Un cri osé… !!!

AL-AZHAR et le voile… Le ridicule intellectuel….!!!

Il y’a quelques jours, une curieuse déclaration émanant de l’historique université d’Al-AZHAR en Égypte, souligne que le voile islamique n’est pas une obligation pour les croyantes. Apparemment pour les responsables actuels de cette institution religieuse sous l’ordre Sissiste depuis son coup de force contre Morsi , pensent que tous les soubresauts que vit le monde arabo-musulman de notre époque, sont liés au port d’un « fichu tissu » par la femme musulmane en tte liberté.
Alors observer de près, dans tous les pays à majoritairement musulmans qui sont secoués dans tous les sens, c’est l’exercice inégalitaire et injuste de « l’élément politico-religieux et social » qui est le noeud principal de toutes les catastrophes. L’État au lieu d’être articulé sur la JUSTICE, est devenu l’expression partisane des intérêts intouchables de puissants sur les faibles, concernant le matériel comme l’immatériel. Les palais dictent les sermons et les Fatwas aux Imams, et ces derniers sont parmi les plus fortunés du pays. Au final, tous ceux qui parmi les faibles et les démunis osent défier cet ordre injuste, sont considérés comme les gens de la FITNA. Et les égarés illuminés et frustrés vont se ruer vers les Dae »chiens » et leurs semblables qui nous salissent TOUS aux yeux d’autres peuples.

SoninkIdees-J’ose

Un cri osé… !!!

image

Tout est lié finalement, de la Case ou de la Tente jusqu’au palais ocre à Nouakchott…!!!

Le mode subversif est un moyen gratuit et efficace contre Tout ordre INJUSTE , qu’il soit ethnique, tribal, communautaire, sociétal ou étatique. Et Dieu sait qu’en Mauritanie, tous ces ordres cités s’entretiennent et s’articulent dans diverses INJUSTICES. L’ordre étatique qui a son coeur à Nouakchott, suit et traduit logiquement tous ces ordres à l’échelle nationale. Tout est relatif, les victimes et les méchants peuvent changer de camps et de couleurs en fonction des cadres de références; ethnie, tribu, communauté ou caste. Au final chacun voit et lit 6 ou 9 selon d’où il se trouve, et on veut hiérarchiser les injustices, ce qui est en soi INJUSTE pour tout Homme digne.

C’est ainsi la Mauritanie de 2015 où dire ouvertement « LES CHOSES » comme elles sont, est un Grand Péché.

SoninkIdees-J’ose

Mon frère palestinien, je souffre du silence de ceux qui te soutiennent

26 juillet 2015

image

Je m’appelle Abd Allah (Esclave de Dieu), je suis de la Mauritanie, un pays  que tu connais certainement. La plupart des pays arabes ont une image restreinte de ce pays qu’on a voulu celui du million de poètes. Beaucoup croient que ce pays n’est composé que des arabes. Je suis Halpoular, mauritanien natif  de la vallée que l’on surnomme le Fouta Toro.

 Mon histoire rassemble beaucoup à celle que tu vis dans ton pays. Depuis des décennies tu es victime de l’injustice et de la barbarie de l’entité sioniste d’Israël, soutenu par les pays européens et par les Etats unis d’Amérique,  sous l’emprise des hommes d’affaires Sionistes.

Mes bourreaux à moi ne sont pas Juifs. Ils sont musulmans comme moi. Certains ont commis le mal, d’autres ont gardé le silence. Notre religion nous enseigne que le silence sur le péché est un péché.

Mon frère palestinien, je te parle de mon pays, de ses habitants, de ses populations parce qu’ils te soutiennent dans ta cause à lutter contre l’injustice dont tu es victime. Pourtant je suis comme toi victime de cette injustice par ce peuple qui te soutient avec cœur, ce peuple qui marche pour toi, qui verse des larmes pour toi, qui voyage pour ta cause. Ce peuple qui te porte dans  son cœur comme moi, la victime qui te rassembles. Car moi aussi j’ai connu la déportation et l’exil, l’exclusion, le rejet et le racisme d’un système d’état dans mon pays la Mauritanie. Je suis victime d’un silence de la part de la population arabo-berbère, qui préfère pleurer pour ta cause que celle de ma liberté. Moi le voisin, à qui la charia a octroyé le droit de l’islam, le droit de parenté et du voisin.

Moi aussi je crois à ta cause. Et je crois à ta résistance et ta victoire proche. Je crois aussi à ta souffrance, quand tu es chassé de ta terre, quand ta maison est démolie par le juif ton bourreau. Je partage ta réaction et tes sentiments quand on confisque tes terres car moi aussi je possède des terres qu’on m’a confisquées pour l’attribuer à d’autres communautés et operateurs économiques.

Je suis croyant et je crois à la parole du prophète Mohamed (psl), qui  m’a enseigné que : «Les lieux dignes de faire l’objet de pèlerinages  sont : Al-Masjid al-Haram (la Mosquée sacrée de la Mecque), ma mosquée (d’Al-Medina) et Al-Masjid al-Aqsa (La mosquée sacrée de Jérusalem). ». Il s’agit de votre terre, la Palestine, la terre de Al-Qouds, la terre de Al-‘AqSâ, la destination du voyage de nuit de notre Prophète, c’est la Qiblah vers laquelle s’est dirigé le Messager de Allâh pendant dix-sept mois après l’émigration. Il s’agit de votre terre, ma terre, celle des prophètes et des messagers.

Vois-tu, moi aussi comme toi, après la déportation de plus 55000 familles de ma communauté vers le Sénégal et le Mali, après le génocide, qui a couté la vie à plus de 500 soldats et officiers, on continue de me confisquer ma terre, on continue de me rendre étranger dans mon propre pays.

Sais-tu mon frère d’El Qods, que beaucoup de citoyens de mon pays,  sont dépossédés de leur nationalité à travers un recensement biométrique imposé pour réduire les noirs en Mauritanie ? Comme moi tu sais combien de fois c’est douloureux, de perdre sa terre, son identité, d’être apatride dans sa terre natal. Une terre qui t’as vue naitre et grandir.

Sais-tu mon frère de la Palestine, que devant ce peuple qui manifeste pour toi, je n’ai plus de chance de prétendre à un poste de décision, ou de travail qui sied à mon profil. Un travail, qui devait m’assurer mon honneur, qui devait me permettre de faire vivre ma famille et de contribuer à la construction de mon pays.

Saches, que j’adhère à ta cause, car je suis musulman et le musulman est le frère du musulman, il partage son bonheur et son malheur et sa tristes ou douleur. J’adhère à ta cause car je suis palestinien, ta qibla fut mien avant celle de la Kaaba et le Prophète Mohamed (psl) ta béni à travers le cham.

Mon frère Palestinien, j’aimerais tellement que ceux qui crient et qui portent ta cause, puissent un jour prendre conscience que quelque part à quelques mètres  de chez eux, des hommes souffrent à cause de leur silence partisan.

Je sais que tu es très fort, et que tu vaincras un jour proche le sionisme. Car tu portes l’Héritage et la bravoure des prophètes.

Puisse Allah t’accorde son soutien.

Ton frère,

Oumar Amadou M’baye

Publié par Oumar Amadou M’baye à 15:09 

Crédit source: vaarough.blogspot.com

SoninkIdees-J’ose

25-07-2015 09:12 – Les Forces Progressistes du Changement (FPC) organisent leurs premières journées d’été à Sebkha [Vidéo & PhotoReportage]

image

image

Les Forces Progressistes du Changement (FPC) ont débuté vendredi 24 juillet leur Université d’été dans la moughataa de Sebkha. L’objectif visé est d’avoir « une avant-garde éclairée, informée et déterminée pour le travail que nous faisons. Un militant a besoin d’outils pour pouvoir sensibiliser et convaincre », a affirmé à l’ouverture Mamadou Wane, Secrétaire National à l’Organisation des Forces Progressistes du Changement (FPC).

Cette université d’été des FPC sera empreinte par des conférences animées entre autres par Samba Thiam, président des Forces Progressistes du Changement, Dr Alassane Dia, Coordinateur du Mouvement Touche pas à ma Nationalité ou encore Mamadou Kalidou Ba, militant et professeur à l’Université de Nouakchott.

« L’intérêt de cette université d’été est avant tout humain. Elle est innovante et moderne dans ses habitudes. Elle constitue un élément important (…) qui vise à favoriser une réflexion prospective chez les militants. Elle nous permet enfin de comprendre les tares et avatars de notre pays à travers des thèmes qui hantent encore l’esprit des Mauritaniens », a rappelé Hamady Sow, Secrétaire Générale de la Fédération de Nouakchott.

Lors de cette ouverture de l’Université d’été des Forces Progressistes du Changement (FPC), une minute de prières a été consacrée aux victimes des années de braise du régime de Maaouiya Ould Sid’Ahmed Taya. Ces journées d’été s’achèvent ce dimanche.

©Cridem / 25 juillet 2015

Crédit source: cridem.org

SoninkIdees-J’ose

24-07-2015 07:00 – Libre Expression. Appel « ramadanesque » du grand frère BALAS à son frangin Aziz

image

Balas – A mon frère coreligionnaire! Président Aziz ! Vous avez manqué de magnanimité, mais, il n’est pas encore tard.

Pourtant, Allah ! Soubhanahou wa Ta’ala, vous a créé les conditions idoines, pour le faire:

– l’immixtion, pour ne pas dire le devoir d’ingérence, désormais brandi par les chancelleries occidentales accréditées chez nous en Mauritanie et principalement, le pragmatisme de son excellence Larry André, ambassadeur des USA, dont la visite des conseillers à Djiby Sow dans vos geôles de Nouakchott, avait pratiquement conduit à sa libération,

– la position extrêmement claire du parlement canadien après celle de l’union européenne, qui ont tous réclamé, haut et fort, la libération immédiate des militants des droits de l’homme, BIRAM DAH OULD ABEID et BRAHIM OULD BILAL, embastillés par le verdict inique du tribunal de Rosso, pour s’être dressés contre l’anachronisme.

L’esclavage, étant la honte de l’humanité, doit être avec ses séquelles, éradiqué et leurs victimes indemnisées à la hauteur de leurs souffrances

– le tollé assourdissant de la multitude des organisations de droit de l’homme du monde entier,

– la peine emmitouflée dans tous les cœurs des mauritaniens honnêtes,

– et bien d’autres interventions diplomatiques qui vous ont été directement adressées;

Je m’en arrête là, alors que vous savez que je pourrai en égrener encore d’autres.

Au vu de tous ces éléments, qui alimentent les premières pages de plusieurs journaux de la planète, qui dépeignent honteusement notre pays, et lui collent tous les vilains qualificatifs. Il était espéré, qu’au début, sinon à la fin d’un mois béni de ramadan, de part la lourde charge de chef de l’état, d’une république islamique, allait vous pousser à faire preuve de MAGNANIMITÉ, pas pour les injures ni les fautes,faiblesses, qui auraient été commises par ceux-ci ou ceux-là, en plus des larcins déférés, mais, par ce qu’ils sont tous sous votre autorité.

– Djiby Sow est libre, mais ce n’est pas tout, évacuez-le dans les centres hospitaliers appropriés pour y subir le traitement de qualité.

– Les notables, chefs religieux et les braves femmes de THIAMBENE, sont également libres mais n’ont pas encore recouvrés leur droit incontestable, la mangueraie de leurs ancêtres.

– nos prisons, abondent d’étrangers, immigrants ouest-africains, incarcérés, la plus part du temps pour des broutilles; ce geste embaumerait nos relations avec leurs pays d’origine où vivent beaucoup de nos compatriotes.

– les propriétaires terriens de Dar El Barka, de Donnaye, de Doué ( Gourel Kossa ), de Aéré Mbar, de Ganki, de Mbagne, en un mot, de toute la vallée jusqu’à la partie ouest de Ould Yenze, menacés d’expropriation, doivent aussi bénéficier de cette magnanimité par votre volonté de discuter directement avec eux autour des projets d’aménagement que vous leur avez trouvé auprès des grands financiers extérieurs.

– votre magnanimité envers ces élèves mauritaniens qui ont échoué à près de 93% et qui, si l’on ne prend garde, constitueront, le terreau fertile du plus grand danger qui menace notre pays et toute la sous région, le terrorisme.

– votre magnanimité, comme lors de votre dernière visite dans les régions de l’est de notre pays où vous avez accepté le principe d’une discrimination positive , aux hommes d’affaires originaires de ces régions, parce qu’ils sont peu présents dans le milieu des affaires alors que les régions du sud n’en disposent même plus. Pour preuve, que sont devenus : SOKIMET de Kaedi, SNEL de BA BOCAR ALPHA, CHIPROCHIMIE de feu HADIYA KAW DIAGANA, ETS KOUNDIO à Nouadhibou, Ets OUMAR YERO DIA de Nouadhibou, Ets HAÏMOUD DIA au marche de la SOCIM à Nktt, SUPERMARCHÉ BALAS à Nouakchott, les rarissimes, commerçantes noires qui étaient les seules à avoir pignons sur rue au marché de la capitale de NKTT, comme KINNE SANGHOTT, FADOUMA KANE, ont été évincées. Dans le domaine de la santé, ont aussi disparues: la clinique BA BOCAR ALPHA ( La première des premières ), la clinique, SAHEL, de feu DR SY, la Clinique ADAMA DIANE, la clinique de feu Dr Ndiaye Ibrahima.

– votre magnanimité vers les malades de ces hôpitaux que vous visitez et où on ne vous montre que la partie visible de l’iceberg.

Savez-vous, qu’à l’hôpital national, une pauvre femme en crise d’accouchement, après être césarisée a été ramenée du bloc opératoire à sa chambre d’hospitalisation sans que la brèche crée pour extraire son bébé ne soit recousue; il a fallu la ramener au bloc après qu’elle ai perdu une grande quantité de son précieux sang;

– Inal, où la déshumanisation a surpassé tout instinct bestial; nous venons d’en être, hélas, édifié avec la découverte d’un dossier où l’atrocité, la barbarie, la cruauté, à notre connaissance, n’ont eu d’égal, nulle part au monde. La précision des noms des génocidaires est accablante parce qu’incontestable.

– enfin, votre brouille continuelle avec votre opposition; en pulaar, un proverbe dit: on ne peut pas applaudir avec une main. Faites, ici , aussi, preuve de grande magnanimité, en acceptant, le plus rapidement possible, de vous asseoir autour d’une table, avec vos frères de l’opposition radicale, même si je n’accepte pas ce qualificatif excessif, pour trouver ensemble un accord gagnant / gagnant, qui vous permettra de gouverner sereinement, démocratiquement, et, à elle, de s’opposer positivement, de manière constructive, et le grand gagnant sera notre Mauritanie.

Bref !, votre frère aîné que je suis, vous demanderai de revoir tout ce qui se fait dans ce pays sous votre magistère, pour lui éviter les foudres du ciel.

Vous le savez, certainement, Allah! Subhanahu wa taala, ne pardonne pas, à un dirigeant qui piétine les lignes rouges qu’il a édictées dans son coran en permettant à un musulman de verser le sang d’un autre musulman comme lui, de l’humilier et de lui détruire ses biens.

Alasan Hammadi Sooma Bah dit Balas

Nouakchott, le 23 juillet 2015

Crédit source: cridem.org

SoninkIdees-J’ose

Un cri de rappel historique… Usmane Dan Fodio de Sokoto

image

« Un gouvernement doit être fondé sur cinq choses :

– le pouvoir ne doit pas être donné à celui qui le cherche ;
– la nécessité de la consultation ;
– l’abstention de la violence ;
– la justice ;
– la bienfaisance. »

Usmane Dan Fodio, le fondateur et l’émir de l’empire Peul de Sokoto 18ème – début 19 ème siècle. Il fut connu comme un revivificateur de la Sunna authentique face aux dérives sectaires des milieux soufis en Afrique de l’Ouest.

Tous les éléments d’un État juste et responsable. En plus il ne s’était pas inspiré de la Grèce antique, pour penser ainsi.

SoninkIdees-J’ose

Le cri osé de Biram… !!!

image

«…L’Islam, ce n’est la parole, l’islam, ce n’est pas aller à la mosquée tous les vendredis comme une fête. L’Islam, c’est refuser de faire du mal à son prochain… » Biram DahAbeid, président du mouvement abolitionniste IRA-MAURITANIE, Prix onusien 2013 pour son engagement et actuellement en prison avec son vice-président Brahim Bilal Ramdhane depuis le 11/11/2014.

Veuillez écouter attentivement ses discours, vous verrez que tous ceux qui le traitent d’extrémiste ou indexent sa méthode, sont extrêmement « Autre Chose » en cachant leurs vraies intentions à son égard.

Seule la vérité est révolutionnaire… !!!

SoninkIdees-J’ose