L’activisme contre les réflexes et les mentalités liés au féodalisme chez les communautés noires de Mauritanie est-il un fonds de commerce…???

Nous ne sommes pas actifs dans l’objectif d’attendre je ne sais quel titre ou récompense de qui que ce soit. L’objet de fond de notre approche s’inscrit sur la sensibilisation, la parole de vérité et la cohérence de ce qu’on croit juste à toutes les échelles. En matière de féodalisme d’aujourd’hui , tout est presque question de mentalités diversement appréciées selon notre cadre de références et notre degré de conscientisation dans un environnement global au-delà de nos communautés qui d’aucuns croient bonnement figées. Un travail de conscientisation est salutaire et urgent avec courage et constance pour ceux qui sont stigmatisés par déterminisme malsain à travers des statuts sociaux et coutumiers qui conditionnent les uns pour et par rapport  les/aux autres. Ceux parmi ces stigmatisés ayant conscience que le socle de fonctionnement de la société s’articule en partie sur une certaine perpétuation du déshonneur et de l’indignité qu’on veut admettre comme étant le prestige de toute la communauté dans le temps et l’espace. Pour changer les mentalités, il faut accepter et oser de questionner ce qu’on fait dans ce système qui prédestine l’homme et brime ses potentialités innées et uniques à chaque Être. Revoir tout qui relève du symbolique souvent très connoté au fond, et surtout rester dans le cadre « du pour » soi-même mais jamais « du contre » quelqu’un de particulier. En effet, cet activisme ne suit pas une logique d’une victoire contre quelqu’un mais vise la vulgarisation de ce qu’on veut sacraliser en criant à la haine et à la division au sein de la communauté dite soudée et honorable. Ce travail se fera en bonne intelligence avant tout par tous les épris de justice et d’égalité sans artifices inhibiteurs non sincères. Dans cette logique, personne n’est à la chasse d’un succès ou d’un quelconque profit matériel et immatériel en interne ou en externe. Ceux qui attendent qu’on leur montre un esclave attaché chez son maître dans un village soninké ou peul pour bouger sont implicitement insensibles aux réflexes féodaux et stigmatisants en filigrane dans nos rapports de la vie en communauté. L’esprit d’un acte vient avant l’acte même, et notre travail n’est pas forcément d’extirper de têtes de gens ces mentalités mais de les rendre caduques à terme dans la réalité de ce qu’on a en commun de symbolique pouvant être trop connoté. Si la dite harmonie sociétale et sociale peut être menacée par un tel activisme de conscientisation, ce qu’on n’aurait pas bien ficelé ses fondements sur des références saines prenant en compte la dignité de tous les Hommes en droits et devoirs. L’Homme est un Être digne par essence émanant de Son Créateur Unique ALLAH, donc l’indignité l’affectant venant d’autres humains ne peut être que passagère en fonction des circonstances

SoninkIdees-J’ose

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s