01-06-2015 11:11 – Aleg : Les militants de l’IRA perturbent l’accueil présidentiel, Birame Dah ravit la vedette au président Aziz [PhotoReportage]

image

Elfoutiyou – Le président de la république Mohamed O Abdel Aziz est arrivé dans la capitale régionale du Brakna le jeudi, 28 Mai 2015 pour une visite de cinq jours. Arrivé vers 10 H à la piste d’atterrissage située à la sortie de la ville vers la base militaire d’Aleg, le chef de l’Etat a arpenté l’artère principale qui mène à l’intérieur de la ville où l’attendait une foule de personnes massée le long du goudron.

Le tout s’est bien passé jusqu’à l’arrivée du Raîss au niveau du siège de la BCI à Aleg. C’est là que les choses commencent à se gâter lorsqu’un groupe de jeunes militants de l’IRA surgit subitement de la foule et commencent à scander avec force « Zéro Aziz « , « Zéro Aziz  » suivi de « Vive Birame « , « Vive Birame ».

Le président est désorienté avec deux sons de cloche contradictoires auxquels ils ne s’attendaient guère. Il continue malgré tout son chemin. Arrivé devant la somptueuse Villat de Sid’Amin O Ahmed Challa où une foule immense scandait « vive Aziz », » vive Aziz », un autre groupe rejoint par le premier surgit encore et s’interpose entre l’équipe de la télévision et de la radio et le président en scandant des slogans hostiles au chef de l’Etat.  »

« Tu n’est rien », lui lance cette femme qui tente vainement de se jeter sur lui. Et la tension monte, la sécurité présidentielle se resserre autour du président qui est encerclé. Au virage qui mène à la résidence du Wali où doit séjourner le président, surgit un troisième groupe de protestataires antiabolitionnistes.

Le plus important en terme de nombre celui-là. Des femmes et des jeunes scandent une banderole géante de l’IRA à l’effigie de son leader, des posters du trio Birame, Brahim O Bilal et Djiby Sow et « zéro Aziz « , « zéro Aziz « , « libérez Birame », « libérez Birame », « libérez Brahim », « libérez Djiby Sow ». Les trois groupes se rejoignent et scandent en concert les mêmes slogans.

« Aziz, président Bassiste « ,  » vaut rien  » entre autres slogans d’une rare violence verbale et hostiles au président. La foule, les forces de sécurité, surprises et prises de court est entrain d’observer avec étonnement les militants de l’IRA qui ravissent la vedette aux supporters d’Aziz. Les militants de l’IRA foncent vers la tribune officielle de la place de l’indépendance sans soucier des canons du BASEP scandant « libérez Birame », « libérez Birame ».

A ce moment le président était déjà à l’intérieur de la résidence ruminant sa colère. Lorsque le cortège présidentiel sort de la résidence pour la visite des centres d’intérêt, le BASEP éprouve d’énormes difficultés pour frayer un chemin pour le Raîss devant l’embouteillage et le cafouillage monstre provoqué par les manifestants de l’IRA qui ont réussi un coup médiatique monstre.

Les militants de l’IRA continuent de mener la danse. Journée folle et indescriptible qui a prouvé combien de fois les militants de l’IRA sont intelligents. Les militants de l’IRA sont venus de Nouakchott la veille et se sont faits très discrets en se dissimulant dans la masse sans faire le moindre geste pour ne pas attirer l’attention des services de renseignements. Ils ont attendu le bon moment pour agir.

Immédiatement après le coup de l’IRA, les policiers pointés du doigt par le président sont écartés du dispositif sécuritaire. Dans toute la Wilaya, le spectre de l’IRA plane désormais sur le reste de la visite de Mohamed O Abdel Aziz.

Source crédit :cridem.org

SoninkIdees-J’ose

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s