L’Afrique Noire n’a pas mal qu’à son Sud… !!!

image

Très loin du terrain sud africain, j’ose croire à une certitude au moins, c’est que les chassés et traqués dans le pays de Madiba sont tous presque africains et noirs, à en croire les images terrifiantes sur les TV du monde. Des scènes cruelles avaient été vues en Angola il y a moins de 5 mois, où des ressortissants Ouest-africains avaient vécu l’enfer de la part de leurs semblables de peau. Dieu sait que d’autres cas similaires peuvent être cités à travers l’histoire sur le continent, par exemple le cas ivoirien en voie de guérison, où il a fallu une quasi guerre civile,et une rébellion en coupant le pays en deux, afin que les nommés autochtones admettent la promotion politique d’une personne dite d’origine étrangère (Alassane Ouatara), vers le sommet de l’Etat. Cette Afrique noire, martyrisée, pillée et dominée par d’autres venant d’autres horizons lointains, ne semble pas s’accepter elle-même, en se figeant dans un prisme ethnocentrique.
Elle est prête à courber l’échine devant l’Autre qui nie son Humanité en acceptant la domination presque docile et complaisante, et tarde à développer en son sein une conscience politique aérée et révolutionnaire qui régule le magma étriqué et primitif de communautés et tribus. Un homme socialement et politiquement « sous-développé » n’instaure point un environnement socio-économique promoteur. Un zulu sud-africain comme un soninké mauritanien, essayera de voir la marche de l’humanité à l’image de son giron tribal ou ethnique, et pensera que le monde n’est rien sans son site communautaire. La définition d’un État moderne lui est obscure, par conséquent il est dépossédé et possédé à la fois. Les sud-africains blancs diront certainement que les étrangers sont attaqués par des noirs, zulu ou autres d’abord mais non par des sud-africains conscients de ce qui implique une Nationalité en 2015.

SoninkIdees-J’ose

Un cri osé…!!!

image

Un homme dit de Foi, doit se méfier de son intérêt personnel, matériel comme immatériel :

L’Histoire retiendra qu’il (Biram) a été l’homme qui a fait vaciller l’ordre injustement établi qui  chosifia les êtres humains durant des siècles au nom de la religion musulmane.
La conclave des Ulémas qui a accouché de la fameuse Fatwa du 26/03/15 rendant HARAM toutes les pratiques esclavagistes , me rappelle une scène du film sur le Prophète Yussuf (PSL), quand il démasqua les tromperies et les injustices faites par la communauté des prêtres, sur les petites gens parmi le peuple égyptien.

SoninkIdees-J’ose