un des responsables du mouvement AHME (Association des Haratines de Mauritanie en Europe). Mr Diko natif du Guidimagha mauritanien , en plus du sérieux sans langue de bois de son activisme multidimensionnel, a une singularité d’être de père Haratine, de mère Peulh et d’avoir grandi dans le milieu Soninké. Comme tout être humain, le premier de nos qualificatifs serait L’IMPERFECTION, et Mr Diko peut être qualifié de Tout sauf un faux semblant comme ceux qui adorent le double langage, les révolte sélectives, et les indignations à la carte teintées d’une certaine hypocrisie par évidence.

Pour tout mauritanien victime non imaginaire connaissant les réalités dans nos contrées et attentif aux sorties intempestives et orientées des certains engagés conditionnels, il est de loin préférable d’avoir affaire à la sincérité des certaines intrusions évitables de Mr Diko Hanoune  que la mauvaise foi des spécialistes du système caméléon. En Mauritanie, si l’ordre racialiste peut permettre une relative lecture binaire d’un Bloc Noir lésé en droit et en opportunités  par rapport à un autre Bloc Arabo-berbère sur les affaires publiques, il est tout autant vrai de reconnaître sincèrement le même mécanisme dans l’ordre féodal. Ce dernier comme l’ordre racialiste, se nourrit de la même source qui est le déterminisme faisant que l’extraction sociale d’un individu lui garantit un statut de super-citoyen. Ce statut a une prégnance sur l’élément politique, administratif, social et sociétal. Les corps judiciaire, sécuritaire et civil sont conditionnés selon les statuts de citoyens , et les possibles différends entre les uns et les autres  sont traités en fonction du poids d’un Nom de Famille, d’une Caste donnée, d’une Alliance ou d’une Subordination d’un subalterne. Et si Mr Diko dénonce des faits de ces genres, tous mauritaniens sincères (Noirs et Blancs) se doivent de lui reconnaître une certaine cohérence dans son engagement contre toutes les injustices, même  n’étant pas forcément d’accord avec la forme. Mais malheureusement on s’offusque de cette sincérité en tordant nos consciences et nos références supposées  intellectuelles, afin d’attaquer, de diffamer et de SALIR pour défendre un Nom de famille et les Alliés participant à l’Ordre étatique injuste qu’on se permet hypocritement de dénoncer depuis Paris et ailleurs en Occident.

Ceux qui pensent SALIR Mr Diko, disant qu’il serait devenu chrétien, doivent nous édifier en dévoilant leur pensée sur le christianisme et son incidence possible  sur l’engagement d’une personne quelconque. De ce fait, que Diko soit chrétien ou pas, on saura si ceux qui vivent et sucent dans l’environnement accueillant majoritairement chrétien auront la dignité nécessaire d’abandonner Tout du Chrétien en Occident.

En Occident, en particulier en France avec laquelle  l’histoire coloniale nous as liés, si l’ordre féodal moyenâgeux revenait, tous ceux qui parmi nous (Noirs) jubilent d’une ascendance Super noble pour gonfler leur Sur Moi mesquin, ne seraient même pas comptés parmi les serviteurs du tiers État. Cette France républicaine qui nous permet les facilités d’un accomplissement personnel  (études, diplômes, qualifications, travail, soins, etc…) ne fut pas possible sans une déstructuration d’un certain Ordre Féodal qui ne reconnaissait que LES PRIVILÈGES DE NAISSANCE POUR CERTAINS  à la place DES DROITS POUR TOUS. À partir de ces constats, une honnêteté intellectuelle doit d’être une valeur cardinale et réflexe quand les pratiques féodales et esclavagistes sont indexées dans nos contrées. Il y en a parmi nous, qui ont une gêne suspecte quand les Mots Esclavagiste et Féodal sont liés pour décrire le Mal Mauritanien, et pourtant ils sont très éloquents et à l’aise avec d’autres termes, comme système étatique raciste, système beydane esclavagiste ou régime discriminatoire et anti-Noir. Et au contact de nos soutiens humanistes en Occident, on voudrait faire croire qu’en Mauritanie, il y’a les méchants arabo-berbères pratiquant l’esclavagisme sur les haratines (Noirs) et le racisme contre les Noirs en général. Pourtant en toute sincérité, une Mauritanie esclavagiste est foncièrement féodale à travers les différents segments; tribal, ethnique, communautaire et sociétal. Comme aussi, une Mauritanie sous ordre étatique raciste ne peut qu’être forcément clientéliste en soignant les privilèges exclusifs et transcommunautaires des milieux dominants. Finalement, les injustices de fond qui rongent et sabotent l’État de droit et la plénitude de la citoyenneté, dépassent la lecture simpliste et ressassée du Tout Noir Victime et Tout Arabo-berbère Méchant. L’activisme de Mr Diko et ses camarades s’inscrit dans une approche transversale par laquelle les injustices et leurs auteurs de tous bords n’ont pas de couleurs, d’ethnies, de tribus ni de communautés particulieres. Ceux qui font régner l’ordre féodal sur le matériel et l’immatériel dans les contrées negro-mauritaniennes au nom d’une Notabilité ancestrale et coutumière, ne sont pas plus humanistes, plus citoyens, plus accueillants, plus solidaires et plus progressistes que ceux qui, parmi les arabo-berbères, se basent sur des références racialistes et esclavagistes concernant les affaires étatiques.

Pour finir, on osera un petit rappel à ceux qui croient sanctuariser leurs proches qui s’entretiennent et se recyclent au sein de tous les régimes qui se sont succédés en Mauritanie. Ils se permettent avec éloquence de critiquer et de traiter de tous les noms, certains hommes politiques français de gauche jusqu’à l’extrême droite pour leurs pratiques, leurs positions politiques et leurs idéologiques à l’intérieur ou l’extérieur de la France. Mais subitement, les mêmes critiques venant d’autres à l’endroit de leurs proches dans le cadre public mauritanien, sont perçues comme des attaques familiales et des propos haineux et jaloux. De grâce, il est temps d’arrêter de compter 6 chez l’autre et 9 pour soi.

SoninkIdees-J’ose by K.S

Publicités

3 commentaires

  1. Pingback: Diko Hanoune, décrié mais franc, honnête et cohérent, et on demanderait autant à ses détracteurs acerbes.

  2. Vous êtes entrain de faire la promotion d’un aigri, qui insulte d’honnêtes citoyens, des familles entières alors qu’elles ne sont responsables de rien du tout, POURQUOI DIKO ne lutte pas contre l’esclavage depuis gorilake ou selibaby ou même à Nouakchott????????? posez vous les bonnes questions

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s